Contenu | Menu | Recherche

Globalement inoffensif

Resurrected Player's Guide

.

Références

  • Gamme : Savage Worlds
  • Sous-gamme : Rippers
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Pinnacle Entertainment Group
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2015
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 96 pages à couverture rigide au format 16 x 27 cm.

Description

Rippers Resurrected est une suite à la campagne Rippers originale. elle est parue, après une campagne de financement participatif, en deux volumes au lieu du volume unique de la première version. Par rapport à celle-ci, le contenu reste globalement le même sur le fond, mais le texte a été par endroits largement réécrit.

Rippers présente un univers victorien horrifique, les Rippers étant une organisation secrète créée dans les années 1870 par Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de vampires, pour lutter contre les hordes monstrueuses de la Cabale, rassemblement de divers génies maléfiques tels que Jack l'éventreur, le Comte Dracula ou encore le Dr. Jekyll. Ces chasseurs ont recours à diverses armes sophistiquées (dans la lignée du film Van Helsing) mais aussi à la Rippertech, des améliorations corporelles basées sur des extraits des créatures monstrueuses abattues. Dans la première édition, les Rippers ont mené une grande campagne qui a abouti à la victoire sur Jack l'Eventreur allié à Dracula et quelques autres créatures de la nuit.

Le Player's Guide regroupe comme son nom l'indique, les informations à destination des joueurs, un volume compagnon regroupant les informations destinées au MJ sur le monde et la campagne Resurrected. Ce premier opus s'ouvre sur trois pages de titre et crédits, sommaire et une illustration pleine page.

Le premiers chapitre, Rippers (7 pages), présente cette organisation, avec sa création des mains du docteur John Dee, sa croissance, et l'époque victorienne, dix ans après la grande campagne face à Jack l'Eventreur.

Making Heroes (10 pages) détaille les informations nécessaires pour la création des Rippers, en commençant par les concepts de personnages, repris pour l'essentiel de la première version (le concept de Vengeant a été remplacé par le Gentleman), et les Factions de Rippers (sept proposées). Le processus de création est inchangé, les attributs identiques (Agility, Smarts, Spirit, Strength, Vigor) mais les Edges et Hindrances (respectivement 8 et 34) présentés dans Resurrected sont différents de ceux de la première édition.

Equipment (9 pages) recouvre tout ce dont disposent les Rippers, depuis l'argent (avec la description des différentes dénominations en usage à l'époque) jusqu'aux différents types d'équipements envisageables: armures, armes plus ou moins réalistes (tromblon ou derringer, mais aussi pistolet gatling, lance-flamme et arbalète à répétition). Les coûts et poids des divers objets couvrent trois pages de tables.

Setting Rules (12 pages) présente les règles spécifiques pour Rippers. Ces adaptations tournent autour de deux attributs secondaires. La Raison (Reason) représente l'équilibre mental du personnage, avec un score de départ calculé à partir de son rang d'Esprit (Spirit). Cet attribut sert en particulier pour les jets de peur (avec à la clé le risque de démence) et diminue notamment lorsque le personnage a recours à la Rippertech, engendrant un détachement des sentiments humains appelé Ripping Psychosis. Le Statut social (Status) couvre la perception que le monde victorien a du personnage. Il démarre à 2 (classe ouvrière) et peut être modifié en fonction des avantages et désavantages choisis, mais aussi des actes du personnage. Il intervient en particulier dans les tests d'interactions du personnage. Le reste du chapitre est consacré aux loges de Rippers. Les Rippers sont en effet divisés en loges, petites équipes autonomes que les PJ peuvent être amenés à gérer. La loge, qui désigne à la fois l'équipe et le lieu physique où elle se réunit, est gérée comme un personnage, avec des caractéristiques que sont Influence, Membership, Resources, Facilities et Lodge Edges. La création d'une loge et son amélioration terminent cette partie, avec quelques exemples.

RipperTech (12 pages) se penche sur l'exploitation des capacités des créatures monstrueuses en vue d'améliorer celles des Rippers, en commençant par trois pages de règles sur la recherche et les conséquences de la Rippertech. Trente-huit types d'implants sont ensuite décrits sur les neuf pages restantes.

A Victorian Life (10 pages) fait un survol du monde de Rippers en général, en présentant son état politique, économique et militaire, mais aussi des aspects plus quotidiens, comme le système judiciaire, la médecine, les sources d'énergie et les transports et communications.

The Rippers’ World (32 pages) passe en revue les différents lieux géographiques du globe, océans, pays, etc. avec pour chaque une description pouvant inclure une liste de points marquants (villes, ruines, loges de Rippers) et quelques types de "rencontres" que l'on peut y faire (au sens large de ce à quoi les Rippers peuvent être confrontés, ce qui peut couvrir les éventuelles rebellions locales, les risques de tempête, etc.)

Une page d'index termine ce volume.

Cette fiche a été rédigée le 23 décembre 2015.  Dernière mise à jour le 24 août 2016.

Critiques

Guillaume hatt  

Tout d'abord, je suis fan de Savage Worlds. Très fan! Le système de règles est très bon, très fluide, très rapide et il permet de gérer pratiquement toutes les situations. Je l'ai adopté très largement !

Passons à Rippers Resurrected. L'univers Victorien, celui de l'horreur, de Frankenstein et Van Helsing m'a lui aussi toujours beaucoup plut. Pour une inspiration récente vous pouvez vous référer à la série Penny Dreadful qui est pas mal dans le genre. Ajoutez une touche de Steampunk et voilà :-)

Passons aux détails :

Rippers : une histoire qui permet aux joueurs de s'imprégner de l'atmosphère particulière de ce jeu et de leurs missions à venir. On commence par le commencement : les origines.

Les différents ordres des Rippers sont décrits tels qu'ils sont parus au cours de l'histoire. Un aspect très bon de Rippers est la faculté des auteurs à combiner les noms des différentes histoires que nous connaissons tous (comme Dr. Frankenstein, Dr. Moreau etc...) en un tout cohérent au service du contexte et de l'ambiance. Nous sommes donc à l'aube du 20ème siècle et les horreurs de la Cabale sont moins nombreuses.

Chapitre Making Heroes :

Un certain nombre de carrières servent d'exemple aux joueurs et les différents factions de Rippers sont présentées, elles vont du dilettante, au vigilant en passant par l'archéologue ou l'explorateur.
Rippers Resurrected introduit 2 éléments supplémentaires par rapport aux règles de SaWo : Statut social et Reason, que je traduirait en santé mentale ou équilibre mental. Ils sont très important car ils définissent l'interaction du personnage avec le reste de la société rigide de la fin du 19ème et l'impact de visions et des implants sur l'équilibre mental du personnage.

Les différents avantages et désavantages sont rapidement décrits, certains viennent du background, de la faction ou de la carrière choisie.

3 types d'arcanes sont disponibles : magie (assez subtile, mal vue par les autres Rippers ), les miracles (pour les hommes et fêlés de foi, la faction de l'Ordre de St Georges), pouvoirs psioniques ou de sciences étranges. On croise quelques idées du compagnon Super Héros.

Chapitre équipement :

Les revenus représentent un point relativement important de Rippers Resurrected. En effet, si on joue en campagne, le support de la Loge, les recherches de Rippertech ou de sciences étranges ou de gadgets seront importante. Voir la fondation d'une loge par les personnages.

Certaines armes développées par les Rippers sont présentées. J'aime bien l'empaleur moi :-). Plusieurs types d'équipements standards sont listés avec leurs caractéristiques d'époques, ainsi que les modes de transports les véhicules et leurs caractéristiques.

Quelques bonnes idées de matériel pour équiper nos futurs Rippers et leurs permettre de parcourir le monde à la poursuite des monstres.

Chapitre des règles spécifiques :

Reason (santé mentale) : 2 pages suffisent à la mise en place de cette notion, de sa notion dans les règles. Parfait. Cela permet aussi bien de gérer la peur ou le choc d'une rencontre surnaturelle que l'impact des rippertech.

Status est le 2ème point de règles important développé : il permet une simulation de la lutte des classes aux temps Victoriens, les effet de cette organisation sur les relations sociales. C'est, je trouve, assez simple et bien vu dans le contexte de jeu. Cela permet de mettre en jeu les mécanismes de faveurs/dettes d'honneurs que peuvent accumuler/gagner les Rippers.

Les Loges : un élément de campagne qui est très intéressant. Les joueurs appartiennent toujours à une loge (à priori, encore une fois c'est le MJ qui décide). Cette loge est gérée comme un personnage non joueur. De plus, les personnages peuvent créer leur propre loge, qu'ils doivent alors gérer entièrement. Cela devient source de scénarios car ils doivent trouver les financements, mettre en place les différentes fonctions et recruter des Rippers pour leur logement. Ils devront aussi, peut-être, aller jusqu'à créer leur propre courant de Rippers ou se rattacher à une des faction existante. Plusieurs exemples différents de loges sont présentées.

On arrive sur le sujet qui donne son titre au jeu : Rippertech.

Cette technique permet à un chirurgien d'extraire d'un monstre encore vivant de la Cabale certains organes qui vont ensuite être implantés sur un des personnages. Ceci apporte au "bénéficiaire" des avantages lui permettant de combattre plus efficacement ces mêmes monstres. Bien sûr cela a des inconvénients qui peuvent faire basculer le personnage du côté des monstres...

Comme pour les Loges, il est possible pour les personnages joueurs de faire des recherches sur les implants. Recherches, prototypages puis finalement réplique de l'implant. Les auteurs nous décrivent tout une liste de Rippertech qui existent déjà. Beaucoup sont vraiment intéressants et bien décrits. Un point très important est l'équilibre acquis grâce aux playtests qui ont été fait depuis tant d'années.

On peut choisir certains de ces rippertech sous forme d'extraits aux effets temporaires mais aussi aux éventuelles conséquences bien moindres. Comme les rippertech sont extraits des monstres, la listes, assez longue, n'est qu'indicative bien sûr.

Chapitre : A Victorian Life.

Ce chapitre permet aux joueurs d'appréhender le monde à l'époque Victorienne, avec ses contradictions : des valets traditionnelles rigides et des changements économiques et technologiques rapides. Plusieurs aspects rapides comme les pouvoirs politiques, les guerres, la criminalité, la médecine, les transports et communications etc. sont décrits succinctement. Les différents loisirs accessibles et par quelle couche de la population sont aussi décrits.

Chapitre : The Rippers' World.

Chaque régions du monde est décrite par le prisme des Rippers et de la Cabale. L'Afrique mystérieuse des jungles de centre-afrique. On découvre Le Caire, sa configuration, l'endroit où se trouve sa Loge et les 2-3 rumeurs locales qui vont permettre aux joueurs de s'imprégner de l'ambiance Rippers. Chaque zone est ainsi décrite pour permettre aux joueurs de se faire une idée de la situation, telle que elle est connue des Rippers... Bien sûr.

En conclusion, cette édition de Rippers Resurrected est d'un bon niveau. Une description globale permet aux joueurs de bien situer les monde, les règles additionnelles ou spécifique. Les améliorations qualitatives sont aussi très appréciables ! Illustrations couleurs, maquette, qualité du livre sont de bon voir très bon niveaux. Bien sûr, il faut maintenant passer au GM Guide.

Critique écrite en janvier 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques