Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Mark Joseph Young

Identité

Biographie

Je suis l'auteur principal et le rédacteur en chef du jeu Multiverser et des autres suppléments de Valdron Inc. Pour le moment le seul autre ouvrage publié est le premier volume de la série "Game Ideas Unlimited".

J'ai aussi écrit beaucoup d'articles pour des sites ou e-zines de jeu de rôle, dont (en taille) Gaming Outpost (qui héberge la série "Game Ideas Unlimited", mon "Blogless Lepolt", et d'autres articles, plus le forum officiel Multiverser), le Coin de l'Aumônier de la Guilde des Joueurs Chrétiens ("Christian Gamers Guild Chaplain's Corner", où je publie la série "Faith and Gaming" et quelques autres articles), Places to Go People to Be (une série sur "Law and Enforcement in Imaginary Realm"s et une autre série qui s'appelle "Theory 101"), The Way the Truth and the Dice (un article dans chaque numéro jusqu'ici, différents sujets), RPG Net (divers articles), Roleplaying Tips.com, The Forge, Wounds Unlimited, Mystic Ages, Daedalus, et plusieurs autres sites. J'ai aussi publié quelques textes sur des sites qui ne sont pas liés au jeu de rôle.

Quelques-uns des articles cités plus haut ont été traduits et réédités dans l'édition française de Places to Go People to Be, mais j'ai perdu la trace desquels et de où on peut les trouver.

Comment en suis-je venu à jouer au jeu de rôle ? J'en parle dans Confessions of a Dungeons & Dragons(TM) Addict. Mon épouse et moi étions des fans de fantasy, en particulier de J.R.R. Tolkien et C.S. Lewis, et elle a lu quelque chose sur Donjons & Dragons dans un article de Psychology Today, vers 1980. Nous avions essayé de nombreux jeux Avalon Hill et SPI qui visaient à créer des aventures de fantasy (je me souviens d'un jeu du Seigneur des Anneaux et un autre sur Dune), et nous n'avions pas trouvé là ce que nous cherchions. Ce que l'article décrivait ressemblait à un jeu qui permettait aux joueurs de créer leurs propres histoires de fantasy. Avec un ami joueur (ces jours d'autrefois nous faisions beaucoup de jeux de plateau, jeux de cartes, quelques wargames, et aussi du golf miniature et du bowling avec le même groupe de gens) nous avons recherché le Basic Set et puis nous sommes passés aux livres des Règles Avancées (d'origine). Nous avons aussi étendu notre intérêt la première paire d'années à Metamorphosis Alpha, Gamma World, Star Frontiers, et Traveller.

A l'époque je travaillais à une radio chrétienne. J'ai mentionné le jeu Donjons & Dragons sur les ondes, et j'ai alors découvert que, dirons-nous, il avait une certaine mauvaise presse. Des gens m'ont envoyé des remarques sur cette "activité sectaire satanique". J'ai commencé à leur répondre sur les ondes au cours de mon programme, et j'ai fait l'ébauche de réponse qui finirait par devenir Confessions of a Dungeons & Dragons(TM) Addict.

En 1990 j'étais connu comme l'un des deux meilleurs Maîtres du Donjon de la région, et on m'a présenté l'autre. Je parle un peu de ça dans Multiverser : Evolution of a Game, dans le premier numéro de "The Way, the Truth, and the Dice" (les liens de cet article sont périmés). Il s'est joint à ma partie, et je me suis joint à la sienne. Je savais qu'il travaillait sur une paire d'autres jeux de rôle de son crû. En 1992 il m'a fait découvrir ce qu'il appelait alors Multiverse, et demanda si je voulais l'aider à finir le jeu et le faire publier. J'ai accepté, et commença alors une tâche épuisante de cinq ans, à combler les trous, trouver comment faire de manière codifiée ce qu'il avait toujours fait de manière intuitive, écrire et rédiger le texte, et enfin en 1997 faire imprimer la version achevée.

Après cela il ne fallut pas longtemps avant qu'on m'invite à rejoindre un groupe de discussion professionnel, le Game Industry Underground. Gary Gygax annonça un jour au groupe qu'un nouveau site internet recherchait des auteurs de l'industrie du jeu. J'ai écrit mon premier article internet pour le site web de quelqu'un d'autre, "Morality and Consequences : Overlooked Gaming Essentials", et je l'ai proposé. Il apparut sur Gaming Outpost le jour suivant, et lança ma carrière d'auteur d'articles internet dans l'industrie du jeu.

J'ai aussi chargé des tartines de textes d'après mes papiers personnels sur différents sites internet, depuis rassemblés sur mjyoung.net, dans l'espoir que cela attirerait des gens vers Multiverser. Parmi ceux-ci on a l'article Confessions of a Dungeons & Dragons(TM) Addict, qui m'a fait remarquer par le révérend Jim Aubuchon, qui avait récemment fondé l'Association Chrétienne des Joueurs de Jeu de Rôle. Bien que j'aie évité le groupe pendant plusieurs mois, quelqu'un a lancé un sujet comme quoi j'avais essentiellement volé le jeu d'un autre pour le rééditer, et donc j'ai adhéré pour répondre aux accusations, et ensuite on m'a demandé de faire ceci et cela, jusqu'à ce qu'au bout d'un an environ on me demande de prendre la direction comme Aumônier du groupe, qui venait juste de changer de nom pour la Guilde des Joueurs Chrétiens (Christian Gamers Guild). Depuis j'ai été réélu à ce poste tous les deux ans.

J'ai gagné un peu d'argent grâce aux jeux de rôles, mais la plupart de mes revenus sont toujours maintenus dans le bilan de la compagnie, pour essayer de la maintenir à flot. J'ai plus gagné par la vente d'articles à différents sites, mais pas assez pour dire que je "gagne ma vie" avec. Mon épouse a un bon revenu, et j'écris aussi quelques livres en dehors du domaine du jeu qui me rapportent un peu d'argent. J'anime aussi une émission de radio chrétienne.

J'ai une tendre affection pour l'Advanced Dungeons & Dragons d'origine, et j'ai toujours eu le sentiment que les "éditions" suivantes lui portaient tort. Je peux aussi penser à peu de jeux que j'ai autant aimé que Star Frontiers.

Legends of Alyria (chez Dark Omen Games) est un jeu qui me fascine vraiment. J'ai suivi le développement et fait quelques suggestions au passage, et je l'ai soutenu de différentes manières possibles, dont l'écriture pour lui d'une interface Multiverser (pour qu'il puisse servir comme un univers du jeu Multiverser sans violer le système de règles de Legends of Alyria). Nous en avons tiré une partie familiale remarquable (j'ai la chance d'avoir eu cinq fils qui sont tous joueurs, dont l'un d'eux a épousé une joueuse, si bien que j'ai longtemps eu mon propre groupe de jeu familial). C'est vraiment un jeu innovant à la base, qui fait naître facilement des histoires envoûtantes.

Bien sûr, je bois, mange et respire complètement Multiverser. J'adorais le jeu avant d'être invité à y travailler. Il répondait à tous les problèmes que j'avais avec d'autres jeux de rôle. Il n'y avait plus la peur de la mort du personnage. Je n'avais plus à me soucier qu'une fois l'aventure terminée le personnage que je m'étais mis à aimer serait relégué aux oubliettes. Je pouvais trouver le temps de jouer dans tous ces autres genres et mondes que je voulais essayer mais sans avoir le temps - je n'avais pas besoin de faire différentes parties pour jouer un espion, un as de la gâchette, un voyageur de l'espace, un survivant post-apocalyptique, un super-héros, et un flic, mais je pouvais facilement passer d'un monde à l'autre, et toujours être le même personnage. Je n'ai pas créé le jeu, mais je l'ai adoré et je l'ai amené au monde en le transformant en quelque chose qui fonctionne.

Je fais une partie de Multiverser six jours par semaine sur le forum officiel de Gaming Outpost. Je fais aussi des parties à des conventions, le plus souvent Ubercon dans le New Jersey (auquel j'ai été invité pour neuf des dix conventions). Je ne fais pas souvent de parties chez moi, et j'ai rarement eu le plaisir de partager ma table avec d'autres créateurs de jeu autres que mon partenaire E. R. Jones, le dessinateur Jim Denaxas (Multiverser, Little Fears), et quelques personnes qui ont développé ou travaillé sur des mondes de jeu pour Multiverser avec moi. Eric Ashley, qui a écrit de manière autonome pour Multiverser et d'autres jeux, a joué à ma partie en ligne. Bien que j'aie rencontré et/ou échangé avec pas mal de gens dans l'industrie, je n'ai pas eu l'occasion de jouer avec eux.

En dehors des JdR, je suis le principal d'une bande de rock chrétienne qui s'appelle Collision (il y a maintenant une page Myspace pour le groupe, mais elle est toute nouvelle et il n'y a pas grand chose). Je suis (deuxième) chanteur et je joue de la deuxième (sur trois) guitare, seconde (sur deux) basse, et des claviers ; nous avons aussi deux batteurs. J'écris la plupart de la musique et je fais toutes les compositions. J'étais premier en musique au lycée, et j'ai toujours pensé que je ferais carrière dans la musique, mais ça n'est pas encore arrivé.

Je donne aussi un cours de Bible en ligne sous les auspices de la Guilde des Joueurs Chrétiens. J'ai écrit plusieurs livres sur la vie chrétienne, et je vais bientôt compléter une exégèse (le genre de document écrit utilisé par des pasteurs ou étudiants de séminaires), j'espère la première d'une série sur les épîtres pauliniennes. Je vais à une église baptiste du septième jour locale, et je participe à ses activités selon mes possibilités.

J'apprécie toujours une bonne partie de jeu de plateau, jeu de culture générale ou jeu de cartes quand je trouve le temps.

Je gère le site mjyoung.net, et je suis reconnu comme une autorité sur les voyages dans le temps, et cité dans les universités et les journaux à ce sujet. Quelques-uns de mes crédits académiques sont notés à Bragging Rights. J'ai deux licences en études bibliques et un doctorat en loi.

J'ai écrit plusieurs livres, dont plusieurs romans fondés sur le monde Multiverser (dont l'un, "Verse Three Chapter One", est édité, et quatre autres sont à différentes étapes de complétude).

Le travail dont je suis le plus fier ? Je ne pense pas que je puisse répondre à ça. Je n'ai encore rien fait dans le monde du jeu dont je ne sois pas fier.

Multiverser a vraiment réussi à être ce que j'avais espéré, un jeu qui peut tout faire et s'adapter à n'importe quoi.

Les articles "Game Ideas Unlimited" sont parus chaque semaine pendant presque quatre ans, deux cents articles, dont de nombreux d'entre eux de véritables perles de réflexion sur le jeu.

La série "Faith and Gaming" et d'autres articles sur la chrétienté et les jeux de rôle ont eu un impact significatif sur les perceptions des chrétiens concernant le jeu de rôle. J'ai fréquemment des courriels de chrétiens, et particulièrement de parents chrétiens, qui me remercient pour leur avoir expliqué que ce sont des jeux, pas des pratiques de sectes, et que les chrétiens devraient s'en saisir et en profiter.

La série "Theory 101" fait un superbe boulot de simplification du b.a.-ba du fonctionnement réel du jeu de rôle, que n'importe quel joueur peut comprendre.

Au final je suis fier de tout ça.

Comme mentionné, je suis sur le point de publier une exégèse sur les Romains ; j'ai aussi un simple livre sur la foi, qui s'appelle "Do You Trust Me ?", qui attend un dessin de couverture.

Le dessin semble retarder plusieurs projets. Le deuxième roman Multiverser, "Old Verses New", est achevé sauf pour les dessins et la mise en page.

Il y a un troisième livre des mondes pour Multiverser en cours de rédaction, mais cela met beaucoup de temps à sortir. Valdron Inc lance une nouvelle gamme sous le titre Multiverser Triple Play, regroupant trois mondes liés les uns aux autres. Le premier d'entre eux, un recueil d'horreur, est rédigé et attend les dessins. Le second, un recueil de trois mondes fondés sur l'espace, progresse bien.

Pendant ce temps, j'essaye aussi de préparer le groupe Collision pour la scène. Cela prend plus de temps que j'avais espéré, mais cela avance.

Pour en savoir plus :
http://gamingoutpost.com/article/interview_mj_young/

Ouvrages Professionnels

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.