Contenu | Menu | Recherche

No power in the verse can stop us

Secrets de New York (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 152 pages.

Description

Ce supplément est consacré à la ville et au comté de New York, qu'il décrit dans les années 20 comme cadre de campagne, c'est-à-dire en mêlant les informations factuelles et fictives, en l'occurrence, les occupants surnaturels de la cîté. Bien qu'il utilise la sixième édition des règles comme référence, il reste facile à adapter aux versions précédentes du jeu car il comporte peu d'informations techniques. Trois grandes parties composent l'ouvrage.

La première (25 pages) est consacrée à l'aspect historique de la ville. Elle se compose d'une courte introduction, d'une nouvelle inédite, Feasters of the dark mettant en scène les goules de New York, et surtout, de History of New York. Ce chapitre décrit le développement de la ville depuis l'installation des premiers colons Hollandais, mais aussi l'émergence du Convent de la Demi-lune, une secte qui s'y est installée. Enfin, l'organisation contemporaine et les généralités sur la cité occupent la plus grande partie du chapitre : logement, prohibition, crime organisé...

La seconde partie (101 pages) est consacrée à la description quartier par quartier de l'agglomération de New York, en quatre chapitres : l'île de Manhattan est bien sûr la partie la plus détaillée, avec Uptown, Midtown et Downtown, alors que les autres quartiers (le Bronx, le Queens, Brooklyn et Staten Island) occupent The outer boroughs. Chaque région fait l'objet d'un court rappel historique, d'un chapitre sur les généralités, puis d'une description des lieux les plus intéressants, surnaturels ou pas. Le tout est émaillé de la description de PNJ remarquables, de clarifications, de plans, de cartes et de photographies d'époque.

Enfin, une dernière partie (33 pages) propose deux scénarios pour mettre en scène le contenu du supplément. The half moon donne aux joueurs l'opportunité d'affronter le culte multicentenaire qui hante la ville, à travers une course contre la montre pour élucider la disparition d'un journaliste. Transgression les emmène sur le campus de Columbia University, où c'est cette fois un chercheur qui semble avoir été enlevé.

La fin de l'ouvrage contient différentes aides de jeu pour les scénarios, des cartes, une bibliographie et une table des matières détaillée.

La version française ne présente que peu de différences avec la version originale au niveau du contenu. Le moindre nombre de pages s'explique par une mise en page plus dense et, en fin d'ouvrage, par l'absence de la table des matières et de la bibliographie, et la présence d'une page de publicité pour les futurs produits de l'éditeur remplaçant deux pages de publicité présentes dans l'édition originale.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 11 septembre 2009.

Critiques

Nicolas 'Lamespard' Pirez  

J'étais un peu réticent a priori pour l'achat de ce supplément; je n'ai jamais apprécié la lecture des sourcebooks/catalogues interminables et ennuyeux, et New York ne me semblait pas un cadre de campagne très porteur. Et pourtant...

New York est somme toute un cadre dépaysant pour les investigateurs habitués au provincialisme de la région d'Arkham, et le guide propose une vision à la fois concise et claire de la "Grande Pomme". Les nombreux documents et photographies d'époque, les anecdotes sur la vie quotidienne, l'exposition des différences marquées entre les quartiers de New York - qui vont de l'urbain surpeuplé au rural étonnament reculé - tout concourt à faire de cette ville un cadre privilégié de campagne. D'ailleurs,  les intrigues occultes émaillant le texte sont autant de synopsis en puissance.

La version française est simplement superbe : oubliée la couverture cheap de l'édition américaine avec son illustration hideuse, oublié également l'agencement du texte mélangeant allègrement descriptions, PNJs, règles pour un résultat confus et malpratique. Sans-Détour a une fois de plus fait un excellent travail de re-mise en page.

Quant aux scénarios, le premier est une enquête - portant sur l'une des principales intrigues occultes décrites dans le guide - vraiment intéressante et qui donnera du fil à retordre à vos Investigateurs; la seconde est à mon avis un bon thème de campagne et mérite d'être développée.

Dès lors, pourquoi seulement un 3 ???

Tout d'abord, les cartes : lisibles et nombreuses, certes, mais souvent disposées à plusieurs pages du quartier qu'elles illustrent; et surtout, presque jamais accompagnées d'une échelle. Mais ce n'est qu'un détail...

LE point noir vient de la traduction. Je vous passe les innombrables erreurs d'orthographe (quelqu'un l'a relu avant impression ?), mais la traduction est surtout souvent fautive: cela va du terme incongru (qu'est-ce qu'un citoyen "proéminent"?) au contresens flagrant (fireproof devient "inflammable") en passant par le non-sens pur et simple (j'ai dû recourir à la VO pour comprendre certains passages...).

Très bon supplément donc, mais dont la lecture est gâchée par une traduction pour le moins maladroite.

Critique écrite en août 2010.

 

Ce premier supplément pour la version 6 de L’Appel de Cthulhu présente la ville de New York. On a envie de dire : il était grand temps ! Ce supplément était en effet attendu des amateurs du jeu depuis les années 80.

Après un survol historique et un approfondissement des années 20, on trouve une présentation géographique de la ville, centrée sur Manhattan. Chaque quartier est étudié à l’aide d’une carte, ses bâtiments principaux et personnages importants étant brièvement évoqués. La description n’est jamais ennuyeuse et on se prend à imaginer des intrigues au fil des pages et des lieux visités ; les connaisseurs retrouveront ainsi le plaisir de la lecture des Guides du Caire et de Londres.

L’ouvrage se termine par deux scénarios qui s’ils ne révolutionnent pas le genre – il s’agit d’enquêtes sur des disparitions – ont le mérite d’exploiter le décor offert par New York. Ils mettent en scène le culte maléfique présenté dans l’historique de la ville.

Le livret de 150 pages est abondamment illustré par des reproductions de photos ou d’objets d’époque, des portraits de personnages et des plans. La maquette est claire et lisible.

Des appendices reprennent les documents exploités dans les scénarios.

Outre le relatif classicisme des scénarios, on peut regretter l’absence d’un index, fort utile dans ce type de supplément « géographique ».

Les Secrets de New York n’est peut-être pas le supplément indispensable pour se lancer dans L’Appel de Cthulhu, mais il offre un cadre de jeu riche dont on peut difficilement faire abstraction quand on joue aux États–Unis.

Pierrick Auger (Jeu de Rôle Magazine n°5)

 

Critique écrite en décembre 2009.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :