Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Maîtres de la Nuit (Les)

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 136 pages en quadrichromie sur papier glacé.

Description

Sous-titré Un guide sur les vampires du Vieux Monde, cet ouvrage s'intéresse non seulement aux vampires et aux autres morts-vivants de leur suite, mais aussi à leur place forte la plus connue : la Sylvanie, province de l'est de l'Empire, dominée par la lignée des comtes-vampires Von Carstein.

Après une courte introduction et un bref chapitre sur les connaissances des mortels concernant les vampires et les groupes qui les pourchassent, le livre entre dans le vif du sujet avec Une parodie de vie (13 pages), recueil de textes érudits sur les origines et les lignées de vampires.

Le chapitre Chronique des immortels (13 pages) relate l'histoire des vampires depuis les temps de l'ancienne Nehekhara, 1650 ans avant la fondation de l'Empire. Trahisons et affrontements se succèdent jusqu'à nos jours. Un tableau chronologique permet de s'y retrouver.

La nature de la bête (8 pages) se consacre aux caractéristiques de ces créatures, exposant leurs forces et faiblesses, réelles ou supposées. Pas de mécanique de règles ici.

Les lignées vampiriques (39 pages) est le gros morceau : cinq lignées sont ainsi détaillées, avec leur histoire, leurs stratégies, leurs modes de non-vie, quelques grandes figures, et pour finir des idées d'aventures expédiées en quelques paragraphes. Ces lignées sont :
- les Dragons de Sang, chevaliers nocturnes et solitaires à la recherche de la perfection martiale.
- les Lahmianes, lignée féminine d'ambitieuses intrigantes, infiltrées dans toutes les cours.
- les Nécrarques, érudits nécromanciens atteints de délire paranoïaque et obsédés par des prophéties de victoire ultime.
- les Stryges, bestiaux d'apparence et parfois d'esprit, mais d'une force immense et vénérés par les nomades strigany.
- les Von Carstein, aristocrates arrogants qui dominent la Sylvanie depuis près de mille ans, flamboyants seigneurs féodaux et stratèges d'une inhumaine patience.

Terre natale, la Sylvanie présente en 8 pages l'histoire et la géographie de cette province sous domination vampirique, ainsi que quelques exemples d'habitants.

Les règles de la nuit est l'autre gros morceau de l'ouvrage, avec 33 pages de règles sur les chasseurs de vampires et leurs proies, leurs capacités spéciales, leurs faiblesses, leurs carrières et les magies spécifiques, en particulier la redoutable nécromancie majeure. Les autres serviteurs morts-vivants qui emplissent leurs armées sont également là : spectres, goules, revenants, zombies.

Enfin, deux brefs chapitres, Une campagne vampirique (7 pages) et Créatures de la nuit (6 pages), viennent terminer l'ouvrage. Le premier présente la manière de jouer une campagne vampirique, soit avec des personnages vampires soit avec des personnages humains, le second décrit quelques nouvelles créatures, de l'herbe sépulcrale au dragon zombie.

Un index clôt l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 15 mars 2014.

Critiques

Sabbak  

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur les vampires. Les p'tits, les gros, les laids, les beaux, les froids, les chauds, vous saurez tout sur les Vampires ! Après cette petite intro en guise de boutade, passons à la critique elle-même. Ce bon supplément passe en revue les vampires du Vieux Monde. Disons-le tout de suite : bon, mais sans plus. J'ai hésité à mettre 3, la note moyenne qu'il mérite peut-être objectivement, mais que voulez-vous, je suis un grand fan des pâles à canines...

Si l'histoire et la nature des suceurs de sang est plutôt bien trouvée, les lignées vampiriques à la fois solides et bien décrites, elles sentent tout de même terriblement le déjà-vu ! Entre les gros balaises (qui a dit Brujahs ?), les manipulateurs (qui a dit Ventrues ?), les pseudo-nécromants (qui a dit Tremeres ?), les pas beaux bestiaux (qui a dit Nosferatus ou Gangrels ?), on est en terrain connu... Peut-être trop pour un vieux de la vieille du JdR. Les nouveaux venus y trouveront sans doute plus d'originalité.

Au chapitre des déceptions, la description de la Sylvanie, qui me laisse particulièrement sur ma faim. La carte est certes superbe, mais le background décrit reste à la fois pauvre (quelques pages à peine) et plutôt convenu, voire inutilisable.

Un très bon point toutefois : la possibilité offerte de créer un personnage vampire avec de nombreuses options bien pensées. Alors bien sûr, ce n'est pas à mettre entre toutes les mains (de PJ surtout mais de MJ également), mais au final cela apporte un réel plus à l'ouvrage.

En conclusion : un supplément plutôt bon, qui alterne les infos intéressantes et les descriptions ennuyeuses. Bon mais très dispensable donc. Si vous n'êtes pas fan de vampires ce n'est pas le premier supplément à acquérir !

Jérôme 'Ficheur fou' Bianquis  

Un supplément qui a les défauts de ses qualités. Il est très détaillé sur la Sylvanie et les vampires, mais du coup a peu d'intérêt pour le reste du jeu. Finalement, si vous jouez dans une autre région, vous ne vous en servirez que la fois où le méchant sera un vampire. Ça réduit les occasions d'usage, sauf si c'est un grand méchant récurrent. Là, forcément, on rentabilise.

Et puis il y a une partie sur les chasseurs de vampire qui peut être utile, même si là encore, une carrière de chasseur est peu appropriée loin de la Sylvanie, et extrêmement dangereuse près de ladite province.

Les lignées sont sympa et bien typées, même si un certain jeu Dark a visiblement servi d'inspiration. C'est intéressant de pouvoir sortir des trop classiques Von Carstein. De même, magies et pouvoirs permettent de vraiment créer des adversaires adaptées à vos joueurs.

Reste la possibilité intrigante de lancer une campagne vampire, mais je ne suis pas certain que cela reste intéressant très longtemps. De toute façon, il y a peu de carrières.

Sinon, globalement, la qualité de l'ouvrage, la mise en page, les illustrations, la traduction, l'organisation interne, tout cela est digne de la qualité habituelle de cette gamme.

lepropre  

Une note moyenne pour un supplément moyen.

Le supplément traite d'un sujet précis et il ne sera utile qu'aux MJ désirant introduire les vampires dans leurs scénarios, campagnes. Ce qui est dommage c'est que ce supplément typé (au même titre que :" Les fils du rat cornu" sur les Skaven ou "La reine des glaces" pour Kislev) est à mon sens un cran au dessous d'autres suppléments typés.

L'explication sur l'origine des Vampires n'apporte pas grand chose et semble artificielle. Leur description reste sympas même si la aussi j'ai eu l'impression de tomber sur du copier coller du jeux de figurines qui s'adapte parfois mal.

La partie technique est plutôt bien faite pour créer un ennemi sur mesure avec ses caractéristiques et des points forts et faiblesses potentiellement intéressants.On a de plus quelques petites règles sur la Nécromancie qui pourront être utiles même sans vampire.

La petite description de la Sylvannie et de son ambiance particulière est bien faite et donne envie d'aller balader ses joueurs par la bas.

Au final ça reste un supplément utile pour introduire des créatures de la nuit. Agréable à lire, quelques bonnes idées dedans mais rien de transcendant et l'on pourra s'en passer plus que facilement.

 

Critique écrite en novembre 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :