Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Enfant Roi (L')

.

Références

  • Gamme : Pendragon / King Arthur Pendragon
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1995
  • EAN/ISBN : 2-906897-46-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 160 pages

Description

Deuxième supplément paru pour Pendragon, "The Boy King" / "L'Enfant Roi" se propose de fournir tout le matériel nécessaire pour développer à Pendragon une campagne "longue-durée", pouvant durer jusqu'à 80 ans de mythe arthurien (pour rappel, Pendragon permet facilement de jouer une famille sur plusieurs générations, ce supplément cadre donc parfaitement avec ce concept).

L'ouvrage commence par une introduction (4 pages), présentant le contenu, donnant quelques conseils sur la mise en place des événements décrits au fil des passages (Personnages spectateurs d'une toile de fond ou acteurs), et détaillant le format de description des batailles.

Le chapitre suivant concerne la création des Personnages : dans le livre de base, il n'était possible que de créer des Personnages d'une culture donnée et appartenant à une époque précise (celle d'Arthur). Dans Chevaliers Aventureux, la création de Personnages s'étoffait d'autres cultures. Cette fois-ci, "The Boy King" permet de créer des Personnages appartenant à la plus ancienne période du mythe arthurien, ses balbutiements (intitulée "Phase 1" dans le découpage du jeu). On y retrouve le même formalisme que pour les créations de Personnages pré-citées, adapté, donc, à cette époque plus sombre.

Le chapitre 3, court mais dense, détaille la Bretagne d'avant Arthur (4 pages), de 11000 av J.C. jusqu'à la période romaine, puis les 400 ans de périodes romaines, l'intervalle avant l'Ere du Pendragon jusqu'en 470, puis la Chronologie de l'Interrègne jusqu'en 508. Chaque année ne contient que quelques lignes, mais l'ensemble permet de bien saisir l'évolution de l'Angleterre à cette époque.

Viennent ensuite les détails des "Phases", les grandes périodes couvrant l'épopée arthurienne, sous la forme de 3 chapitres correspondants. Détaillons d'abord les deux courts chapitres intermédiaires séparant chaque description d'une Phase :
- un premier chapitre-interlude concerne les batailles et les sièges : à l'instar du système de "règles de bataille" fourni dans le livre de base, est fourni ici sur 5 pages un court système permettant de déterminer l'issue d'une bataille (à une échelle plus importante que les combats de groupe du livre de base), ainsi que de gérer les sièges de manière similaire, en fonction d'une valeur défensive de la place forte à prendre. Le système de bataille est toutefois plus destiné aux batailles "annexes" à la trame de l'histoire, les batailles importantes ayant toutes une issue historique "prédéterminée" ;

- un deuxième chapitre-interlude détaille quant à lui les villes dans le monde de Pendragon (6 pages) : une page d'informations générales sur les villes de cette époque plus une table d'événements aléatoires, puis les descriptions de deux villes phares, Londres et Camelot, avec un plan sommaire à chaque fois, et le détail d'une vingtaine de lieux intéressants, plus une présentation rapide à chaque fois de quelques idées de personnages.

Reste donc le coeur de l'ouvrage, la description des Phases. Celles-ci sont :
1. La "Phase 1" - L'Anarchie : tout ce qui se passe de 495 à 509 (26 pages) ;
2. La "Phase 2" - L'Unification : de 510 à 524, commençant au moment où Arthur tire l'Epée hors du socle (44 pages) ;
3. La "Phase 3" - La Consolidation : de 525 à 531 (pour rappel, 531 correspond à la période de jeu proposée dans le Livre de Base, "The Boy King" incite donc bien à faire démarrer ses campagnes beaucoup plus tôt) (29 pages) ;

Chaque tranche d'histoire est définie année par année, après une courte présentation politique, et un indispensable petit chapitre sur les évolutions apportées par l'époque : armures disponibles, chevaux importés, tarifs usuels, etc. Chaque année, selon les événements, se voit plus ou moins détaillée (de quelques paragraphes à 1 voire 2 pages), et comporte : les rumeurs, la description des événements qui se sont déroulés, ce qui a pu se passer à la Cour, le récit et l'issue des batailles s'étant déroulées, quelques idées d'intrigues, etc. Quelques cartes sont présentées quand nécessaire, par exemple pour montrer une succession de batailles au sein du royaume ou une évolution politique. De plus, du background directement utilisable et des aventures ou des idées d'aventures parsèment ces chapitres :
- Pour la "Phase 1" est détaillée la région de la "Forêt Sauvage", avec une carte et la description des sites importants selon la même présentation que dans le reste de la gamme (10 pages sur ce chapitre), ainsi que les "Aventures de la Première Phase", 8 synopsis allant d'une colonne à 2 ou 3 pages pour le dernier (12 pages de synopsis) ;
- Pour la "Phase 2" figure une double page présentant 7 synopsis rapides, puis un gros scénario découpé en épisodes (21 pages), "L'Aventure du Castel Joyeux", où les Chevaliers auront l'occasion de défendre le Château du Graal dans les Terres Gastes ... ;

Enfin, l'avant-dernier chapitre propose une Chronologie pour la suite des événements de la Phase 3 (de 531 à 539), puis de la "Phase 4" - L'Apogée (540-555) et enfin de la "Phase 5" - Le Déclin (555 et plus), mais de manière moins détaillée que les trois premières phases : après une même rubrique de présentation de la Phase que précédemment, les années sont toujours détaillées une par une mais avec uniquement la description rapide des grands événements, sans plus de matériel.

Le dernier chapitre présente les Personnages Principaux de cette fresque : Arthur bien sûr, mais aussi Kay, Gauvain, Balin, Lot, Morgane, Viviane, etc., avec à chaque fois une courte présentation du Personnage, un recto de fiche Pendragon ainsi que la liste des Compétences, Passions et Traits les plus importants. Chaque fiche est de plus "datée" et correspond donc à une incarnation précise.


Remarque : les paginations des chapitres données ici sont celles de la VF, plus aérée que la VO et proposant à plusieurs reprises des illustrations pleine page inédites en plus de la reprise de la plupart des illustrations de la VO (d'où les 20 pages de différence des deux ouvrages, le contenu étant sinon strictement identique).

La version anglaise à la différence de la traduction en français se conclut par contre par une fiche de personnage suivie d'une liste des appendices (liste des aventures et liste des batailles) et d'un index de l'ouvrage.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Fab  

De toutes les façons, je suis un fan de Pendragon, donc une note de 4 est un minimum. Par contre, le 5 tant souhaité n'est pas au rendez-vous, et pour une raison très simple : cette très longue campagne/présentation/description du règne d'Arthur est volontairement axée sur l'aspect "mythique" de la légende, au détriment de l'aspect "réaliste" que je privilégie dans ma vision de ce jeu. En fait, c'est un mélange des deux, sans choix véritable, et ça me laisse parfois un goût étrange (ainsi, une Camelot Mythique serait vaste et flamboyante, alors que sa description est plutôt orientée "grand village avec place forte"). Et je n'aime pas les scénari proposés. Sinon, la présentation par phase est impressionnante, les "bruits de couloirs" de la Cour passionnants, et finalement ce supplément est totalement indispensable. Couplé à "Saxons", il permet de couvrir tous les styles de jeu possible.

Greg  

Comme pour les autres suppléments de la gamme, je suis impressionné ici par le travail de synthèse des diverses traditions arthuriennes, de la Vulgate à Thomas Malory, pour n'en citer que deux.

L'érudition et la passion de Stafford produisent un résultat lumineux : la chronologie des "temps aventureux" de la Grande-Bretagne mythique n'aura plus de secret pour vous après la lecture de "L'enfant roi", et c'est un atout précieux pour concevoir des intrigues et des rebondissements impliquant les personnages célèbres (Où en était la guerre contre les Saxons telle année ? Que faisait Lancelot à telle date ? etc.).

Certes, comme d'habitude aussi, la conception qu'a Stafford de ce qu'est un "scénario" est assez éloignée de la mienne (je trouve les siens bien linéaires...) mais quelle source de personnages / lieux / événements hauts en couleurs et parfaitement "dans le ton" !!!

CCCP  

Pendragon est un jeu déroutant.

Il a (beacuoup) de bonnes idées, mais trop souvent mal exploitées.

L'enfant-Roi ne fait pas exception.

L'enfant roi nous donne une chronologie de la légende arthurienne, afin que les personnages puissent y participer.

Sur le papier excellente idée, maintenant qu'en est-il en pratique ?

Périodes

Tout d'abord, l'histoire est séparée en 5 phases: Anarchie / Unification / Consolidation / Apogée / Déclin.

Si chaque période a le droit à son chapitre nous donnant l'évolution des moeurs et technologies, seulement certaines sont découpéses en années et donnant les événements auxquels peuvent participer les personnages.

Sur cet aspect, seules l'Unification et la consolidation sont correctement traitées. J'ai l'impresion que l'on n'a pas eu le temps de traiter les autres époques.

Synthèse

Si l'enfant-Roi se focalise sur Arthur, oubliant tout le reste. Si je veux savoir qui règne quand, qui est chevalier, qui sont aux postes clés, il n'y a pas grand chose : juste  deux ou trois postes clefs (toujours les mêmes).

Ainsi il n'est pas possible de se baser sur ce supplément pour faire vivre le monde (et pas uniquement la cours d'Arthur).

Je ne peux pas utiliser d'adversaire avant qu'ils ne deviennent les adversaires d'Arthur, il est difficile d'utiliser des chevaliers légendaires ou d'autres légendes comme PNJ. Il  n' y a pas de synthèses de ces différents évènements.

Aventures

L'enfant-Roi nous donne des époques et nous propose des aventures dans ces époques, il nous donne aussi des évènements auxquels les personnages peuvent participer. Mais les scénarios sont très médiocres et le traitement des événements est souvent juste une description suivie de quelques jets de dés. C'est pauvre.

Conclusion

Comme cadre de campagne c'est bien fait, mais à condition d'avoir des joueurs très peu exigeants.

Comme support pour ses propres campagnes, il y a beaucoup trop de lacunes pour être plus qu'un brouillon.

L'enfant roi finit par quelques feuilles de personnages illisibles et en contradiction avec le reste.

Critique écrite en mai 2016.

 

Tout petit déjà...

Si seulement toutes les campagnes pouvaient être construites comme celles de "Pendragon"... "L'Enfant Roi" est un petit bijou ! Ce supplément décrit les événements qui entourent l'accession au trône d'Arthur Pendragon, depuis la mort de son père le roi Uther en 495 jusqu'à l'apogée de son règne en 531 (date du début des campagnes du jeu de base). La campagne, divisée en trois phases, détaille année par année non seulement les événements du règne, mais aussi toutes les grandes batailles, les sièges, les aventures fameuses du mythe arthurien, la politique, etc. Pour chaque phase, est prise en compte l'évolution des techniques et des connaissances (disponibilité des armes, amélioration des châteaux, qualité des chevaux, accroissement du commerce, apparition de nouvelles compétences, etc.), ce qui permet de jouer dans un monde vivant et en mouvement. L'évolution du royaume, des frontières et des grandes villes, comme Camelot, est aussi détaillée.

Les personnages ont aussi l'occasion d'explorer le grand royaume, grâce à quelques aventures détaillées, et surtout un foisonnement d'idées brutes que le meneur de jeu n'a plus qu'à développer. Mais ils peuvent aussi rencontrer les grands héros de la geste arthurienne, discuter avec le roi ou écouter les rumeurs et potins de la cour...

Comme "Pendragon" est un des seuls jeux où l'on peut jouer une dynastie de personnages, ce supplément permet de fonder sa famille sur des bases épiques et non plus sur le papier. Vous jouerez vraiment les ancêtres de vos chevaliers au lieu de les imaginer !

Anne Vétillard - Casus Belli n°81 (juin-juillet 1994)

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :