Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, et plus si affinités

Burning Wheel (The)

.

Références

  • Gamme : Burning Wheel (The)
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Luke Crane
  • Langue : anglais
  • Date de publication : avril 2011
  • EAN/ISBN : 978-0-9836458-0-1
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 600 pages à couverture rigide, au format US Half Letter (14 x 21,6 cm).

Description

L'édition Gold de Burning Wheel rassemble sous une seule et même couverture The Burning Wheel et le Character Burner de l'édition précédente. L'agencement des chapitres est également revu en profondeur, incluant une courte synthèse d'une à deux pages résumant chacun d'entre eux, alors que le texte lui-même compile de nombreux ajouts, clarifications et simplifications issus du retour d'expérience.

Après la page de garde, un sommaire détaillé et un avant-propos, The Hub of the Wheel (15 pages) sert d'introduction en présentant les principes de base des règles et des jets de dés, des seuils de difficultés en fonction des couleurs associées aux compétences et des nombres de succès nécessaires pour la réussite des actions. La suite présente les caractéristiques utilisées pour décrire les personnages.

The Spokes (53 pages) couvre ensuite les tests de caractéristiques et de compétences : quand ils sont pertinents, quelles options sont possibles et comment ils sont utilisés pour faire progresser les personnages. Plusieurs spécificités de Burning Wheel sont également détaillées ici : les croyances (beliefs), instincts et traits, ainsi que l'Artha. Il s'agit pour ce dernier de points accumulés par le joueur qui lui permettent d'agir sur la vie et le destin de son personnage. Ce chapitre est illustré par de nombreux exemples.

The Character Burner (175 pages) reprend l'essentiel du fascicule éponyme et fournit donc les règles et informations utilisées pour la création d'un personnages.

Après quelques pages sur le principe des Tranches de Vie (Lifepaths), en définissant les principaux concepts, le processus en douze étapes de la création d'un personnage est revu et expliqué, y compris les pièges à éviter. Chacune des quatre races proposées (les hommes, les nains, les elfes et les orcs) est détaillée, sur plus de 100 pages au total, par :

  • un exemple de personnage,
  • une liste de Tranches de Vie classées par environnement (setting), comme par exemple Paysan, Noblesse de Cour, Servitude, etc.,
  • la liste et la description des Traits spécifiques aux Tranches de Vie, qui ne sont donc pas choisis par le joueur,
  • les règles spécifiques à chacune des trois races non humaines : l'Appât de l'Or des nains, la Tristesse des elfes et la Haine des orcs,
  • les formules et rituels des différentes formes de magie : chants elfiques, rituels orcs et sortilèges des hommes.

Comme dans les versions précédentes, aucun peuple n'est décrit explicitement, ce sont les éléments techniques fournis qui permettent de comprendre la culture de chacun.

The Lists (105 pages) détaille les compétences génériques (plus d'une centaine) avec une description de ce que chacune recouvre et des suggestions d'utilisation, ainsi que les traits génériques (plus de 200), avec un coût et une description de leurs effets dans le jeu s'il y a lieu.

Mais le morceau de bravoure de l'ouvrage est The Rim (191 pages), qui décrit toutes les règles à proprement parler. Le sang-froid et les ressources sociales y sont ainsi exposés, ainsi qu'un système de combat social (56 pages).

Puis le combat fait l'objet d'une étude approfondie, qu'il s'agisse de combat à distance ou au contact. L'ensemble du processus est présenté : les manoeuvres tactiques d'approche, la réaction et les réflexes en cas de surprise à l'amorce du combat, les actions, le système de scripts, toutes les options d'action possibles, les dégâts, les armures, les blessures et la mort. Là encore, plusieurs exemples détaillés viennent illustrer le texte. Le tout occupe la moitié du chapitre.

Trois systèmes de magie sont ensuite passés en revue (31 pages) : la sorcellerie, la magie émotionnelle et la magie naturelle. Chacun obéit à ses propres règles, les formules des deux derniers étant également décrites ici. Enfin des règles plus spécialisées ou anecdotiques sont livrées (18 pages) : poursuites et combat monté, résistance des objets et niveaux de puissance héroïques et surnaturels.

Cette partie s'achève par les traditionnels conseils de campagne, afin d'adapter au mieux le système de jeu aux objectifs des joueurs.

Les Appendices (52 pages) comportent plusieurs index thématiques des compétences, traits et incantations décrits dans l'ouvrage. L'index général fait douze pages et une page est consacrée à la bibliographie. Un article propose aussi d'utiliser un d6 pour simuler le destin, alors qu'un second s'attache à la création de PNJ, plusieurs archétypes à l'appui. La fiche de personnages et des tables de synthèse sont enfin proposées, mais compte tenu du format inhabituel de l'ouvrage, le lecteur est surtout renvoyé au site officiel du jeu pour les télécharger.

Cette fiche a été rédigée le 14 mai 2012.  Dernière mise à jour le 22 mai 2012.

Critiques

Franz  

Burning Wheel est une lecture vivement recommandée à tous les vieux rôlistes, car ce système est un petit bijou de bon sens et de sophistication. Les règles sont le fruit du travail d'un unique auteur, polies et optimisées par de nombreuses heures de pratique, pour un résultat très complet.

Bien sûr, il n'y a pas de background à proprement parler, mais les règles donnent quand même à chaque peuple une saveur particulière et la lecture est dans l'ensemble très agréable pour un livre de base.

Il y a quand même plusieurs hic. D'abord, il n'y a pas de gamme à proprement parler. BW est plutôt pensé pour motoriser les créations personnelles. Ensuite, le système est très complet et s'adresse à des joueurs expérimentés, prêts à s'investir. Enfin, le système de combat très détaillé, s'il comporte d'excellentes idées, ne m'a pas paru viable (ou alors il faut jouer médfan sans combats...).

Il n'empêche que j'ai pris beaucoup de plaisir à ma lecture, et que j'y ai puisé beaucoup d'inspiration.

Critique écrite en janvier 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques