London Sourcebook

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2050-2053
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : FASA Corporation
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 1991
  • EAN/ISBN : 1-55560-131-6
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 150 pages, avec 4 inserts de 4 planches couleur.

Description

London est le premier des suppléments "nationaux" de la gamme Shadowrun, c'est à dire un supplément fait par une équipe majoritairement issue du pays traité (ici, l'Angleterre). Il décrit l'Angleterre des années 2050, triste reflet de sa grandeur passée...
La maquette est classique pour un supplément Shadowrun :

Introduction : ou comment se rendre en Angleterre, les lois en vigueur, le coût de la vie, un bref aperçu des différents modes de transports sur place...

Great Britain : description de l'évolution de l'Angleterre durant les 60 années qui séparent notre monde de celui de Shadowrun : le retour au premier plan politique et économique de la Noblesse, le renouveau druidique, l'arrivée au pouvoir du "Green Party", noyauté par les druides anglais, etc.
Ce chapitre contient aussi une rapide présentation du système politique anglais, des différents pôles d'influence, de l'économie et du crime organisé.

London : présentation de la ville de Londres et de ses différents quartiers, du nouveau et huppé quartier du Westend Uperplex à la "nouvelle City" (le centre d'affaires), en passant par le district du Temple (centre de la vie politique) ou le quartier du West End Overground (les bas-fonds) !
Chaque quartier possède une brève description de ses principales activités économiques, de sa population et du type de vie du quartier (format standard de Shadowrun, comme celui de Seattle ou NAO).

Beyond The Sprawl : ce chapitre décrit tout ce qui s'étend en dehors de l'agglomération de Londres. Les autres zones urbaines, comme Manchester ou Liverpool, mais aussi des zones plus exotiques comme les zones toxiques (presque un tiers du territoire), les Wild Lands, où l'autorité de la couronne n'est qu'officielle, et des zones spécifiques, tels les domaines de Rhonawby le Dragon, ou de la Comtesse Rhyannon Glendower (une région elfe).

Gamemaster's section : contient les règles spécifiques au shadowrunning en Angleterre (lexique des expressions typiques, variantes des paranimaux anglais, disponibilités et coûts du matériel "sensible", règles de la magie druidique, ansi qu'une chronologie et des cartes de Londres, sa région, ainsi que deux cartes du pays [Répartition de la population et principaux sites de pouvoir druidique]).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 24 octobre 2014.

Critiques

Nico  

London est un supplément national, et il place la barre très haut!
Il décrit un monde noir, et très original...
Le seul problème étant que, l'Angleterre étant un pays extrêmement policé et totalitaire, la vie de Shadowrunner y est très difficile (en tous cas en indépendants) et que donc cela limite un peu l'intérêt de London pour autre chose que des parties ponctuelles, sauf si vous avez des joueurs subtils avec beaucoup de matière grise et qui préfère agir en finesse que foncer dans le tas!

Satanas  

C'est un vieux supplément, c'est sûr. Il a de nombreuses qualités, c'est-à-dire qu'il remplit une fonction importante pour l'époque, à savoir donner un premier aperçu sur l'Europe. Il décrit surtout en détails Londres et les principales villes anglaises, ce qui est bien utile quand on veut dépayser ses joueurs sans avoir tout à refaire.

Il faut également dire que la partie sur la société anglaise de l'époque n'est pas mal. On parle peu des dragons, et un tout petit peu de Tir na nOg, bref, on découvre...

La partie règles est maintenant totalement obsolète, mais il vaut mieux passer dessus. J'aime bien le côté kitsch des publicités, surtout celle de la Confrérie Universelle.

Je dois dire également que ce supplément reste très utile quand on possède Shadows of Europe, car 10 pages, c'est un peu court pour pouvoir saisir l'essentiel du pays. Il permet d'éviter pas mal de travail.

Je ne mets pas 5 car les illustrations sont vraiment trop moches, et que, comme tous ces vieux suppléments, il est vraiment relativement indigeste, rapport à la maquette.

sk8bcn  

Pour commencer, il va sans dire que le London Sourcebook n'est pas un supplément indispensable. Ceci étant, je trouvais qu'il fallait le noter dans son contexte, c'est à dire en tant que guide d'une ville et d'un pays qui n'est pas au centre du jeu.

Bon, le livre accuse esthétiquement le poids de ses années. Un dépit d'une couverte plus que correcte, les photos-montages kitschissimes font peine à voir, notamment cette pub de la Confrérie Universelle (je suis d’une option absolument contraire à celle de la critique précédente). Je suis désolé, mais ces types grimés en elfes -moches-, ce "samouraï" avec des autocollants sur les yeux pour faire yeux miroirs avec un bébé dans les bras (si si !), ces coupes des années 80...pfff, ça a vraiment mal vieilli.

Ceci étant, le London sourcebook a son âge, alors passons dessus pour se concentrer sur les textes.

Là, le supplément est vraiment très bon. Comparé au Germany Sourcebook, l'avantage de la Grande Bretagne est d'offrir un cadre dépaysant (le Germany, certes bien écrit, offrait un cadre très proche des UCAS). Les druides et la noblesse british offrent vraiment des possibilités de Shadowrun qui changent des runs de Seattle.

Par ailleurs Londres a des originalités intéressantes, comme ses quartiers commerciaux sous la ville par exemple (entre autres, hein, il y a plus d’originalités que ça !). En plus, les listes idiotes de restaurants/hôtels/bars sont limitées à la portion congrue.

On n’échappe pas au traditionnel écueil des guides de Shadowrun : construits comme un guide annoté, ça manque quand même de descriptions.

Autre regret (certes très limité), pas trop d'informations croustillantes sur les PNJ majeurs de la Grande Bretagne :

  • Les dragons Celedyr et Rhonawby y ont leurs tanières mais il n'y a rien à se mettre sous la dent.
  • On sent que les druides anglais magouillent, mais pas de pistes d'exploitation.
  • La comtesse de Glendower et ses chevaliers ont quelque chose d'étrange (peut être est-elle un esprit indépendant, peut être une immortelle?) mais il n'y a pas de début de piste ce concernant.

Dommage. Pour autant, le supplément offre un bon cadre de jeu, décrit bien l'endroit, est original et crédible. Que demande le peuple? Ce n'est pas la perfection, mais Excellent (soit 5/5) qualifie bien ce livre.

Adjugé-vendu!

Critique écrite en septembre 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques