Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Orc'Idée 2019

Par PM

Rubrique : Reportages
Date : 22 mai 2019

Vaud.
Ecublens.
EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne). C'est le lieu.
Printemps.
Joli.
Joli printemps. C'est le temps.
Panache.
Avec Panache !
Ca c'est la condition.
Le thème de l'édition 2019 d'Orc'Idée.
Orc'Idée. C'est l'action

Comme chaque année, avec une régularité digne des coucous issus des terres de la Confédération, les rôlistes se réunissent en terres vaudoises. Un peu moins de monde cette année, peut-être bien à cause du contexte cité plus haut qui ne donne que modérément envie d'aller visiter les couloirs de l'EPFL, mais bon le devoir au service du vaisseau avant tout, n'est-ce pas ?

Arrivée sans trop de tambour et de trompettes, étant seul pour représenter le GRoG, et installation sommaire, le matériel de convention (bannière, etc.) étant resté aux mains de El Presidente trop occupé par sa transcendance nuptiale pour les faire passer. Heureusement il n'est plus besoin d'attendre les ingénieurs de l'EPFL qui n'ont donc plus à batailler pour brancher le PC sur le wifi, vue l'arrivée d'un accès ouvert.

On retrouve les habitués, avec bien sûr, terres helvétiques obligent, les 2D Sans Face qui présentent toujours Freaks Squeele tout en teasant sur leurs "prochaine sorties" (même si certaines sont "prochaines" depuis déjà un certain temps). En face, Psychée présente les épreuves des Chants de Loss que le Matagot a reçu tout juste en milieu de semaine précédente. Dire que l'envie qu'il arrive augmente est encore au dessous de la réalité.

Mister Scipion est toujours là, paré à trucider un maximum d'inconscients prêts à s'aventurer dans les méandres Sombres, et l'équipe du Grimoire présente les dernières aventures de Gurdil. Un nouvel auteur, de retour dans le monde du jeu de rôle après l'interruption coutumière pour cause de famille, présente son système générique Initiative, pratiquement en face du Dr Nemrod qui présente de son côté le Sentier des Sorcières, le kit de démo d'un jeu en financement participatif dans le même temps, et de l'équipe du jeu Nihil Sub Sole Novum (NSSN, c'est plus facile).

En parlant d'initiaive, celle de l'équipe d'Expédition Mystère, qui se propose de vous faire jouer chez vous par l'envoi de colis apportant leurs lots d'indices, dans la plus pure tradition de ces scénarios commençant par "vous recevez un colis d'un vieil oncle...", ne manque pas d'intérêt.

En parallèle de tout ça, l'association Ch'piil propose comme à l'accoutumée une partie de sa ludothèque à découvrir par les visiteurs, en famille pour beaucoup, tandis que la Pathfinder Society attire les fans du jeu en question, les organisations GNistes organisent plusieurs jeux dans les bâtiments voisins et quelques stands leur sont aussi destinés. Et la Fumble Zone est toujours fidèle au poste, même si le tournage de leur deuxième saison se heurte à quelques soucis de personnel entrainant un retard imprévu.

Ajoutons la présence d'une boutique suisse dans le rayon JdR s'est étoffé par rapport à ces dernières années et une table d'occasions de plus en plus fournie (UNE table n'étant définitivement plus le terme adéquat).

Le samedi voit les traditionnelles conférences, cette année avec des auteurs locaux (on sent que les mauvais souvenirs liés à l'année précédente où plusieurs des conférenciers n'avaient pu venir, sont encore bien présents) :

  • Une étude du principe d'adaptation, entre fidélité et trahison, avec l'exemple de la Matière de Bretagne, par Gregory Thommey, président d'une association locale et surtout étudiant en train de faire son mémoire universitaire sur cette question.
  • Audrée Mullener présente "un JdR dont vous n'êtes pas l'héroine", le fameux Bluebeard's Bride que je ne désèspère pas d'arriver à ficher un jour, qui a aussi servi de base à son travail universitaire.
  • Enfin une table ronde réunit plusieurs auteurs et intervenants romands autour du "JdR en Suisse Romande, d'où on vient, où on va". On y note particulièrement le mentor du jeu de rôle suisse (son jeu est présent dans le cadre d'une exposition sur ce thème à la Maison d'Ailleurs d'Yverdon), Alias, le Dr Nemrod, Lionel Jeannerat et la présidente de l'association Orc'Idée.

Entre les parties organisées (une bonne centaine) et les démos faites sur les divers stands, difficile de ne pas trouver son bonheur. Au moins jusqu'au moment de remballer et de découvrir en sortant que la roue du temps a été bougée et qu'on est passés sans s'en rendre compte de la mi-mai à la mi-mars ! Qui avait parlé de "joli" printemps ?

Maintenant il va falloir sortir les patrons et les tissus spéciaux afin de préparer les costumes collants pour la prochaine édition au thème si simple : SPANDEX !