Lure of Power

.

Références

  • Gamme : Warhammer
  • Sous-gamme : Warhammer 3ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Fantasy Flight Games (FFG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2011
  • EAN/ISBN : 978-1-58994-813-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte cartonnée comprenant :

  • Deux livrets à couverture souple de 48 pages en couleurs.
  • 79 nouvelles cartes : 34 d'action, 22 cartes d'action de Slaanesh (dont 10 sortillèges), 3 de lieu, 2 d'objet, 6 de servant (retainer), 12 de créature (Slaanesh), et 5 PNJ.
  • 38 nouvelles mini-cartes : 4 d'état, 3 de Marque de Slaanesh, 10 d'aptitude de carrière,  9 de talent, 6 de mutation (Slaanesh), 6 de folie.
  • 16 fiches cartonnées en couleurs 10,2 x 12,7 cm : 10 fiches de carrière, 6 fiches de société secrète.
  • 2 planches de pions proposant au total 48 nouvelles figurines cartonnées (dont 8 de grande taille), 12 marqueurs stress & fatigue, 12 jetons compteurs marqués d'un symbole différent de ceux des autres boites (symbole de Slaanesh).
  • Un petit livret couleur de 32 pages (11,5 x 15,2 cm) de publicités pour les produits FFG.

Description

Ce supplément pour la troisième édition de Warhammer présente des informations de contexte au sujet de la noblesse de l'Empire d'une part, et des suppôts de Slaanesh (créatures et sociétés secrètes) d'autre part. Il propose également des règles supplémentaires pour gérer les interactions sociales, et une aventure en bonne société. La boîte contient non seulement deux livrets de règles et contexte, mais aussi du matériel de jeu: figurines cartonnées, pions, fiches et cartes. Ces deux derniers sont repérés par un symbole particulier (signe de Slaanesh) afin de pouvoir les distinguer même une fois mêlés au matériel des autres boîtes de la gamme.

 

1er Livret : Lure of Power, Nobility in the Empire

Après une page de crédits, une page de table des matières, et une page de description du matériel connexe, le livret débute par un chapitre (Nobility in the Empire, 6 pages) consacré à la noblesse de l'Empire: historique des tribus pré-sigmarites, fondation de l'Empire, avènement des comtes électeurs à la disparition de Sigmar, et modèle féodal actuel. Les devoirs de la noblesse sont évoqués (justice, service militaire, ...), et le chapitre se termine par un rapide aperçu de la vie d'un noble, une vie certes loin de la misère, mais pas sans danger.

Le second chapitre (Ubersreik Nobility, 5 pages) passe en revue une douzaine de nobles importants de l'Empire: l'Empereur Karl-Franz, l'Archiduc Viktor Von Walfen, plusieurs Grafs et Comtes, ainsi que des nobles de moindre stature mais que les personnages-joueurs (PJ) sont susceptibles de rencontrer aux cours de leurs aventures, comme les Von Bruner ou les Aschaffenberg (scénario de ce supplément, Edge of Night, Guide du Maître de Jeu).

Le chapitre suivant (Wealth & Social Tiers, 5 pages) décrit succinctement les trois tiers de la société impériale (cuivre, argent, or) pour montrer que si la richesse conditionne grandement la qualité de la vie, elle n'est pas forcément synonyme de pouvoir. Ce chapitre traite aussi d'ascension sociale, comme du risque bien réel de disgrâce.

Le chapitre 4 (Crime & Punishment, 6 pages) présente les grandes lignes du système législatif de l'Empire, qui repose en grande partie sur les édits impériaux, les lois des électeurs et le jugement des nobles.

Le cinquième chapitre (Expanded Rules, 11 pages) fournit en détail des règles pour jouer des PJ nobles : conditions pour créer un tel personnage, avantages, le trait "noble" dans les fiches de carrières et les obligations que confère ce statut. Les personnages riches et puissants auront probablement la possibilité d'engager des servants (retainers) et on trouve ici des règles pour les gérer, ce qui nécessite les cartes "servant" fournies dans ce supplément. Le chapitre se conclut par 5 pages de règles gouvernant les interactions sociales. En particulier, un système de joute verbale est proposé, car si le ridicule ne tue pas, dans la haute société c'est tout comme.

Le dernier chapitre (Episode Templates, 9 pages) contient 8 modèles/synopsis de scénarios "sociaux" d'une page (au format des modèles du Kit du MJ). Les thèmes abordés sont l'enquête suite à un vol ou à un meurtre, la négociation avec le monde du crime, l'obtention d'informations en finesse, la motivation de troupes démoralisées et la séduction comme arme pour arriver à ses fins.

L'ouvrage se termine par un plan d'Ubersreik avec un index des lieux principaux (2 pages, similaires à celles d'Edge of Night) et une page de publicité pour le jeu "Chaos in the Old World".

 

2e livret : Liber Ecstatica, the Book of Pleasure

Après deux pages de table des matières et ours, ce livret débute par un chapitre (The Prince of Pleasure, 7 pages) dédié à Slaanesh, dieu chaotique du plaisir, le plus à même de corrompre la noblesse riche et oisive de l'Empire. Ce chapitre présente brièvement le domaine de Slaanesh, les cultes qui lui sont dédiés, les dons qu'il procure à ses adorateurs et les catégories de créatures qui le servent.

Le second chapitre (Slaves of Excess, 9 pages) est un bestiaire fournissant les caractéristiques des créatures inféodées à Slaanesh, démons comme serviteurs mortels.

Secret Societies (6 pages) présente plusieurs associations ou cercles privés, qui ne sont pas forcément secrets, mais qui en définitive sont corrompus par Slaanesh. L'influence corruptrice du prince-démon se fait sentir jusque dans la volonté scientifique de faire avancer la médecine grâce à la dissection, ou dans les cercles de gourmets les plus huppés. Chacune des six sociétés présentées est associée à une fiche dont l'usage est expliqué dans le chapitre.

Le dernier chapitre (Mirror of Desire, 20 pages) est une aventure à Ubersreik, où les PJ devront évoluer tout en douceur au sein de la haute société. Esmeralda, une courtisane de petite noblesse mais au grand charme, est la coqueluche des jeunes nobles en âge de se marier. Mais pour les grandes familles aristocratiques d'Ubersreik, le mariage est un outil stratégique, il n'est pas question de faire une alliance avec un parti si médiocre. A charge pour les PJ de faire en sorte que les jeunes nobles ne fassent pas une mésalliance, mais dans la plus grande discrétion, sans scandale et sans heurt. Ici les épées ne seront pas d'une grande utilité, il faudra plutôt jouer sur le charme, la persuasion, et le subterfuge.

L'ouvrage se termine par une page de publicité pour le supplément "Black Fire Pass".

A noter que la version électronique correspond uniquement aux livrets, chacun vendu séparément. Les informations contenues dans les cartes et fiches ne sont pas disponibles en version électronique.

Cette fiche a été rédigée le 13 janvier 2013.  Dernière mise à jour le 21 janvier 2013.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.