Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Jörg Baumgartner

Auteur

Identité

Biographie

Je me suis mis aux jeux de rôle dans ma seconde année d'université, en 1985. C'était l'époque où les premiers JdR grand public sont devenus disponibles en Allemagne, et j'ai essayé la plupart d'entre eux. Après quelques expériences, je me suis mis à un système allemand qui s'appelait Midgard (avec des petites similitudes avec le système de règles d'origine de Empire of the Petal Throne), et j'ai créé mon premier monde de jeu à partir des miettes données dans les publications officielles (ce qui veut dire que j'ai inclus ces lieux dans un cadre bien plus large). Vers le même moment j'ai découvert qu'il y avait eu des conventions dans ma ville natale de Kiel depuis une paire d'années, et je suis allé aux deux dernières. Et puis les organisateurs ont déménagé, et il n'y a plus eu de convention à Kiel... alors j'ai monté un club de jeu universitaire avec mon groupe de joueurs. Nous avons eu des pièces pas chères, un peu de publicité, et 180 visiteurs alors que nous en attendions 120. Kiel a eu une convention régulière deux fois par an...

Durant ma période d'expérimentation j'avais lu un livre allemand sur les JdR, avec un article enthousiaste sur RuneQuest et le monde de Glorantha, de Lutz Reimers. Cela a éveillé ma curiosité, mais comme les droits de RuneQuest venaient de passer à Avalon Hill, aucune édition de RQ2 de Chaosium ou Games Workshop n'était plus disponible, et RQ3 était au-delà de la portée financière d'un étudiant. Cependant, quand Games Workshop a édité son édition de RQ3 (les Règles Standard - soupir), je l'ai acheté. Après ce fut la boîte Vikings, et à partir de là j'ai construit un nouveau monde fantastique, avec des colons à la Viking dans un archipel similaire aux îles Hébrides, en empruntant quelque peu aux reprises de Andrew Offut des romans Cormac Mac Art de R.E. Howard. Bientôt une planète entière, avec ses légendes, son histoire, de nombreuses cultures, etc., en sortit et devint RuneWelt. Comme je construisais ce monde, j'ai acheté tous les suppléments Glorantha d'Avalon Hill (les prix étaient alors descendus à un niveau acceptable), et j'ai inclus un peu de Glorantha alternative dans mon cadre de Terre alternative. Mes joueurs et moi avons parcouru ce monde une paire d'années, pendant que j'étudiais Glorantha et que j'en apprenais plus à son sujet. J'ai commencé à acquérir des suppléments RQ2...

En 1990 Lutz Reimers organisa la première convention RuneQuest allemande, à Cologne. Je réussis à participer à la seconde moitié seulement, mais ça m'a donné un coup de fouet dans mes activités RuneQuest (qui consistaient auparavant en une traduction maison de parties de règles pour plus de clarté).

Et puis l'université s'acheva, et je suis allé travailler en Norvège du nord pour un an. Au nord du cercle polaire, pendant la longue nuit, il n'y avait parfois pas grand-chose d'autre à faire en "soirée" que s'assoir et lire ou écrire des livres de jeu de rôle. J'ai continué à travailler sur RuneWelt, mais j'étudiais Glorantha.

Pendant ce temps, les gens que j'avais rencontrés en convention commencèrent la création de la Société allemande de RuneQuest. Je les ai rejoins dès que je suis revenu de Norvège.

L'un des objectifs de la société était d'éditer un magazine régulier avec les scénarios RuneQuest et des articles. Je n'ai pas été très satisfait du premier numéro et j'ai grommelé (un peu trop fort) que je pouvais faire mieux. Je n'aurais pas dû - deux mois plus tard on m'a demandé de faire le numéro deux, un boulot urgent pour pouvoir le sortir à temps à la foire aux jeux d'Essen. Ce que j'ai fait, et j'ai gardé cette responsabilité, grâce à de bons documents disponibles pour ce numéro. Le numéro trois eut l'air meilleur, et j'ai gardé la présentation tout le temps où je suis resté rédacteur, c'est-à-dire jusqu'au numéro sept. En fin de compte j'ai arrêté de fatigue, comme le numéro sept contenait essentiellement mes propres trucs. A l'époque j'étais devenu l'un des responsables de la société RQ.

Au moment où j'éditais Free INT 4 j'avais découvert le courrier électronique, et le RuneQuest Digest qui est devenu le Daily sous la gestion de Henk Langeveld juste comme je m'y suis joins. Cependant je n'ai pas participé aux discussions passionnées avant six mois. Après m'être fait connaître, j'ai vite été connu pour mes contributions trop longues et mes discussions à rallonge.

Je n'ai pas joué, ou écrit, de RuneQuest gloranthien avant le numéro 5 de Free INT, qui vit une adaptation d'un scénario de convention à moi assez réussi. C'était notre politique éditoriale de publier des scénarios dans Glorantha, aussi j'ai transféré les trucs de mon propre monde. J'ai fini dans un volcan éteint au large de la côte de Heortland, et avec la participation active de Nick Brooke j'ai transformé le scénario en cadre Gloranthien. Ce qui m'a laissé une curiosité maladive sur cette région.

Mon premier gros coup en vue de la création de supplément Glorantha édité prit du temps. L'Eglise Aeolienne de Heortland fut mon expérience de création d'hérésie stygienne du Malkionisme pour les règles RQ3. Après une longue discussion préliminaire, elle fit partie d'une des compilations en juillet 1994.

Et puis j'ai eu l'occasion de tester les nouvelles règles du projet "RQ4 - Aventures dans Glorantha", et j'ai dû faire une partie dans ce cadre. Pour la première fois depuis mes premières expériences de JdR, j'utilisais un cadre de jeu que je n'avais pas écrit moi-même encore une fois.

La campagne commença à Heortland en l'année 1615, avec l'initiation des personnages. Je voulais qu'ils fassent l'expérience d'un Pays Béni intact avant de les lancer dans les Hero Wars. Ce qui a donné lieu à de nombreuses notes de campagne que j'ai l'intention de mettre sur ma page. Mon enthousiasme se renforça quand je fus contacté par Jeff Richard (de Seattle), qui se trouvait jouer approximativement à la même époque à Volsaxiland. Nous avons lié nos cadres de campagne.

Malheureusement, la pression du travail a mis en hibernation nos campagnes un temps (à ce jour - janvier 2004), mais les idées sont encore là, et le développement se poursuit.

Une autre bousculade créative issue de mon intérêt pour le Heartland, ce sont les Freca Tales qui sont également disponibles sur mon site. J'ai différentes idées que je dois mettre en forme, mais comme le reste, le travail se poursuit.

Traduit d'après les pages Glorantha de l'auteur, avec son aimable autorisation.

Ouvrages Professionnels

Auteur(s)
Parution
Gamme
Editeur
Men of the Sea
première édition
février 2004HeroQuestIssaries Inc.
Thunder Rebels
première édition
décembre 2000Hero WarsIssaries Inc.

Cette bio a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 6 octobre 2010.