Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

City Hall JdR : l'auteur parle

Par Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis

Rubrique : Interviews
Date : 26 juin 2014

Laurent 'Bob Darko' Devernay s'est mis à table. Voilà les révélations, en exclusivité pour le GRoG, de l'auteur du futur premier JdR de chez Ankama, City Hall, qui va paraître à la rentrée.

Question du GRoG : Je vais éviter de commencer par te demander de te présenter, car ta biographie est en ligne, et les curieux n'ont qu'à s'y référer. Nous supposerons qu'elle est à jour, et si ce n'est pas le cas, c'est mal. Donc allons directement au vif du sujet, le prétexte de cette interview, le jeu de rôle à sortir à la rentrée, City Hall. Comment est-tu arrivé dans ce projet ? Je veux dire que le manga éponyme pré-existe au projet de jeu, donc es-tu à l'origine du projet que tu aurais vendu à Ankama, ou est-ce l'éditeur qui est venu te chercher parce qu'il avait une idée à réaliser ? Ou c'est encore autre chose ?

Réponse de Laurent Devernay : J'ai découvert City Hall un peu par hasard, en boutique. Un manga français avec un pitch intéressant (début du XXe, l'écriture a disparu parce qu'elle permettait de donner vie à des créatures, Arthur Conan Doyle et Jules Verne sont appelés à la rescousse pour lutter contre un écrivain terrorisant Londres) et des dessins superbes qui me rappelaient beaucoup Death Note et Bakuman (Takeshi Obata est l'une des inspirations principales de Guillaume Lapeyre pour City Hall). A la lecture, je me suis rendu compte qu'il y avait un vrai potentiel pour en faire un JdR. Comme souvent pour les adaptations, il me restait à réfléchir à un angle d'approche intéressant (jouer des agents de Nostromo chargés de lutter contre les écrivains et leurs créations...) sans marcher sur les pieds des auteurs de la BD (... au début des années 1850 à Londres). Et puis il y avait cette brève allusion à la Résistance qui titillait sérieusement mon imagination.

Partant de là, j'ai contacté Rémi et Guillaume via facebook pour leur parler de mon projet. Ils se sont montrés très enthousiastes, d'autant plus qu'ils avaient déjà pratiqué le JdR par le passé. Rémi  a servi d'intermédiaire avec Ankama, l'éditeur de City Hall. Dans un premier temps, nous voulions une co-édition avec un éditeur de JdR mais il a finalement été décidé qu'Ankama assumerait seule l'édition du livre de base. En plus, ma principale interlocutrice chez eux, Céline Antoine, est rôliste et donc idéalement placée pour superviser le projet. Moyennant des négociations et discussions, le projet a fini par se lancer.

Q : Les auteurs du manga : quelles relations avec eux, comment sont-ils impliqués dans le projet ?

R : Rémi et Guillaume étaient très enthousiastes dès le début et ont soutenu le projet. Il s'agissait pour moi d'approfondir leur univers en posant le plus de questions possibles pour en faire un cadre de JdR aussi solide et complet que possible. C'est vraiment génial de bosser avec eux et les séances de travail ont été très fructueuses. J'ai même pu leur faire essayer le jeu. 

Q : Tes objectifs en créant ce jeu, à part bien entendu la piscine de dollars et les femmes à tes pieds : tu veux quoi comme ambiance, comme scénario-type, comme degré de réalisme/jouabilité, comme degré de liberté par rapport à l’œuvre originale ?

R : L'idée du jeu est donc de jouer des agents de Nostromo, en quelque sorte des Men In Black de la Reine chargés de traquer les écrivains et de cacher leur existence au grand public. L'ambiance est résolument steampunk avec des éléments horrifiques car leurs principaux adversaires sont des écrivains plutôt tordus. Le 19e siècle a été plutôt riche en auteurs de style fantastique voire horrifique. La BD se permet déjà de nombreuses libertés d'un point de vue historique et chronologique donc je ne m'en suis pas privé non plus. Entre l'histoire et la littérature, les sources d'inspiration sont très nombreuses. Partant de là, il suffit d'imaginer un Londres steampunk nimbé d'un épais brouillard dans lequel rôdent des créatures monstrueuses que vont combattre des agents d'élite dotés de ce qui se fait de mieux en matière de technologie. Hé oui, ça aide d'avoir H.G. Wells pour concevoir le matériel de Nostromo. 

Niveau système, on est sur quelque chose de très dynamique, un peu façon shônen. Le jeu doit être accessible à des non-rôlistes donc on reste sur quelque chose de simple sans pour autant sacrifier au fun et possibilités tactiques en combat. En plus des classiques traits et compétences, les personnages ont des tempéraments spécifiques, des vocations qui vont leur permettre de débloquer de nouvelles capacités et de la détermination pour se dépasser. 

Je suis resté aussi fidèle que possible à l'oeuvre originale. On explore ici le passé de City Hall pour détailler encore plus son univers et passer la main aux joueurs et aux narrateurs. 

Q : Et après ? A la rentrée si j'ai bien compris, il y a un écran qui sort dans la foulée, mais, si ça marche, quelle sera la suite : campagne, développement de l'univers, autres ?

R : L'écran sort à peu près en même temps que le livre de base. Il sera accompagné d'un livret proposant un nouveau scénario et plusieurs synopsis très détaillés, pour proposer un maximum de matériel pour jouer en un minimum de place. Pour la suite, ça dépendra évidemment de l'accueil réservé à ces ouvrages. Même si l'accent est surtout porté sur Londres dans le livre de base, le reste du monde est également survolé mais pourrait tout à fait être détaillé. Il y a encore bien des choses à dire sur City Hall. Nous espérons dans tous les cas proposer du matériel sur le site dédié au jeu et dans les magazines. 

Q : Tes autres projets en cours ? Chez Ankama ou ailleurs ? Des projets secrets dont tu ne peux parler à personne sauf les lecteurs du GRoG ?

R : Au niveau de mes autres projets JdR, il y a : 

  • Sweepers Inc - les éboueurs de l'espace, qui propose à des vétérans d'une grande guerre galactique d'explorer des épaves pour trouver de quoi aider l'humanité à survivre. Un système simple et des parties rapides pour un jeu collaboratif mais pas trop - difficile de gagner sans les autres mais les pénaliser permet de s'en tirer mieux qu'eux. C'est prévu pour cette année chez La Boîte à Heuhh
  • Les deux derniers suppléments Z-Corps (Washington et New York) chez le 7ème Cercle avec notamment la fin de la campagne et la révélation des derniers secrets de cet univers. 
  • La suite de la gamme Hexagon Universe chez les XII Singes. Le supplément pour les aventures cosmiques devrait arriver cet été. La suite de la gamme est déjà prévue et elle s'annonce très fournie. On va peut-être un peu ralentir (un supplément tous les deux mois, ce n'est pas forcément évident) mais il y a encore de quoi faire.
  • Guettez de près les plannings de Lapin Marteau et Game-Fu, il devrait y avoir du neuf dans les prochains mois. Je vous en dirai plus le moment venu.

Q : Tes paroles de sagesse pour les rôlistes de la galaxie et au-delà ? Le mot de la fin, quoi.

R : Mon mot de la fin pour les rôlistes? Continuez à lire, à jouer et à faire jouer et surtout faites des retours. C'est essentiel pour ceux qui créent des ouvrages de JdR. D'ailleurs, ça tombe bien, le Grog est prévu pour poster des critiques. Du moment qu'elles sont argumentées et sincères, peu importe qu'elles soient bonnes ou mauvaises (mais je préfère les bonnes critiques, quand même).