Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Burning Wheel (The)

.

Références

  • Gamme : Burning Wheel (The)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Luke Crane
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2002
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Deux livres à couverture souple et dos carré au format US Half Letter (14 x 21,6 cm), respectivement intitulés The Burning Wheel (240 pages) et Character Burner (232 pages).

Les 100 premiers exemplaires ont été tirés sur du papier de qualité supérieure.

Description

The Burning Wheel est un livre de 240 pages qui décrit l'ensemble de la mécanique du jeu. Après la page de garde et un sommaire détaillé, l'introduction présente, en 15 pages, un mini guide de lecture des règles, une explication de la mécanique des jets de dés, des seuils de difficultés (couleurs) et des nombres de succès nécessaires pour la réussite des actions, ainsi qu'une nouvelle d'ambiance. Les 5 dernières pages de l'introduction sont consacrées à la présentation des éléments structurants les personnages, afin de rendre la suite du livret compréhensible pour qui n'a pas lu le Character Burner.

La section suivante, intitulée Gameplay, longue de 113 pages, couvre l'ensemble des mécaniques de base du système. Un premier chapitre de 34 pages décrit les tests de caractéristiques et de compétences : quand sont-ils pertinents, quelles options sont possibles et comment les personnages font progresser leurs compétences. Ce chapitre est illustré par de nombreux exemples. Après un court passage sur l'importance des Traits de personnalité, le combat est décrit en détails sur 39 pages. On y trouve l'ensemble du processus, de la réaction et des réflexes en cas de surprise à l'amorce du combat, les actions, le système de script, toutes les options d'action possibles, les dégâts, les armures, les blessures et la mort.

La section Gameplay se termine par une description du système de magie, des différents éléments composant un sort, de la manière de les lancer et des conséquences d'un échec avec la présentation de la Roue de la Magie qui détermine précisément quels éléments du sort sont affectés par l'échec et dans quelle mesure. Enfin, la Foi a droit à une courte section en regard de la nature très libre du système de Magie Divine.

Après cette section, les 42 pages qui suivent sont consacrées à toutes les règles plus détaillées qui permettent de régler des situations très spécifiques ou d'expliciter le système décrit dans la section précédente. En vrac, on a donc droit à :

  • Une dizaine de pages d'exemples de modificateurs aux "Obstacles" (nombre de succès requis) des jets pour un large éventail de compétences (en combat et hors combat),
  • Six pages expliquant certains concepts du système de combat et donnant des conseils sur comment s'en servir au mieux,
  • Une dizaine de pages sur la guérison et les soins,
  • Quatre pages sur les montures et le combat monté,
  • Trois pages sur l'acquisition de nouveaux sorts,
  • Trois pages sur l'interaction avec des objets inanimés (dureté, résistance, etc.),
  • Quatre pages sur l'augmentation des "niveaux de couleurs" des compétences et des caractéristiques et leur signification dans le jeu.

La section qui suit fait 10 pages et s'intitule Campaigning. Elle s'intéresse à la vie des personnages sur le long terme et décrit le système d'Artha : il s'agit de points accumulés par le joueur qui lui permettent d'agir sur la vie de son personnage. On y trouve aussi des conseils sur la fréquence des tests de compétence difficiles - ceux qui permettent d'augmenter les compétences - et enfin, l'acquisition de nouveaux Traits et l'évolution des Instincts et des Croyances.

Ensuite, The Burning Wheel propose des annexes sur 34 pages, qui comportent les tables d'armes et armures, une section de règles optionnelles sur les Arts Martiaux, un exemple détaillé de combat, scripts à l'appui, et les caractéristiques d'une quinzaine de monstres ou PNJ prêts à l'emploi.

Le livret se termine sur des Designer's Notes, les commentaires de l'auteur, qui expliquent la philosophie du système, et un index détaillé.

Le Character Burner, quant à lui, est un livre de 232 pages réparties en cinq sections. La première, intitulée Welcome, explique sur quelques pages le principe des "Tranches de Vie" (Lifepaths) et en définit les principaux concepts. La section suivante, appelée The Character Burner, présente en 27 pages les douze étapes de la création d'un personnage et explique quelques-uns des principes de ce système, y compris les pièges à éviter. Au fil des pages, un personnage modèle, Miles Black, est créé pour illustrer chacune des étapes.

Suit le gros de l'ouvrage, la section Lifepaths (environ 90 pages), qui détaille les Tranches de Vie des hommes, des nains, des elfes et des orcs. Chacune des races a droit à une courte nouvelle introductive, suivie des tableaux détaillant chaque Environnement (Setting), comme par exemple Paysan, Noblesse de Cour, Servitude, mais aussi Artificier (pour les Nains), Etarche (pour les Elfes) ou Légion Noire (pour les Orcs). Tous les Traits spécifiques aux Tranches de Vie, qui ne sont donc pas choisis par le joueur, sont décrits sauf lorsque leur dénomination est explicite.

Les règles spécifiques à chacune des trois races non humaines, comme l'Appât de l'Or des Nains ou la Tristesse Elfique, y sont présentées. Les Chants Magiques des Elfes et les Rituels Obscurs des Orcs y sont aussi détaillés.

La section suivante (75 pages) s'intitule The Lists et détaille :

  • Les compétences génériques (environ 140) avec une description de ce que chacune recouvre et des suggestions d'utilisation,
  • Les traits génériques, au nombre de 215, avec un coût et une description de son effet dans le jeu s'il y a lieu,
  • Les incantations (environ 65) et tous les éléments qui les composent.

Enfin, l'ouvrage se termine sur une section intitulée Reference qui propose un index de dix pages des compétences, traits et incantations décrits dans le livret avec les deux ou trois informations cruciales liées à chacun d'entre eux. S'ensuit un index classique des termes, une feuille de personnage sur 4 pages, deux pages d'assistant à la création de personnage et une page pour faciliter la gestion des scripts de combat.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 mai 2012.

Critiques

Benoît Felten  

Burning Wheel est un de ces jeux merveilleux que je n'aurais probablement jamais l'occasion de masteriser (et encore moins de jouer). C'est en effet un système très détaillé, trop sans doute pour le temps que j'ai à consacrer au jeu de rôle maintenant que j'ai des enfants. Il n'empêche que c'est une pure merveille : le niveau de détail est mécaniquement intelligent, la description des races est réellement évocatrice et le résultat au final est que, loin d'être rébarbatif à lire comme le sont la plupart des systèmes sans settings, Burning Wheel se dévore comme un roman. Pour un jeu indépendant, BW est un fort succès aux US, et ce n'est pas pour rien. Vivement recommandé !

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques