Contenu | Menu | Recherche

L'appel de tout lu

Ecran (L')

.

Références

  • Gamme : Yggdrasill
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : 7ème Cercle
  • Langue : français
  • Date de publication : février 2010
  • EAN/ISBN : 9782914892667
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à quatre volets en carton rigide et livret de 16 pages.

Description

L'écran d'Yggdrasill présente du côté joueur une illustration d'ambiance mettant en scène un combat aux abords d'une forêt. Côté meneur de jeu sont présentes les principales tables techniques :

  • Modificateurs de combat
  • Armes
  • Caractéristiques et modificateurs aux actions
  • Coups parfaits
  • Maladresses
  • Combat et seuils de réussite
  • Points de vie et malus dus aux blessures
  • Soins et seuils de réussite
  • Figurants
  • Furor des guerriers-fauves
  • Dommages
  • Magie (Sejdr, Galdr, Runes)
  • Argent
  • Voyager dans la Scandia

Un livret en noir et blanc de 16 pages accompagne l'écran. Après les crédits et la table des matières, le premier chapitre, Dieux Mineurs (2 pages), présente les six divinités mineures de la culture scandinave, avec des citations de chansons scandinaves et des anecdotes sur Idunn et Forseti.

Le second chapitre, Calendrier de la Scandia (1 page), décrit la manière qu'ont les hommes du nord de mesurer le temps : décompte des années, des heures et des jours de la semaine. Epées et objets légendaires (3 pages) répertorie les plus célèbres artéfacts des héros scandinaves. Enfin, le dernier chaptire, PNJ, décrit sur 7 pages quelques personnages importants des royaumes de la Scandia.

Cette fiche a été rédigée le 21 février 2010.  Dernière mise à jour le 15 avril 2010.

Critiques

Sephinor  

Enfin ! Un écran quatre battants solide de la part de 7ème Cercle, il a fallu attendre mais le résultat le méritait.

I - Côté Joueur

L'illustration est somptueuse, comme pour le reste de la gamme. Il ne s'agit pas d'un vulgaire copié/collé pris de part et d'autre de livre de base comme certaines gammes ont tendance à le faire. L'illustration ressitue immédiatement l'ambiance d'Yggdrasill (même si on est pas certain de combattre un géant tous les jours). Pour les joueurs, donc, cet écran remplit amplement sa fonction, il les touche par sa beauté et sa pertinence.

II - Côté MJ

Côté MJ on a droit à de nombreux tableaux bien agencés dans lesquels on navigue facilement. Les informations résumées sont appropriées à ce qu'on aurait tendance à demander à des joueurs (contrairement à l'écran de Qin, et pourtant j'adore ce jeu, qui résumait sur un battant complet le prix des bancs, navets et autres animaux de compagnie...). Mais 7ème Cercle n'a pas oublié que le MJ avait des yeux aussi, et naturellement le côté MJ est tout aussi beau que le côté PJ, jouant sur un aspect "menuiserie/ébenisterie". Chose remarquable, pour chaque tableau, la page correspondante du livre de base est indiquée, bien pensé ! Donc cet écran remplit aussi sa fonction avec brio, clair, concis et efficace. En un mot : parfait.

Vous l'aurez compris, cet écran résume tout ce qu'on attend d'un écran : il est beau, il est bien pensé, il est clair. Et puis... Il résiste aux coups de hache, le bougre !

Critique écrite en février 2010.

Le Loup Qui Rôde  

L'écran Yggdrasil est une réussite complète.

Quatre volets ultra rigides, qui ne s'abîmeront pas avec le temps, et toutes les tables nécessaires à l'intérieur pour aider le MJ.

Le livret est sympathique, sans plus, et on aurait préféré des scénarios, mais ce petit reproche est contrebalancé entièrement par l'illustration de l'écran, magnifique, qui plongera directement les joueurs dans l'univers fantastique et légendaire d'Yggdrasil, ce qui est un parti pris que j'approuve entièrement (plutôt que de montrer une illustration de "vikings historiques"...). En conclusion, MJs, foncez sur cet écran, c'est un outil indispensable pour la fluidité et l'imaginaire de vos parties.

Critique écrite en mars 2010.

Da Profezzur  

Je vais rajouter une pierre à ce déjà bel édifice. Je ne vais pas m'attarder à paraphraser ce qui a déjà été écrit précédemment, mais j'insisterai sur la beauté de cet écran. L'illustration est splendide, et on ne peut pas avoir meilleur accessoire pour mettre les joueurs dans l'ambiance !

En plus de ça il est tellement épais qu'on pourrait presque dire qu'il protège du froid !!

Coté maître, c'est clair, bien présenté. Seul petit bémol pour la table des blessures graves et séquelles qui ne s'y trouve pas, mais une simple photocopie et le tour est joué.

Voilà, rien à redire de plus, accessoire indispensable et de grande qualité !

Critique écrite en septembre 2010.

CCCP  

Un écran qu'est-ce que c'est :

a : une jolie image coté joueur pour bien se mettre dans l'ambiance

b : des tables coté MJ pour faciliter la partie

c : un livret pour dire tout ce que l'on n'a pas mis dans le livre de base mais qui a été demandé par les joueurs. Un scénario et un errata.

Les deux premiers points, mission accomplie.

Pour le dernier, c'est pas ça, pas de scénario, pas de matériel intéressant. On a juste un joli écran. Pour plus de 20€. ça fait cher.

 

Critique écrite en mai 2011.

daruthin  

Bonjour, je continue aujourd'hui je continue ma critique sur cette gamme.

Dans un premier temps, l'image de l'écran est magnifique, c'est indéniable. C'est d'ailleurs cette image qui a motivé des personnes à venir à ma table en deux semaines alors que j'ai pas réussi en deux ans en gardant l'écran dans mes cartons (oui, c'est dur de monter une table par chez moi).

De l'autre coté de l'écran, c'est moins glamour. J'aurais bien aimé une belle volva ;). Je rigole. Mais sérieusement, c'est plutôt bien agencé. Après, les informations présentes peuvent êtres utiles comme inutiles, mais tout dépend de la personne qui va les lire et de ce qu'elle en fera. Mais au moins, l'essentiel est assuré et on n'a pas à chercher frénétiquement dans le livre de base, ce qui a pour effet de ralentir le rythme. Cependant, et comme dans le livre de base, certaines coquilles s'y sont glissées. Pardonnable car l'utilité apportée est plus que bienvenue pour ce jeu.

La physique en lui-même de l'écran. C'est du solide, ça se sent. Le genre d'écran qui peut faire bouclier dans les manifs. Par contre, là où je trouve que c'est mal joué, c'est au niveau des pliures. Certes il est très solide, mais il n'est pas très maniable. De plus, la pliure en "W" n'aide pas vraiment. Une fois debout on a plus l'impression d'avoir un paravent qu'un écran. Par la suite, je crains pour l'usure générale de cette tranche du milieu. Si vous voulez qu'il vous convienne, il va falloir faire comme pour votre canapé et l'éduquer longuement.

Le petit livret fourni avec ne plaira pas. Certes il apporte un petit plus, mais jamais il ne sortira de l'étagère dans mon cas. Après, il ne faut pas oublier qu'en général, quand on achète un écran, c'est pour éviter que les joueurs ne regardent les jets du MJ, les petit livrets ne sont que des "plus" utiles ou pas.

Cet outil est certes un peu cher, mais il durera.

Critique écrite en février 2012.

Salanael  

Soyons clairs, l'écran d'Yggdasill est sans doute le plus bel ambassadeur de cette gamme. L'illustration en jette et je ne serais pas étonné que certains en aient fait l'acquisition juste pour celle-ci, quitte à l'utiliser pour d'autres jeux. Elle offre ce souffle d'aventure et d'héroïsme qui manquait à la lecture du livre de base. Et c'est tant mieux, parce que c'est ce que les joueurs verront en cours de partie. Autant que ça les inspire. En plus, l'objet est blindé, certifié contre les d10 rageurs. Peut-être toutefois un peu difficile à déplier entièrement à cause de l'effet accordéon des quatre volets. Il est aussi assez haut pour le MJ que je suis, habitué aux écrans au format paysage.

Côté MJ, l'écran fait son taf. Il se permet même de mentionner les pages du livre de règles pour les références à celui-ci. C'est un détail, mais qui parait essentiel quand on y a goûté. Il corrige aussi certaines coquilles du livre de base et c'est tant mieux.

Le livret n'est pas très épais. Des divinités mineures pour compléter le panthéon, des armes légendaires pour l'inspiration, le calendrier pour être vraiment exhaustif et des PNJ pour se donner des idées. Hélas, rien qui n'éveille vraiment l'étincelle de l'inspiration chez moi. Heureusement que le 7ème Cercle a mis un scénario court d'initiation en même temps sur son site.

Au final, c'est surtout pour l'écran en lui-même que l'on se tourne vers ce supplément. Mais il en jette, et c'est très clairement ce qu'on lui demande.

Critique écrite en juillet 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques