Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Voix des Ancêtres N°2 (La)

.

Références

  • Gamme : Würm
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Editions Icare
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 2013
  • EAN/ISBN : 978-2-917475-66-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 52 pages à couverture souple en couleurs.

Description

Deuxième numéro de la Voix des Ancêtres intitulé "Contes des dévoreurs d'hommes" présenté dans un Avant-propos (1 page).

Un Précis d'anthropophagie permet au meneur de jeu et à ses joueurs de vivre et faire jouer des aspects parfois méconnus de l'anthropophagie (5 pages).

Ensuite, 3 scénarios suivent.

Dans "Pourquoi j'ai mangé mon ancêtre" (9 pages), un scénario d'initiation destiné à des PJ enfants qui permettre de mettre en œuvre l'aide de jeu précédemment décrite (cf. Précis d'anthropophagie). Un scénario où la vérité peut être encore plus dure que le rite d'initiation en soi.

Puis dans "Horreur dans les profondeurs" (11 pages),les PJ vont devoir œuvrer à la subsistance vitale de leur clan en partant à la chasse. Ceci les conduira a être fait prisonniers au fond d'une caverne où rôdent de dangereuses et mystérieuses créatures. Un scénario résolument orienté horreur et fantastique permettant peut-être la sensibilisation au chamanisme de l'un des PJ

Enfin dans "L'étrange quête des chasseurs d'étincelles" (18 pages),les PJ membres d'un clan d'Hommes-ours doivent faire face à de sinistres Hommes-longs aux terrifiantes traditions. Débats, dissensions, traditions, etc. seront au programme du scénario.

Les caractéristiques de tous les Protagonistes se retrouvent toutes à la fin de chaque scénario même ceux qui seraient issus du livre de base.

Enfin, on trouve un courte historiette propre au thème général de l'ouvrage et à nouveau (comme dans La Voix des Ancêtres N°1) la rubrique : Les sages conseils du bon Barbelynx (2 pages) avec La règle du foie - Hyène.

Cette fiche a été rédigée le 6 juin 2014.  Dernière mise à jour le 23 juin 2014.

Critiques

Guillaume hatt  

2ème supplément pour Würm., là aussi en cahier à couverture souple, cahiers agrafés. Superbe illustration de couverture de Emmanuel Roudier bien sûr. Celle-ci donne parfaitement le ton de ce supplément dédié à l'anthropophagie.
 
L'article d'introduction à l'anthropophagie est en effet très important car il permet de remettre ces rituels pour ce qu'ils sont. Les différentes formes de cannibalismes sont décrites et expliquées brièvement. A nouveau, je le répète, une attention particulière est apportée par l'auteur à désamorcer toute polémique. Très bonne approche.
 
Le premier scénario va donc mettre en œuvre l'une de ces formes d'anthropophagie : celle qui est rituelle et clanique. Qui permet donc de transmettre les forces et les savoirs des ancêtres aux nouveaux adultes. J'ai mangé mon ancêtre va permettre aux adolescents que sont les personnages de devenir de jeunes adultes. On imagine bien que les choses ne vont évidement pas être aussi simple que cela. L'initiation met en œuvre la capacité à se débrouiller seuls, de survivre et de pouvoir résister au froid et à la faim dans les cavernes rituels de la tribu, avant# de participer au agapes rituelles pout acquérir la 3ème forces, celle qui permet le passage à l'adulte. Un fort tremblement de terre va complètement rebattre les cartes et transformer cette initiation en course pour sauver la tribu. Très bonne structure de l'histoire, des péripéties multiples qui s'enchaînent et permettent de vivre les conditions difficiles de nos ancêtres.
4/5
 
Le deuxième scénario, horreur dans les profondeurs, je l'ai beaucoup aimé. On pense à un mix de Würm et de Cthulhu, avec une intrigue et une horreur qui s'insinue doucement puis explose violement à la face des personnages. Le Clan va mal, les réserves de nourritures sont au plus bas et les chasseurs doivent partir loin pour essayer de ramener assez de nourriture. Les personnages ont l'occasion de pouvoir ramener ces 5 grands bouquetins morts lors de leur chute dans le ravin. Arrivés en bas, il n'y a plus que les traces de sang et les preuves qui montrent que bêtes ont été trainées dans la grotte. Les personnages vont avoir fort à faire pour retourner au camps avec les animaux : la grotte est noire comme un four, et elle est en plus habitée par des créatures humanoïdes complètement adaptées à l'obscurité.... De quoi faire de belles frayeurs (voir plus) aux personnages.
5/5
 
L'étrange quête des chasseurs d'étincelles va opposer les personnages et leurs clans à la peur, la crainte, l'horreur et des décisions compliquées. De quoi pousser les personnages dans leurs derniers retranchements, en possible opposition avec leurs croyances et leurs attitudes d'Hommes-Ours. Je l'ai trouvé très interessant et assez flippant je dois dire. Il permet de provoquer de fort sentiments autour de la table de jeu, des discussions sans doute enflammées. Tout ce qu'il faut pour laissr un souvenir impérissable ! 
Je préfère ne pas en dire plus pour ne rien décoiler, mais sachez qu'il mérite amplement son 5/5 !

Critique écrite en juillet 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques