Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Recueil de Scénarios

.

Références

  • Gamme : Polaris (SF)
  • Sous-gamme : Polaris - 3ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2014
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-083-1
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 128 pages.

Description

Ce supplément regroupe cinq scénarios déjà parus au cours des deux précédentes éditions ainsi qu'un inédit. Les textes ont été corrigés, augmentés et tous les aspects techniques ont été adaptés au système de la troisième édition corrigée. Cependant ces corrections de règles n'incluent pas les modifications apportées par le Guide Technique.

Les aventures sont prévues pour se dérouler de Juin 567 à Mars 569 en parallèle des romans officiels, qui peuvent servir au meneur pour compléter les intrigues. La plupart des aventures se déroulent à Equinoxe et mettent en scène le Culte du Trident, véritable fil rouge de la campagne. De nombreuses fausses pistes, profils techniques, plans et précisions de contexte sont fournis. Enfin le livre contient une galerie de personnages prétirés et de PNJs pour le meneur de jeu, ainsi que quelques nouveaux équipements.

Après une page de titre, une page de crédits et une page de sommaire, la première partie Livre 1 : Recueil de scénarios commence.

Aventure 1 : Les Ombres d'Equinoxe (11 pages) met en scène la traque d'un agent du Culte du Trident par des tueurs de l'Hégémonie. Une mystérieuse mallette parlante mène la vie dure aux personnages et les emmène dans les coursives sombres de la station Equinoxe. De multiples factions croisent également leur chemin.

Aventure 2 : Le Navire Fantôme (19 pages) lance les personnages à la recherche d'un sous-marin perdu dans une fosse abyssale. L'épave du navire prison renferme un cobaye unique et précieux, mais aussi bien d'autres menaces. Ce n'est pas tout : les tensions politiques avec l'Hégémonie compliquent l'affaire. De nombreux détails sur le sous-marin prison sont donnés (plans, descriptif des niveaux et vie à bord). Ce scénario fait directement suite au premier.

Aventure 3 : Le Chantak (17 pages) est une enquête dans les bas-fond d'Equinoxe, et n'a qu'un lien indirect avec les précédents. Les héros y explorent le labyrinthe crasseux des machineries de la cité sous-marine et affrontent un monstrueux mutant. Bien sûr, pirates, savants fous, mendiants et agents secrets sont de la partie.

Aventure 4 : Cortex (12 pages) développe les trouvailles faites par les personnages dans le précédent scénario. Cortex est une entreprise de biotechnologie financée par le Culte du Trident, devenue hors de contrôle. Les personnages doivent  trouver des preuves des dérives et des expériences inhumaines menées par la firme. Ce scénario est la suite du précédent.

Aventure 5 : Murmures (22 pages), qui n'a qu'un lien indirect avec les précédents scénarios, lance les personnages à la recherche d'un employé de Cortex disparu. Ils découvrent l'existence d'une étrange communauté qui rend un culte à un arbre intelligent mais extrêmement dangereux. La station et ses habitants sont entièrement décrits avec plans à l'appui. Les héros mettre à jour  les agissements d'une faction mystérieuse : l'Enclave de Fer.

Dans Aventure 6 : Iter Horribilis (18 pages) les héros enquêtent sur la disparition d'une archéologue. La piste le mène dans les bas-fonds d'Equinoxe mais aussi dans l'épave d'un sous-marin datant de la Seconde Guerre Mondiale qui abrite une créature liée à l'Enclave de Fer. En effet même l'espace-temps est troublé dans la zone.

La deuxième partie (Livre 2 : PJ et PNJs, 14 pages) propose une galerie de six personnages prêts à jouer ainsi qu'une vingtaine d'archétypes pour le meneur. Certains sont illustrés. 

La troisième partie (Aides de jeu et bonus, 8 pages) recueille de nombreux documents à donner aux joueurs pour les aider dans leurs enquêtes : messages, lettres, plans de navires mais aussi deux armures spéciales (Kalia 25 qui orne la couverture du livre de base et Pandore MKII sur la couverture du Guide Technique).

Le livre se termine sur une page blanche.

Cette fiche a été rédigée le 4 mai 2014.  Dernière mise à jour le 11 mai 2014.

Critiques

JEL  

Pour situer un peu ma critique, je suis un joueur et un fan de la première édition puis de la seconde. Quand j’ai vu un financement participatif (mon premier financement de ce type) pour ce jeu, j’ai fini par craquer et je me suis lancé par la grande porte en achetant l’intégralité de cette troisième édition. Recueils de scénarios est ma première rencontre avec cette édition… J’avais déjà joué ces scénarios comme joueur puis comme meneur, je savais donc à quoi m’attendre enfin presque car je dois avouer mon amer déception quant au travail fourni sur la finition du produit. Pour faire court, j’ai le sentiment que l’intégralité du supplément est bâclée.

Aucun effort pour lier les aventures entre-elles si ce n’est celui de copier-coller plusieurs fois les mêmes caractéristiques des mêmes protagonistes (la pieuvre tigre, les enfants dagues). Le texte peu clair est desservi par une absence de plan et d’explication. Par exemple, la société Cortex ou l’enclave de fer au cœur certains des scénarios aurait pu être expliquées et reprises en début d’ouvrage au lieu d’en mettre une louche dans chaque scénario et écrire « ça sera plus clair après » (alors que ça ne l’est pas car Polaris est un jeu à secrets, secrets qui semblent ne pas être dévoilés dans cette édition). Ce sentiment de « vite expédié » se renforce avec la lecture ou plutôt le manque criant de relecture : fautes de frappe, répétitions, titres parfois soulignés parfois gras parfois oubliés, du texte « normal » mis en encadré alors que « l’encadré » est placé à la place du texte normal. La police qui saute parfois à du Times New Roman... Les plans ne sont même pas dignes des plans fournis dans le jdr d’il y a 20 ans, on dirait des plans tracés au BIC sur du papier petits carreaux ou fait avec paint. Les illustrations de Joel Mouclier ne sont pas mises en valeur et semblent mal scannées. Concernant les illustrations, l’unité des précédentes éditions s’est évaporée avec le pire qui côtoie le meilleur. Cette unité n’est pas non plus respectée dans la présentation avec des scénarios « casus » sans citation et des scénarios de la première/seconde édition qui en ont deux ou trois… Je ne joue pas avec les règles de cette édition mais je trouve limite de ne pas avoir mis à jour les dernières règles du supplément précédent. Mention spéciale pour les noms des PNJs avec un professeur Francois Holland (sans le e), un Glen Fidish… à quand un Jacques Danielle, un Docteur Nicolas Sarko ou un Alan Culé.

Pour en finir sur mon sentiment d’amertume (j’ai l’impression que l’on a pris mon argent et qu’on me dit « mouais de toute façon, tu as payé, estime toi heureux qu’il arrive (… en retard par rapport aux prévisions) »), passons aux scénarios eux-mêmes.

 

Les Ombres d'Equinoxe commence très mal la « campagne ». Est-ce par ce que je l’ai déjà joué mais je trouve l’idée du mec mourant devant les PJs et leur laissant un truc dans la poche encore plus galvaudé que le début dans une auberge. Les multiples factions décrites auraient pu promettre de grands moments mais la linéarité du scénario et le manque d’explication impose trop de travail pour être mis en œuvre de manière optimale. C’est dur mais j’aurais tendance à classer cette première partie comme un mauvais synopsis ou un scénario médiocre.

Le Navire Fantôme lance les personnages dans un porte-monstre-trésor… ridicule. Quand on connaît l’univers de Polaris, on s’attend à des scénarios angoissant à la Alien ou Abysse. Là, on a presque tout pour réussir : sous-marin prison, des tensions politiques avec l'Hégémonie, une coque qui menace de céder. Mais on passe à du n’importe quoi très rapidement. Les monstres sont des zombis ( ?!?) et des rats (lynx) géants (bah ouais, les PJs sont encore niveau 1). On n’en voudrait même pas pour un heroic-fantasy de base. La description du sous-marin est longue et fastidieuse avec les ponts et les sous ponts.

Le Chantak reprend le même modèle que le navire fantôme sans tomber dans les mêmes pièges. Cette fois, un unique monstre mutant, des labyrinthes sombres et crasseux, des savants fous et des mendiants des bas-fonds. Bien travaillé, ce passage obligé pour toute table de jeu peut livrer des bons moments.

Cortex rentre dans la grande campagne promise depuis la seconde édition. Indispensable si elle sort un jour. Le problème est qu’il est plus ou moins à suivre.

Murmures est de très loin le meilleur scénario du recueil. Il est bon, y a de l’enquête et des PNJ hauts en couleur. Son seul défaut et de ne pas être présenté de manière plus simple en jeu. Pour le faire jouer, le MJ devra jongler en continu avec les lieux et les PNJ.

Iter Horribilis est un nouveau donjon avec cette fois une nouvelle compétence Résistance aux Manifestations Surnaturelles directement tirée d’un mauvais Appel de Cthulhu. Pour peupler le donjon ? A nouveau une pieuvre tigre avant d’entrer histoire de se mettre en jambe et… des squelettes. Je crois que tout est dit.

Soyons honnête, les scénarios choisis dans ce recueil sont loin d’être les meilleurs lus et joués à Polaris (Projet Belial, Mythes et légendes des profondeurs… pour ne citer qu’eux). J’espère juste que le prochain recueil de scénarios évitera l’écueil du réveil d’un sorcier nécromant dans son donjon, pardon d’un généticien dans son repaire. Sur la forme, on est trop loin du travail de fan auquel je m’attendais. Les fans jugeront sûrement ma critique sévère et s’empresseront de la démentir mais cela va bien au-delà de ma déception et de mon envie de me replonger dans cet univers génial. J’ai très honnêtement l’impression que l’on s’est foutu de ma gueule. Trompez-moi une fois…

Critique écrite en juin 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques