Contenu | Menu | Recherche

Viril, mais correct

Soul Arts

.

Références

  • Gamme : Night Wizard !
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Enterbrain
  • Langue : japonais
  • Date de publication : avril 2009
  • EAN/ISBN : 978-4-7577-4850-7
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 184 pages a couverture souple.

Description

Soul Arts est un supplément pour la seconde édition de Night Wizard!. L’un de ses buts est de revenir a l’ambiance d’origine du jeu, ou des wizards (sorciers) ignorant quasiment tout de l’origine de leurs pouvoirs et de la véritable nature du monde luttaient pour défendre leur vie quotidienne contre des entités hostiles dont ils ne savent rien. Pour cela, l’ouvrage introduit le contexte d’une petite ville campagnarde fictive de 80 000 âmes, Aratayama. Ce document laisse aussi sous entendre l’apparition d’un nouveau complot d’importance, propose de nouvelles classes de wizard et équipements ainsi que les règles du School Colisseum, similaire à l'arène présentée dans le supplément Erindyl Walker de la gamme Arianrhod.

Le livre s’ouvre sur 8 pages couleurs qui exposent la situation actuelle et introduisent brièvement les deux nouvelles classes de wizard ainsi que trois suppléments déjà paru: le livre des règles de la seconde édition, School Maze et Labyrinth City.

Après une page d’introduction vient le premier chapitre, Player Section (30 pages), qui regroupe divers données techniques. Il contient deux nouvelles classes de wizard, le douchousha (medium tuner) et le houkikishi (broom rider). Le douchousha peut appeler un medium", un autre soi, une sorte d’avatar aux aspects variés qu’il utilise pour combattre ou pour se connecter a la mémoire du monde, ce qui lui permet d’acquérir des capacités spéciales (tokudoku nouryoku) d’autres classes de wizard. Le houkikishi, littéralement chevalier balai, est spécialisé dans l’utilisation de ces artefacts magicotechnologiques propres aux wizard que sont les balais (houki). La section contient également deux personnages pré-tirés, un catalogue de nouvelles capacités spéciales pour les divers classes de wizard, les données de 23 mediums, de 5 nouveaux balais et de plusieurs options pour balais. Elle se termine par un encadré qui apporte des précisions sur les douchousha et leur utilisation.

Le second chapitre, Replay section (72 pages), dévoile une retranscription de partie (replay). Son objectif est de présenter le contexte de la ville d'Aratayama, le type de scenario qu’il permet et d’aider à mieux appréhender la classe de douchousha. Les personnages utilisés pour le scenario sont des pré-tirés de niveau 1, issus du présent ouvrage ou du livre de base de la seconde édition. L’histoire est intitulée Ten no hikari ha subete hoshi (Les lumières du ciel sont toutes des étoiles). Comme de nombreux autres retranscriptions de parties de Night Wizard !, le titre est identique a celui d’un ouvrage de science fiction, en l’occurrence The lights in the sky are stars de Frederic Brown.

Shintarou Izayoi est un lycéen de la grande ville soudainement obligé de déménager dans la petite ville natale de ses parents, Aratayama. A peine arrivé, il est assailli par de mystérieuses créatures et découvre qu’il est un wizard d’un nouveau type, un douchousha. Avec l’aide d’autres wizards, il va enquêter sur une étrange série de disparitions qui touchent aussi bien les hommes que les objets. Comme a l'accoutumée, les héros sont proposés comme connexion a la fin du scenario.

Maintenant que le lecteur est familier avec la ville d’Aratayama, il est temps de la découvrir plus en détail avec ses personnalités au travers du quatrième chapitre, World Section (10 pages).

Le cinquième chapitre, Scenario section (48 pages), peut être divisé en deux parties. La première contient deux scénarios indépendants qui se déroule a Aratayama. La gueule des abysses (Naraku no agito) s’adresse à entre 3 et 5 personnages de niveau 1 pour une partie de 3 à 4 heures. Un shinma s’est infiltré dans un flux de ki (ryuumyaku) d’Aratayama et absorbe son énergie, ce qui résulte en un dépérissement des environs. Les wizards vont devoir trouver le moyen de l’expulser du flux de ki pour le terrasser. L’aide d’une curieuse jeune fille, Hina, pourrait s’avérer indispensable.

Le second scenario, Chroniques étranges de Nabaridani (Nabaridani Kaiiroku), est prévu pour entre 3 à 5 héros de niveau 1 à 2 et une partie de 3 à 4 heures. Une série de mystérieuses disparitions va conduire les wizards a s'intéresser a Nabaridani, un village situé près d’Aratayama qui disparu dans des circonstances obscures près d’un siècle auparavant. L'enlèvement de la grandes soeur d’un des personnages par des "choses", il y a de cela des années, semble également lié a cette affaire.

La seconde partie de la section décrit les règles du School Colisseum, une arène où les wizard se livre a des combats aussi bien pour se divertir et s’entrainer que pour recevoir des prix sous la forme d’objets spéciaux. Ludiquement, le but est de livrer des combats d’une intensité équivalente a une scène de plateau (climax). Les données de 11 trophées pour les vainqueurs et de 23 combats sont incluses. Une postface de Takeshi Kikuchi clos ce chapitre.

Le document s’achève par un appendice de 12 pages qui reprend le guide de génération aléatoire d'héroïnes moe parut dans Longinus, 11 connexions de la première édition qui n’avaient pas encore été introduites dans la seconde et un index.

Cette fiche a été rédigée le 26 février 2010.  Dernière mise à jour le 27 février 2010.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.