Contenu | Menu | Recherche

Le site du GROG, c'est comme le dieu de l'Ancien Testament : beaucoup de règles, aucune pitié !

Hierarchy (The)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple et dos carré de 112 pages.

Description

L'objet du supplément est de présenter l'acteur majeur de l'Occident de l'Outre-monde, la Hiérarchie : le Système, le Grand Capital, la Pensée Unique et toute cette sorte de choses. Mais la Hiérarchie, c'est aussi le rêve de Charon qui tente de persister contre vents et marées, après avoir tant évolué qu'il s'est peut-être renié, après avoir servi tant d'appétits de pouvoir qu'il en a peut-être été perverti. C'est aussi le défenseur des ombres d'Occident contre l'Empire de Jade, le rempart majeur contre le Néant, mais il semble rongé de l'intérieur, le ver est peut-être déjà dans le fruit.

Tout commence par une nouvelle de cinq pages dans laquelle un centurion, enlevé par des renégats qui veulent le faire passer devant un prétendu tribunal populaire, doit défendre les valeurs et l'utilité de la Hiérarchie.

Puis une introduction de six pages forme le premier chapitre : "The Powers That Be" présente l'ouvrage et son ambition de réhabiliter la Hiérarchie, de ne pas montrer seulement les défauts de ce qu'elle est, mais aussi les forces de ce qu'elle veut être et les multiples visages de ceux qui la servent. Les trois thèmes proposés sont la responsabilité, organiser et gérer le monde des morts, le maintien de l'ordre : ordre intérieur dans la société et extérieur face aux menaces étrangères et la lutte contre le Néant, car les légions sont la première ligne de défense et même la seule contre les hordes de spectres. Cela se termine avec un bref lexique des termes internes à la Hiérarchie.

"Ex Libris : the History of the Hierarchy" (36 pages) raconte l'histoire de la Hiérarchie à travers de nombreux extraits d'ouvrages issus de la grande Bibliothèque de Stygia. Cette bibliothèque est née de la destruction de celle d'Alexandrie en 47 av. J.-C. et de son entrée subséquente dans le monde des ombres comme relique. Son ouvrage le plus célèbre est le Livre des Âmes dont les pages sont composées des témoins de divers événements importants, forgés dans l'artefact pour raconter encore et encore ce qu'ils ont vécu. On dit que seuls des volontaires ont fini dans cet ouvrage. Mais d'autres parlent d'un deuxième ouvrage où ne seraient forgés que les plus dangereux ennemis de la Hiérarchie.

Le chapitre suivant, "Culture : Inside the Hierarchy" (26 pages), commence par une longue description de Stygia, y compris les monuments, les sièges des légions mais aussi le mode de vie local et la vie politique. Puis ce sont les descriptions des nécropoles, d'Europe ou d'Amérique, le mode de vie et la politique à nouveau. Les unités d'élite sont décrites rapidement, y compris la récente légion online. Enfin viennent diverses informations comme les relations avec le reste du Monde des Ténèbres, y compris les vivants ordinaires.

"Hierarchy Archetypes" propose sur dix-huit pages huit personnages prêts à jouer, de l'agent secret au brave flic de quartier en passant par le soldat universel et le médiateur.
"Legendary Hierarchs" (6 pages) présente une demi-douzaine de personnalités dont Hypatia, la dernière grande philosophe de l'école Néo-platonicienne d'Alexandrie, et le général Patton !

Un appendice de huit pages révèle six nouveaux pouvoir d'Arcanos divers, quatre artefacts dont les masques des Seigneurs de la Mort, trois archétypes de Psyché et trois de Côté Obscur, trois nouvelles compétences et quelques idées d'aventures basées sur la Hiérarchie.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 août 2019.

Critiques

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Un bon travail dont le principal défaut est d'être trop court. L'idée de départ est excellente : la Hiérarchie représente facilement le Mal aux yeux des joueurs, il est donc temps de leur rappeler que c'est elle qui fait tenir le monde des morts face aux spectres. Il est temps de montrer que l'Etat, l'autorité, ne sont pas systématiquement des mauvaises choses. De ce point de vue la nouvelle d'introduction est bien vue.

En plus, il y a la différence entre l'idéal de Charon et la réalité, les compromis et les dérives qui ont amenés la Hiérarchie à son état final. Ça aussi, c'est bien vu.

Après, la description du fonctionnement, des unités militaires, du mode de vie, de Stygia et d'autres nécropoles, c'est bien mais trop court.

Quand aux archétypes, c'est un peu exagéré. J'aime bien avoir quelques propositions de PJ ou PNJ sous la main, mais huit, c'est du remplissage.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques