Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Wayfarers

.

Références

  • Gamme : Wayfarers
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Ye Olde Gaming Companye
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2008
  • EAN/ISBN : 978-0-6152-4334-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 438 pages, couverture souple ou rigide.

Description

Après les pages d’introduction commence la section des joueurs, qui fait 168 pages. Sept pages expliquent les bases de la création de personnage :

  • les races jouables : nains, elfes, demi-elfes, demi-orcs, hobgobelins, humains, orcs
  • les attributs et modificateurs qu’ils apportent : agilité, endurance, intellect, présence, force
  • les armures et le mouvement

15 pages détaillent ensuite les diverses disciplines et compétences accessibles, avec leurs coûts et leurs effets, puis une page est consacrée à des conseils pour bien jouer son PJ. Quatre pages expliquent le système monétaire et proposent un catalogue d’équipements.

Basic Game Mechanics (5 pages) est un chapitre consacré au système de combat. Il est suivi de Magic Potential Skills & Spells (120 pages) qui détaille le système de magie et propose un catalogue de sorts des 4 magies possibles : hermétique, populaire (hedge magic), religieuse (faith magic) et rituelle. Cette partie se termine par sept exemples de personnages complets, et par un récit de partie.

La section du maître de jeu débute alors. Elle commence par des conseils sur l’attribution de points de compétences en jeu, qui font office de points d’expérience. Ce chapitre d’une trentaine de pages propose ensuite des règles détaillées pour la résolution d’action, y compris des commentaires sur chaque compétence, des compléments sur l’acquisition des sorts, le combat, avec un exemple très détaillé, la perception, les voyages, etc.

Ensuite, Magic Items & their Creation (25 pages) est un vaste catalogue d’objets magiques classés par type, avec des règles de jeu sur leur fabrication.

Optional Rules (5 pages) propose des règles optionnelles :

  • nouvelles races jouables : cambions (semi-démons), gnomes, gobelins, harkumen (humains insensibles à la magie et très résistants), ogres, ratkin, reptiliens, sidhes.
  • nouvelles disciplines
  • règles alternatives de création de personnage, aléatoires
  • règles optionnelles de combat

Non-player Characters (8 pages) propose des règles pour créer rapidement des PNJ. Deux pages expliquent ensuite les différents plans d’existence, selon une cosmologie spécifique.

Catalog of Creatures (74 pages) donne les règles de gestion des créatures, puis en décrit un grand nombre, classées par ordre alphabétique. Les créatures sont présentées de manière simplifiée par rapport aux PJ, sans compétences ni disciplines, mais avec quelques données de base telle l'esquive, les points de vie, le bonus au toucher, etc., d’éventuelles capacités spéciales et une description.

The World of Twylos (96 pages) décrit le monde du jeu, élaboré de 1988 à 2008 lors des campagnes jouées par les auteurs du jeu. Les nations sont héritières de l’empire d’Irendor qui s’effondra il y a des siècles, et sont en pleine décadence. La civilisation tient grâce à de grandes guildes internationales, qui détiennent des monopoles et règnent sur certaines villes.

Le chapitre dédié aux joueurs décrit successivement l’histoire du monde, les dieux, les guildes, et les langues. Le chapitre dédié aux MJ donne des détails et idées supplémentaires sur le monde, ses religions, les guildes et leurs secrets. Des dizaines de pages sont consacrées à décrire les différentes régions et villes de Twylos, les factions et personnages intéressants, et des idées d’aventures. Cette partie se termine par des appendices :

  • Appendix I: Special Items of Twylos : 6 pages d’objets magiques
  • Appendix II: Creatures of Twylos : 5 pages de créatures
  • Appendix III: Example Campaigns : 3 campagnes décrites sur 13 pages
  • Appendix IV: Glossary : 4 pages d’une sorte de mini-dictionnaire de Twylos
  • Appendix V: Final Words : 2 pages de conseils au MJ
  • Une carte du monde en couleurs

Le livre se termine par 23 pages d’appendices généraux :

  • Tables de rencontres
  • Résumé de tous les sorts
  • Listes de mots pour aider à la description de lieux
  • Compilation des tableaux du jeu
  • Index de l’ouvrage
  • Fiche de personnage en une page.

Cette fiche a été rédigée le 25 février 2010.  Dernière mise à jour le 20 juillet 2013.

Critiques

Metathiax  

Dans un univers parallèle, Wayfarers aurait pu être une version "less is more" de D&D 3E. L'ambiance y est rétro mais son système est moderne et sans prétention. Quiconque a déjà joué à une version ou une autre de D&D s'y retrouvera facilement.

D'une part les règles sont simples, cohérentes et intuitives sans être simplistes. Elles permettent de résoudre une grande variété de situations sans avoir à mémoriser toutes sortes de détails et exceptions. Il m'est arrivé rarement de lire les règles d'un JdR sans avoir envie d'en ré-écrire des parties mais c'est le cas pour ce jeu. Le système facilite les préparatifs du MdJ et ne requiert pas l'usage de figurines. Je n'ai rien contre les grilles mais je n'aime pas y être contraint.

Quoique j'apprécie les règles simples, j'aime aussi beaucoup les jeux qui laissent beaucoup de liberté aux joueurs au niveau de la création de leurs personnages. C'est le cas de Wayfarers qui se distingue en ne présentant pas de classes de personnage pré-établies. Les joueurs peuvent personnaliser leurs concepts de personnages en choisissant d'une bonne variété de talents et d'habiletés. Ça n'a rien de révolutionnaire en soi mais, à mon avis, c'est particulièrement bien exécuté dans ce jeu sans se perdre dans l'exagération du nombre d'options.

De plus, le livre de base forme à lui seul un JdR réellement complet, offrant tout le nécessaire pour supporter une grande diversité de campagnes sur de nombreuses années. À mon âge, c'est une caractéristique qui me plaît énormément comparativement à devoir me procurer un déluge de suppléments.

Critique écrite en mai 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques