Contenu | Menu | Recherche

La vie, le jdr et le reste...

Destiny's Price

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre broché de 128 pages au format lettre US.

Description

Destiny's Price est un supplément, édité sous le label "Black Dog", pour tous les jeux du Monde des Ténèbres, qui a l'ambition de décrire tout ce qu'on peut rencontrer de sordide et de dérangé quand on est à la rue. Il se veut plus particulièrement adapté à Mage. Les illustrations sont de style général sado-maso et donnent une connotation sinistre à l'opus.

 

Un court prélude nous montre l'étrange rencontre qu'on peut faire dans une cave en descendant régler le chauffage de l'immeuble, suivi d'un lexique fourni des termes argotiques employés dans les rues américaines.

Le chapitre un se veut une visite guidée de la rue, de comment on y aboutit, des petites combines de survie et des endroits où se retrouver.

Le chapitre deux traite des cultures et sous cultures underground que l'on peut rencontrer chez les paumés, les démunis, les criminels. Il est complété par des infos sur la mafia, les Yakuzas, les Tongs et Triades, les cartelscolombiens, la mafia russe, les gangs de rue, l'industrie du sexe underground (qui constitue l'inspiration principale des illustrations qui parsèment le livre).

Le chapitre suivant parle du mage des rues : sa façon de voir (selon sa tradition), les qualités/défauts qu'il peut avoir à la création de personnage, ses motivations, ses méthodes, ses relations avec la loi et son code de conduite. La plupart du matériel est adaptable à d'autres tribus, clans, kiths...

Le chapitre 4 décrit des lieux typiques en interaction avec la rue, et leurs familiers comme le couvent du buisson ardent, un bar trash, un petit poste de police, un terrain de basket et un asile de jeunes.

Suit une galerie de personnages génériques comme le gros bras du coin, ou très détaillés avec un background touffu, et même quelques monstres.

Le dernier chapitre donne quelques règles pour l'achat au marché noir, et une liste d'équipement de contrebande, et se termine par des conseils de lecture, quelques films et bandes sonores.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 12 janvier 2018.

Critiques

Merlock  

En voilà un suplément qu'il est bien! Non, sans rire c'est peut-être un des meilleurs supléments "ambiance" que White Wolf nous ait concocté, si on prend la peine d'ignorer le ridicule label "Black Dog : For adults only"...

En effet, en 122 pages bien touffues, les auteurs nous brossent un portrait bien crade de "la Rue" (avec une majuscule) et de la faune qui l'infeste : une jungle où se côtoient prédateurs et proies, sans qu'il soit possible d'établir clairement lesquels sont les "bons" ou les "méchants"... Si l'on fait abstraction des illustrations à forte tendance sado-maso, on découvre un ouvrage intéressant avec un panorama général sur le crime plus ou moins organisé, la misère, la saleté et la décrépitude physique et morale de ceux qui y sont plongés.

Au niveau technique il n'y a guère de règles, excepté un tableau récapitulatif des armes et drogues (et leurs effets) qu'on peut trouver dans la jungle urbaine du monde des Ténèbres... Un très bon point : des règles sur les meutes d'animaux errants que les PJ peuvent être amenés à rencontrer... En effet, se faire grièvement blesser par un vulgaire chien sauvage constitue une belle leçon d'humilité, pour des PJ cherchant à se frotter au surnaturel...

Au chapitre des regrets ?
1/L'ouvrage s'adresse surtout à Mage, mais il s'adapte sans difficulté aux autres jeux de la gamme, notamment vampire.
2/J'aurais bien aimé une liste (et des règles!) de toutes les maladies (gale, MST, etc...) et autres parasites que l'on peut attrapper à trop trainer dans des endroits louches, histoire d'en faire baver un peu plus les PJ...
3/Ce suplément est épuisé! Mais si vous le retrouvez n'hésitez surtout pas!
4/Que White Wolf ne se soit pas inspiré de Destiny's Price pour son récent "World of Darkness : Mafia" qui est d'une vacuité sans nom!

Bref! Amis Conteurs, revoyez le film "Les Morsures de l'Aube", puis ouvrez ce suplément et vous verrez surgir un univers glauque à souhait où les Vampires et autres Garous ne sont peut-être pas les pires monstres auxquels les PJ devront se frotter...

matreve  

Le supplément Black Dog pour Mage truffé de provocations gratuites. Il contient pourtant des trucs intéressants sur la vie dans les rues mais souvent est trop succinct sur les sujets qu'il aborde et on ne sait donc pas trop en quoi faire.

Par ailleurs, les illustrations provocantes et le ton systématique « la Life dans la Street, c’est trop rough pour toi » fait plus doucement rigoler que vraiment agiter les neurones.

La fin est, à ce titre, carrément catastrophique avec tout plein de paragraphes sur ce qu'est un mage des rues, ce qu'il pense, comment il s'habille, ce qu'il mange et plein d'autres considérations de ce genre qui dépassent difficilement le niveau de la mer.

Critique écrite en octobre 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques