Contenu | Menu | Recherche

Le dernier site web avant la fin du monde

MEGA III

.

Références

  • Gamme : MEGA
  • Sous-gamme : MEGA 3
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Casus Belli
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1992
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Revue agrafée (hors-série n° 5 de Casus Belli) de 96 pages, plus encart (scénarios) de 16 pages et écran cartonné à trois volets

Description

Cette troisième édition du jeu change radicalement de système de règles, avec l'apparition d'une table unique de résolution des actions, sur laquelle on lit des scores en pourcentage. Plus complexes et moins bien présentées, elles rendent le jeu plus difficile d'accès aux néophytes. La magie réapparaît et les pouvoirs psioniques (devenus pouvoirs psy) suivent des règles similaires. Le contexte du jeu est enfin détaillé.
Table des matières :

Introduction : les Megas : très succinte présentation des Megas et introduction au manuel de jeu.
Les règles :
Création du personnage : règles de création du personnage.
Traits et talents en détail : Désormais, les caractéristiques sont appelées "Traits" et les aptitudes "Talents". Ce chapitre les présente sur deux pages.
Vie quotidienne des Megas (gérer la partie) : les règles du jeu.
Début et fin de partie : expérience : conseils sur le démarrage des missions et présentation du système d'expérience.
Guide du MJ : quelques conseils au MJ et une page de sources d'inspirations.
L'univers de jeu :
Grandes lignes : considérations astrophysiques et théorie des univers parallèles, avec une page sur les moyens de voyage spatial.
Assemblée galactique : présentation de l'organisation de l'Assemblée Galactique.
Les systèmes extérieurs... : une page sur les mondes n'appartenant pas à l'Assemblée Galactique.
Profil d'une planète : système de classification et de description des différents types de mondes et de civilisations.
Civilisations : présentation des principales espèces extra-terrestres pensantes connues, et quelques éléments sur le mode de vie dans l'Assemblée Galactique.
La Guilde des Megas : description poussée de la Guilde en question et de la vie de ses membres. Ce chapitre contient aussi deux pages de précisions sur les univers parallèles.
Mini-encyclopédie... : chapitre fourre-tout qui présente les caractéristiques de diverses bestioles extra-terrestres, des véhicules, du matériel, des robots, des armes.
Qu'est ce que le jeu de rôle ? : présentation de ce qu'est un jeu de rôle, conseils aux débutants, et scénario d'initiation de deux pages pour néophytes complets, qui n'a rien à voir avec l'univers de MEGA.
Encart scénarios : contient trois scénarios et six ébauches de scénarios. "L'escapade" envoie les personnages à la poursuite d'une princesse fugueuse. "Il était une ou deux fois..." est une simple mission de reconnaissance sur une planète inexplorée. Enfin, dans "Soolongh baby !" les Megas sont sur la piste d'un truand galactique.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 17 novembre 2013.

Critiques

Loris Gianadda  

Snif. Je viens de le retrouver dans une armoire. Je suis jamais allé jursqu'au bout de la création de personnage, mais... c'était mon premier JdR et mon premier Casus Belli. Ses illustrations m'ont fait tellement rêver.

Après un nouvel examen aujourd'hui, l'univers a l'air génial, les illustrations sont superbes, mais... le système, je peux pas. Et puis, 49 balles pour un jeu complet avec un univers original plus l'écran plus des scénarios, on reverra pas ça avant un moment!

greuh qui a retrouvé aussi son exemplaire de Simulacres (HS1 de casus)

limule  

1984. J'ai 14 ans et je vais à ma permière convention. Toutes les tables sont complètes sauf une où il y a un type muni d'une pile de pages dactylographiées. Je m'installe, il explique : "c'est un jeu encore en test, si ça marche on va peut être l'éditer... Vous jouez des espèces de policiers de l'espace qui se téléportent dans des pyramides pour remplir des missions..." Ensuite je n'ai plus rien compris.

MEGA I et II me sont passés au-dessus et puis finalement, j'y suis retourné avec le N° III. Mais ce jeu m'a toujours laissé un goût de mal-fichu... D'abord il faut bien comprendre le concept, ensuite il y a le système... Lorsque j'ai enfin compris tout son intérêt (et il en a, le concept est un des plus riches en possibilités de tout le jdr) c'était trop tard, malgré les améliorations de MEGA III le système avait vieilli, définitivement trop lourd (essayez de tirer un perso vous m'en direz des nouvelles !).

Pourtant MEGA avait un thème extrêmement prometteur, proposait un multimonde d'une richesse exceptionnelle, des possibilités de délire infini, et MEGA III avait fini par rassembler suffisamment de matière pour proposer, exploit, souffle épique, décors insolites et grandioses, même si l'on peut regretter le manque d'aide à la construction de décors, de technologie etc.... Un très grand nombre d'angles de jeu sont possibles, depuis le délire à la Hystoire de fou jusqu'à la machination économico-politique rocambolesque, en passant par (pourquoi pas) le donj' sans complexe, ou une campagne dans un monde genre Hyperion, ou...

J'attends avec impatience la bonne âme qui voudra bien plancher sur la version n° IV, en passant à un système de jeu moderne et simple MEGA pourrait bien devenir le space op que nous attendons tous depuis 15 ans...

Tchac  

Je rejoins la critique de Limule entièrement : excellent thème, richesse de l'univers central...TOUTE la SF peut être recyclée et même une bonne part de la Fantasy (exceptions faites des multivers fantasy tels le cycle d'Ambre et le Multivers de Moorcock). Le ton est léger, positif.

L'univers est succintement décrit mais bien rendu : il est trop vaste pour offrir un seul visage mais les éléments saillants (AG, FRAG, la Guilde de Mega) campent le décor. Préférez la version "magasine" : elle offre une foultitude de scénarios plutôt qu'une campagne, ce qui s'inscrit plus dans l'esprit de ce jeu qui entre dans la lignée des "jeux à mission" (James Bond, Paranoia, In Nomine Satanis/Magna Veritas,...). En plus, le rapport qualité prix est imbattable!

Pourquoi une telle note alors ? Le système de jeu est tout simplement trop lourd et d'un intérêt douteux. Je n'ai jamais dépassé le stade du calcul des réserves à la création de perso (les MJ comprendront). Dans un Casus nouvelle version, il a été annoncé que des fans planchaient sur un Mega IV. Pourvu qu'ils s'inspirent plus des systèmes dynamiques récents ( Feng Shui, EWS system etc...) que du système historique !

A noter l'émergence d'un concurrent récent : Infinite Worlds pour Gurps.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques