Contenu | Menu | Recherche

Le bon, la brute et le meneur de jeu

Final Testament

.

Références

  • Gamme : Only War
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Fantasy Flight Games (FFG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2013
  • EAN/ISBN : 978-1-61661-543-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 144 pages, en couleurs.

Description

Cet ouvrage est une mini-campagne en trois épisodes pour décider du destin de la planète Hervara. Celle-ci est disputée entre trois forces : les orks, installés ici avant même l'arrivée des humains, les forces impériales et les rebelles du Severan Dominate. Pour l'heure, les forces s'équilibrent globalement, même si des renforts récents, en particulier des mekanos, ont permis aux orks de développer une aviation qui domine les cieux pollués de la planète. Une grande partie des combats se déroulent dans les innombrables galeries des mines qui sont la principale richesse de ce monde stratégique pour l'effort de guerre des rebelles.

Après une page de titre, une de crédits et une de table des matières, une Introduction d'une page également présente les trois grands chapitres qui composent l'ensemble. Elle précise aussi que le type de régiment dont sont originaires les personnages est assez libre et que certains personnages non-joueurs (PNJ) peuvent être adaptés en fonction des besoins. De fait, l'ouvrage vise plutôt de l'infanterie légère, mais des indications sont données par endroit pour l'adapter à d'autres types de troupe, y compris un équipage de blindé.

Ensuite, la partie intitulée Gazetter : Hervara présente en 14 pages la planète où se déroule l'action. C'est principalement l'histoire de la planète qui est développée, pour comprendre comment on en est arrivé à la situation actuelle. Les principales forces militaires qui s'opposent sont décrites, y compris trois régiments de la garde impériale.

Le chapitre un, Planetfall, développe sur 35 pages l'arrivée mouvementée des personnages sur la planète. Contrairement à ce qui était annoncé, la résistance ennemie est forte et l'atterrissage se passe mal. En pleine zone ennemie et avec des pertes dès le départ, il va falloir prendre des initiatives pour parvenir à forcer le passage et rejoindre les plus proches forces impériales. Au passage, des informations importantes concernant les moyens adverses vont apparaître.

Dans le chapitre deux, The Night Path, l'équipe est intégrée à la garnison du poste avancé qui les a recueillis à l'épisode précédent. En effet, les personnages sont tombés trop loin de la zone assignée à leur unité et ne peuvent dans l'immédiat y être acheminés. Ils vont donc goûter aux joies des actions en première ligne. Diverses opérations peuvent leur être confiées, certaines plus importantes que d'autres pour la suite de la campagne. Dans cette région où les trois forces - impériaux, renégats et orks - sont présentes, ce ne sont pas les cibles qui manquent. Le tout est de ne pas se tromper d'objectif. Au passage, ils vont faire connaissance avec les régiments cantonnés sur place et les responsables. A eux de bien s'intégrer et de bien s'informer. Tout ceci occupe 33 pages.

Dans le troisième et dernier chapitre, The Horn of Mars (34 pages), les personnages sont mis en accusation par le commissariat impérial et soupçonnés de trahison. L'affaire se présente plus ou moins mal pour eux, selon leurs actions précédentes et leur manière de se défendre, lorsque l'ennemi attaque en masse, offrant une distraction bienvenue. Ils vont devoir tenter de priver les assaillants orks de leur plus gros atout, et décider quoi en faire s'ils parviennent à s'en emparer. Ils peuvent ainsi porter un coup décisif, non seulement pour la bataille en cours, mais pour toute la guerre sur Hervara.

Un appendice de 24 pages, intitulé NPCs and Adversaries, détaille les membres typiques des forces en présence, leur équipement et plusieurs personnalités importantes, en particulier chez les impériaux.

Cette fiche a été rédigée le 11 août 2013.  Dernière mise à jour le 5 mars 2017.

Critiques

batronoban  

Étonnant, jusqu'au boutiste, et qui ne plaira pas à tout le monde. Voilà mon premier commentaire après une première lecture. Puis je l'ai faite jouer d'une manière spéciale (avec un seul joueur). Ce fut très bien. Les événements sont variés, l'ennemi varie entre les Orks toujours drôles à mettre en scène et les sécessionnistes qui ont leurs propres raisons de l'être - et des raisons crédibles. Un empire autoritaire qui arrive pour vous dire que vous êtes des cons et que vous devez mettre le genou à terre sinon on vous extermine, ça donne envie de se rebeller.

La campagne est très surprenante car au-delà d'une intrigue somme toute classique mais variée (infiltration, batailles rangées, décor ravagé...) les personnages vont être manipulés par les Sécessionnistes et combattre sans le savoir leurs alliés.

Je vous le donne dans le mille : à la fin il y a peu de chances pour que l'Imperium leur fasse un procès équitable. Du coup, sachez que les joueurs verront leurs persos très certainement mourir à la fin, s'ils ne sont pas morts avant durant les combats...

Mais je trouve que c'est dans le ton du jeu : comme dans un film de guerre, les pertes sont énormes et les soldats ont peu de chance de survivre. Avec la trahison dans le lot, cela crée un contexte meurtrier et intéressant à interpréter. J'ai choisi de révéler au joueur ce qui se passait, et son personnage petit à petit est passé de manipulé à conscient. Avec les horreurs perpétrées par l'Imperium, il a eu ses raisons de faire un choix.

Le plus délicat donc c'est de négocier cette manipulation avec les joueurs. Le livre considère que vous ne leur direz pas le secret, et qu'ils passeront en cour martiale puis en peloton d'exécution à la fin.

C'est là où vos joueurs vont se rebeller contre vous car ils risquent de sentir arnaqués et amenés vers une mort certaine. L'autre solution c'est de leur présenter la campagne comme un one-shot, en leur annonçant qu'ils feront d'autres persos de toute manière si vous faites d'autres scénarios après celui-ci.

Sinon dans l'ensemble le scénario contient de très nombreuses pistes secondaires, assez libres, notamment dans une des parties où vous disposez d'une liste de mini missions à faire dans l'ordre que vous voulez.

Niveau visuel c'est toujours très beau : autant les couleurs, les décorations que les illustrations, ainsi que les aides de jeu sont nombreuses et rendent ce livre superbe, et agréable à lire. Sauf certains rapports avec des polices d'écritures cryptiques et des fonds sombres, grrrr !

J'aurai bien mis 5 car j'ai vraiment adoré le culot des auteurs et la mise en pratique de l'univers des petits soldats, mais 4 car je pense que la pilule va être difficile à faire avaler...


Critique écrite en mai 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques