Contenu | Menu | Recherche

A government is a body of people, usually notably ungoverned

Underplex (The)

.

Références

  • Gamme : Paranoïa
  • Sous-gamme : 6e édition - XP
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2006
  • EAN/ISBN : 1-905471-13-0
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre agrafé à couverture souple de 48 pages.

Description

L'underplex ne désigne pas un lieu en particulier, mais une multitude d'endroits oubliés, condamnés, livrés à eux-mêmes loin de la bienveillante vigilance de l'ami ordinateur. On raconte même que certains secteurs entiers du complexe alpha furent murés par erreur, et que la moindre trace de leur existence fut effacée de la mémoire de l'ordinateur pour dissimuler les fautes des responsables. Que trouve-t-on dans l'underplex ? Des mutants, des traîtres exilés, des adeptes de sociétés secrète cherchant un lieu de réunion tranquille, des vautours en balade... et bien d'autres choses à découvrir pour des clarificateurs n'ayant pas peur de sortir des sentiers battus.

Après une introduction "Hey, what's behind this wall ?" (2 pages) présentant l'ouvrage et son contenu, le chapitre "Under Construction" (10 pages) décrit les trois différentes catégories d'underplex. "The Tranz" regroupe les zones de l'underplex qui sont mitoyennes des zones habitées du complexe alpha : canalisation inusitées, cloisons arbitraires dans certaines pièces... Derrière chaque mur peuvent se cacher des habitants de l'underplex qui seront tout à fait étonnés de voir quelqu'un pénétrer dans leur petit monde. "The underplex proper" désigne le plus gros de ce que l'on appelle l'underplex : des secteurs entiers abandonnés, des kilomètres de galeries non répertoriées. Même parmi les parias, il y a des exclus : des mutants plus mutants que la moyenne des mutants, des psychotiques, des fous dangereux. Ceux-là sont relégués dans ce qui a été baptisé "The dungeon". Enfin, les couloirs désaffectés laissent place à des réseaux de cavernes naturelles baptisées "The Deeps", pleines de roches radioactives et de mutants carnivores, tout à fait appropriées pour des missions suicides.

"Under population" (14 pages) décrit les habitants de l'underplex, une population pour le moins hétérogène : citoyens sans emploi, en route pour leur travail ou carrément effacés de l'ordinateur, enfant-loups, robots perdus, commando vautour en expédition, etc. Les relations de chaque service du complexe alpha ainsi que de chaque société secrètes avec l'underplex forment le coeur de ce chapitre. On y trouve leurs centres d'intérêts ou les raisons pour y envoyer une expédition.

"Hook, Line and Sinkhole" (3 pages) s'attarde sur l'environnement parfois hostile de l'underplex. De nouvelles spécialités de survie sont proposées : cartographie, chasse, exploitation minière, etc. Il est suivi de près par "Gear" (4 pages) qui propose des règles concernant l'équipement, avec quelques particularités propres à l'éclairage et à la transmission de signaux, pour le moins problématiques dans l'underplex. Une liste d'équipements adaptés à de telles expéditions est proposée, ainsi que de nouveaux artefacts rares que l'on peut parfois trouver lors de ces dernières.

"The One" est une mission mouvementée destinée à faire découvrir l'underplex aux personnages, et à y initier une série d'aventures. L'ouvrage se termine sur deux appendices. Le premier, "Random Underplex", consiste en une série de tables destinées à générer aléatoirement des sections de l'underplex. Le second, "Overflow", rassemble une série d'encadrés divers que les auteurs n'ont pas pu faire figurer dans les chapitres du supplément.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Vermer  

Par où commencer ? En effet ce n'est pas évident car Underplex n'est pas un supplément classique pour Paranoïa, c'est une sorte de fourre-tout, de compilation de notes et d'idées sur l'Underplex.

Il y a vraiment beaucoup d'idées excellentes sur cette face cachée du Complexe Alpha, incluant des idées de scénarios, et le sujet est vraiment bien couvert avec la perception des différentes sociétés secrètes ou l'utilisation du l'Undeplex par les divers services du complexe.

Il y a aussi de très bons outils, pour peupler ou animer des visites de celui-ci (notamment avec des tables de disfonctionnement, d’activation de clones ou de génération de plan). Bref, c'est très instructif, agréable à lire et cela donne pas mal d'idées.

Par contre, ce qui est déroutant c'est qu'il n'y a rien de prêt ou de jouable directement ; c'est une boite à outils et le meneur de jeu doit faire beaucoup de travail pour mettre cela en jeu. Il est à noter que le petit scénario en fin de supplément est extrêmement décevant et ne permet pas vraiment de mettre en valeur les possibilités de l'Underplex. 2/5 pour le scénario, à éviter. Le scénario « Destination secteur CBI » de la boite de base 1ere édition est tout aussi bien pour envoyer les clarificateurs visiter l'Underplex.

Au final, un supplément un peu déconcertant dans son format mais dont le contenu est vraiment riche et presque indispensable pour des meneurs de jeu à Paranoia car l'Underplex est fort utile et peut pimenter ou enrichir n'importe quel scénario du jeu. A tel point que je pense qu'une grande partie de ce supplément devrait être inséré dans les livres de base des règles pour donner une meilleur image du Complex Alpha.

Critique écrite en juin 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques