Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Dead in Washington

.

Références

  • Gamme : Z-Corps
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : 7ème Cercle
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2018
  • EAN/ISBN : 978-2-370700-77-3
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 84 pages en couleurs (bichromie noire-rouge).

Description

Dead in Washington est, comme son nom l’indique, consacré à l’occupation de la capitale américaine, devenue capitale du Territoire des Morts. Ce supplément poursuit en outre la campagne commencée avec Dead in Denver. Au programme, une alliance avec le général Dunwoody, les laboratoires secrets du Majestic 13, et l’affrontement de la secte Apokalupsis et ses dirigeants qui se prennent pour les cavaliers de l’Apocalypse.

Après la page de titre, les crédits et ours et la table des matières (3 pages pour le tout), une nouvelle de 2 pages introduit l’ambiance de ce supplément en relatant les préparatifs d’un commando Z-Corps pour une mission suicide à Washington.

Une double page de garde ouvre la première partie : La Chute… Cette partie est dévolue à décrire Washington D.C. dans le cadre de Z-Corps. Elle s’ouvre sur les circonstances de la chute de la ville au main des Hostiles. Invasion de Washington D.C. (10 pages) offre ainsi les caractéristiques des principaux acteurs de la secte Apokalupsis, son fonctionnement et le déroulé de la bataille pour Washington.

S’ensuit Washington en semaine 14 (20 pages) qui expose la situation au sein de la capitale, cinq semaines après son invasion. Washington y est décrite, du point de vue des Hostiles et des résistants humains. L’on y trouve :

  • l’Ouest, envahit par les Hostiles, où seuls survivent difficilement un maigre groupe de vivants au cimetière d’Arlington.
  • Les berges du fleuve Potomac, par où les Hostiles ont entamé l’invasion de la ville, et ses îles, où survit notamment une fragile communauté sur Roosevelt Island et une autre, plus solide sur l’East Potomac Park. On y évoque aussi les rats d’égout, survivants qui se terrent sous la ville.
  • L’Est avec Barney Circle et Carver Langston où se sont installés les membres de la secte Apokalupsis ; Kingman Park où tiennent des survivants au derniers étages d’un hôtel, et le National Arboretum où l’on ne trouve que des cadavres de corps torturés ; Woodbridge, où une importante communauté de survivants résiste autour d’une rue fortifiée, et Brookland et Langdon moins chanceux.
  • Le Southwest, où les bases militaires américaines sont tombées aux mains des Hostiles ; et le Washington Navy Yard, base des Navy Seals est devenu le centre de la résistance menée par le général O’Grady.
  • Le Nord, où le grand parc de Rock Creek abrite un autre foyer de résistance.
  • Le centre ville, avec les universités, bibliothèque, le quartier de Foggy Bottom et le Capitole. Y survivent seulement quelques groupes très bien organisés ou désespérés. Enfin, la Maison Blanche, résidence du chef de la secte, où celui-ci parodie les activités présidentielles.

Une double page de garde ouvre la seconde partie : Restricted Area, dévolue aux scénarios.

Un bref résumé de la dernière scène de Dead in Savannah ouvre cette partie avant que ne débute d’emblée Le repaire de Dunwoody (10 pages) qui suit immédiatement cette scène. Le général Dunwoody y propose a l’équipe – et One World en général – de coopérer pour éradiquer les Hostiles. En guise de gage de bonne foi, il propose de mettre leurs ressources à dispositions, dont deux des vingt scientifiques liés à Brian Clarck, qu’il retient dans la région d’Indianapolis, en zone verte. Aux personnages d’aller les chercher, avec ou sans l’autorisation du général.

Dans Des Hommes en Blanc (8 pages), Nikki s’inquiète du silence radio d’une antenne du groupe Dust Bowl qui enquêtait sur le Majestic 13 dans la banlieue de Louisville, Kentucky. Si la ville, en elle même fait front contre les attaques des Hostiles, un campus au nord, lui, y est davantage exposé...

Après avoir retrouvé ce qu’il restait de l’antenne de Dust Bowl, les indices les mènent tout droit au cœur de l’Indiana. Le Laboratoire de Majestic 13 (10 pages) y serait en effet dissimulé sous une prison du comté de Crawford. Une prison qu’il va falloir investir pour comprendre ce que le Majestic 13 manigance...

Après une semaine de repos, et armés de leurs nouvelles connaissances et drogues supplémentaires, Washington (16 pages) propose de partir en mission commando pour mettre fin aux agissements de la secte Apokalupsis en frappant à la tête. Ce chapitre, en plus des divers moyens d’arriver à leurs fin, développe les règles d’utilisation de la ZFM et ses conséquences.

Cette fiche a été rédigée le 12 octobre 2018.  Dernière mise à jour le 26 octobre 2018.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.