Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Guide de Seattle (Le)

.

Références

  • Gamme : Shadowrun
  • Sous-gamme : Années 2050-2053
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Descartes Editeur
  • Langue : français
  • Date de publication : février 1994
  • EAN/ISBN : 2-7408-0061-4
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 180 pages (dont 16 pages en quadrichromie) à couverture souple, dos carré collé.

Description

L'un des tous premiers suppléments de la gamme Shadowrun, ce guide est consacré à la ville emblématique du jeu : Seattle. Il a bien sûr été publié pour la 1ère édition, et supplanté depuis par New Seattle puis Runner Havens. Mais il ne comporte pas la moindre caractéristique de jeu, et certains chapitres ne sont donc pas complètement obsolètes.

Le supplément se présente sous la forme d'un guide touristique, incluant informations pratiques, culturelles, historiques et bonnes adresses. Le tout est évidemment annoté par des shadowrunners qui viennent compléter les informations officielles. L'ouvrage est également émaillé de publicités fictives, souvent en couleurs.

Après l'introduction, Facts at your fingertips (6 pages) rassemble les généralités sur le Métroplexe : climat, accès, services publics... History (5 pages) raconte ensuite comment la ville américaine de second rang est devenue le Métroplexe, un melting pot culturel et une porte stratégique sur le Pacifique.

Les chapitres suivants sont chacun consacrés à l'un des districts de l'agglomération, correspondant grossièrement aux anciennes villes qui ont été rassemblées pour la composer. On y retrouve systématiquement des statistiques, un bref aperçu géographique et économique, la liste des quartiers, une série de lieux et d'établissements dignes d'intérêt, et enfin quelques commerces notables, établissements corporatistes et administrations.

On retrouve successivement :
- Seattle/Downtown (25 pages), le centre ville où se jouent la politique et l'économie de la cité.
-  La Renraku Arcology (3 pages), l'impressionnante construction de près d'un kilomètre de haut qui écrase l'horizon de Seattle, et accumule les retards de construction.
- Le complexe Aztechnology (2 pages), avec sa pyramide aztèque et les inquiétantes activités de la corporation sud-américaine.
- Council island (4 pages), l'ambassade permanente du Conseil Tribal Souverain voisin.
- Bellevue (7 pages), le quartier résidentiel le plus recherché.
- Tacoma (9 pages), son aéroport, ses docks et ses activités illégales.
- Everett (7 pages), qui connaît une forte croissance après des décennies à ne construire que des navires et des avions.
- Renton (9 pages), la banlieue dortoir pour les classes moyennes aisées.
- Auburn (8 pages), la cité ouvrière.
- Snohomish (9 pages), le potager et le grenier du Métroplexe.
- Fort Lewis (6 pages), la base militaire assurant la présence des UCAS dans la région.
- Redmond (10 pages), ses tristements célèbres barrens et sa criminalité gallopante.
- Enfin Puyallup (7 pages), qui entrevoit un peu d'espoir après les ravages de la Grande Danse Fantôme.

La suite se concentre sur des informations plus générales. Gouvernement (5 pages) décrit l'organisation de la vie publique et ses principaux acteurs. Economie (4 pages) consacre un article à chacune des corporations qui ont le plus d'influence dans le Métroplexe, les AAA, mais aussi les entreprises locales. Loi (3 pages) présente les catégories d'armes et autres équipement selon la loi, le profil de sécurité et un bref aperçu desdifférents crimes, ainsi que le principe du créditube. Crime (9 pages) commence par présenter le crime organisé, partagé entre trois principaux syndicats : la mafia, les yakuzas et les anneaux de Seoulpa. Il décrit ensuite quelques go-gangs et streetgangs.

Les dernières pages du supplément sont occupées par les cartes du Métroplexe et de chacun des districts. En encart, le plan détaillé de Downtown comporte des renvois vers les lieux significatifs décrits dans le chapitre consacré au centre ville.

Cette fiche a été rédigée le 13 décembre 2011.  Dernière mise à jour le 22 octobre 2014.

Critiques

matreve  

Comme la critique de sk8bcn sur la VO, j'ai moi-même lu ce Guide de Seattle de nombreuses années après mes jeunes années de Shadowrun, et avec pas mal de lectures de sourcebooks Shadowrun désormais au compteur.

Et pourtant, je dois me ranger à l'autre avis, celui de Franz : le supplément n'a pas que mal vieilli, c'est aussi et surtout un catalogue stérile de lieux expédiés en quelques lignes, et parfaitement répétitifs. Les commentaires sur la matrice apportent peu, et on est rapidement soûlé à la description de la 8e clinique qui se livre elle aussi à du trafic d'organe, ou du 9e bar qui sert une bière de soja excellente, et qui est tenu par la mafia mais que le yakusa essaye de récupérer...

La lecture de la VF n'aura certainement pas aidé : comme elle me demande moins de concentration que celle d'une VO, j'ai eu une consultation de ce supplément très passive, sans essayer de rebondir sur une ou deux idées de scénario au détour des pages. La traduction est par ailleurs médiocre par endroit. Enfin, la VF ne contient pas une grande carte couleur de Seattle qui aurait pu titiller plus l'imagination, à défaut du reste du supplément. Choix étrange de Descartes d'ailleurs puisque les pages en encart couleur ont elles été reprises de la VO et apportent peu (certaines ont même un graphisme maintenant très old school).

Le Guide de Seattle est donc un supplément aussi indigent qu'un habitant des Barrens. Tout ce qui est emblématique de Seattle (gangs, mafias, enclave au sein des NAO) soit n'est pas abordé, soit survole son sujet avec la même altitude qu’un vol suborbital.

Ayant aussi la version de 2060, je me suis longtemps interrogé sur l'intérêt de posséder les deux suppléments avec cette version de 2050, puisqu’il y a clairement un avant et un après Seattle suite aux événements de l'Arcologie Renraku (d'ailleurs pressentis dans ce Guide de Seattle mais là encore, de façon allusive et répétitive).

Mon verdict ? Mieux vaut n'avoir que la version de 2060 et concevoir par soi-même à partir des informations données ce qu'était le métroplexe de Seattle 10 ans auparavant. La démarche est intellectuellement plus stimulante que la lecture de ce supplément paresseux et raté.

Critique écrite en décembre 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :