Contenu | Menu | Recherche

Excellence is the minimum standard acceptable

Le GRoG saute sur Grenoble !

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Reportages
Date : 12 juillet 2012

Les forces aéroportées du GRoG, aidées par une équipe au sol préalablement infiltrée, viennent de tomber par surprise sur la cité iséroise plongée par la chaleur dans une profonde léthargie estivale. Même si les conditions météo ont retardé certains largages, toutes les forces affectées à l'opération ont finalement été mises en place. Évidemment, les conditions de confort en première ligne sont ce qu'elles sont, et les groguistes profitent pleinement de leurs stages d'endurance au Sahara et de leurs cours de techniques de survie en environnement non-aménagé.

La première soirée fut épique plus qu'horrifique, avec des Chroniques de Cthulhu qui tournent à l'opération commando, bâtons de dynamite et mitraillettes Thompson. La victoire fut bruyante et coûteuse en vies innocentes, mais l'important c'est de gagner, n'est-ce pas (NdJai : surtout dans une partie de JdR, c'est bien connu...) !

On inaugure à cette occasion une nouveauté du kit de convention. C'est un simple flyer recto verso avec au recto le grognaute et notre adresse. Au verso figure un texte du Grümph sur ce qu'est le jeu de rôle. Pratique pour expliquer de quoi on parle.

La nuit fut brève, surtout pour les paras du GRoG, couchés tard et levés tôt, qui partirent dès l'aube en chasse de quelques proies nutritives à la superette la plus proche, les réserves de l'agent infiltré, dit agent J, étant à un niveau négatif.

Une opération au K Fée des Jeux était au programme du jour, avec table ronde et professionnels du jeu. Mais certains invités manquent à l'appel. Néanmoins, Mahyar Shakeri, que nous appellerons M pour préserver son anonymat, est présent et débat avec le public sur la création dans le JdR, et les relations avec les éditeurs, les fans, etc. Notons la présence également dans les intervenants de deux illustrateurs de l'équipe Esteren, Remton et Gawain, qui montrent leur point de vue de professionnels de l'image. Le débat est animé principalement par Jai l'inégalable, que nous appelons agent J par sécurité.

Le tout se déroule bien heureusement dans un abri souterrain, une cave climatisée, car à l'extérieur règne une chaleur qui a dû faire fondre les zombies. En effet, le débat a tant duré que nous avons raté la Zombie walk, mais ce sera pour une autre fois...

Puis un certain nombre de participants se retrouvent pour une discussion de fin de soirée devant les pizzas. On planifie la conquête du monde ludique en causant de cuisine. La présence d'un personnage de haut niveau, bi-classé rôliste-cuisinier, y est pour beaucoup. On lui devait déjà l'excellente cuisine du midi au K Fée des Jeux, ainsi que la ludothèque rôliste à disposition des clients. Merci Eric !

Dimanche, on se lève avec la pluie, après une nuit plus longue que la précédente...

Installation du stand classique du GRoG avec l'aide d'une échelle steampunk coulissante et de sordides échanges de charges de batterie entre les ordinateurs, les téléphones et les appareil photos, en l'absence de prise sur le stand.

Une petite partie de Texas zombies voit le dénommé Philippe démontrer une étonnante dextérité dans l'utilisation militaire des légumes pour neutraliser l'adversaire. N'en disons pas plus, des oreilles ennemies nous écoutent. Et des oreilles mineures aussi peut-être.

L'heure du départ arrive. Alors que l'agent J anime une partie de Sketch!, et que l'agent non encore nommé dans ce rapport tente d'expliquer aux visiteurs ce que fait l'agent J, je procède à une retraite tactique en compagnie de l'agent M, que je dois sortir d'un mauvais pas à la gare. Les embuscades ne sont pas là où on les attend, et parfois on se met tout seul dans la panade, n'est-ce pas, agent M ? Je ne serai pas toujours là pour te sauver, camarade !

Après cette opération commando plutôt réussie, je recommande un nouveau raid l'an prochain, en particulier sur la cuisine du K Fée des Jeux : miam !