Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

SFAC3 - Zebulon's Guide to Frontier Space

.

Références

  • Gamme : Star Frontiers
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1985
  • EAN/ISBN : 0-88038-250-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 96 pages à couverture souple, dont la quatrième de couverture dépliable (et détachable) en trois pans, incluant une carte spatiale de deux pages en couleurs, et 3 pages d’aides de jeu (tableau de résolution...).

Description

Ce supplément est destiné à donner des compléments de règles et de contexte à Star Frontiers, et propose une révision radicale du système de résolution, qui se rapproche alors d’autres jeux de TSR avec leurs tables de résolution colorées : Marvel Super Heroes, Gamma World 3 ou Conan.

En début de livre se trouvent les crédits, une table des matières et un index succinct ; on y trouve également une préface présentant l’ouvrage et notamment les quatre nouveaux peuples décrits. Cinq pages présentent ensuite ces quatre nouvelles races de personnages : une page par race, puis une page avec divers détails techniques : modificateurs, vitesses de déplacement, PNJ typiques, modificateurs de réaction... Trois de ces nouvelles races sont des peuples nouvellement associés à l’UPF : les Hummas ressemblent à des kangourous, les Ifshnits ressemblent à des nains humains et les Osakars sont des créatures longilignes. La quatrième race est plutôt à réserver à des PNJ ; il s’agit des Mechanons, un peuple d’androïdes révélés sur la planète Volturne dans l’aventure Victoire sur Volturne.

The Resolution System décrit en une page le nouveau système de résolution, très différent du jeu de base. Dans Alpha Dawn, les compétences étaient exprimées en pourcentage, et généralement calculées à partir de 10 x niveau de compétence rajoutée à une base. Dans ces règles avancées, en revanche, on ne calcule pas à l’avance les pourcentages de réussite. En effet, pour tester une compétence, il s’agit de lancer 1d100 sur un tableau, croisé avec le score de compétence ; le tableau donne une couleur de résultat, de qualité croissante selon la couleur : jaune, vert, bleu ou cobalt. Des modificateurs peuvent s’appliquer : de type CS (column shift) s’ils s’appliquent à la compétence , ou de type RS (result shift) s’ils modifient la couleur de résultat. Les compétences ne sont généralement pas modifiées par les attributs, hormis pour le combat où s’applique un CS dérivé de la dextérité. La couleur de résultat permet de définir le degré de réussite, par exemple un multiplicateur de dégâts.

Vient ensuite Creating Characters qui présente en 2 pages la création révisée de personnage. Si le calcul des caractéristiques n’a pas changé, en revanche la détermination des professions et des compétences est très différente. Au lieu de choisir un type de compétence favorisée (militaire, technologique ou biosocial), il faut choisir un métier qui détermine la liste de ces compétences favoriséees : Enforcer (soldat), Techex (expert technique), Scispec (spécialiste scientifique) ou Explorer. Les “classes” ne se recouvrent donc pas complètement entre les deux systèmes.

Le chapitre Skills est une liste détaillées des compétences révisées sur 19 pages. Outre une description, le texte précise également quel est le chiffre utilisé pour faire les tests : il s’agit généralement du niveau de compétence acquis, éventuellement assorti de bonus ou malus. Le liste de compétences est bien plus fournie que dans Alpha Dawn. Puis vient Combat (11 pages) qui décrit le système de combat avancé, utilisant le nouveau système de résolution et proposant de nombreuses options. Un tableau détaille de nouveaux types d’armes et armures (décrites plus loin).

Mentalists (7 pages) propose un nouveau type de personnage : le Mentaliste, personne doté de pouvoirs psioniques. On peut être Mentaliste de profession, ou être un Illuminé (Enlightened) et combiner une autre profession avec un choix limité de capacités psioniques. Les différents pouvoirs décrits (au nombre de 41, dont 20 accessibles aux Illuminés) fonctionnent comme des compétences, et seuls certains d’entre eux sont llimités dans leur fréquence d’utilisation.

Le bref The Frontier (6 pages) donne de nouveaux détails sur le contexte du jeu, avec des évolutions récentes comme l’arrivée de nouvelles races dans la fédération. Les planètes connues sont décrites avec de nouveaux détails, et l’historique de l’univers est complété dans le chapitre Star Frontiers Timeline (4 pages). Les différentes méga-corporations sont ensuite étudiées (5 pages), puis une page expose d’autres factions. Enfin New Equipment détaille du nouveau matériel sur une trentaine de pages.

Le livre se termine par une fiche de personnage recto-verso.

La quatrième de couverture se déplie pour fournir plusieurs aides de jeu en couleurs :

  • Une carte spatiale sur deux pages
  • Une table de multiplication pour les dégâts
  • La table de résolution
  • La liste des compétences

Le supplément est sous-titré volume 1, mais ce fut le seul volume de la série à paraitre.

Cette fiche a été rédigée le 8 septembre 2011.  Dernière mise à jour le 22 novembre 2011.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.