Contenu | Menu | Recherche

"I have an army !" "We have a GRoG..."

Age of Treason

.

Références

  • Gamme : Legend
  • Sous-gamme : Thennla
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : août 2011
  • EAN/ISBN : 978-1-907702-59-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture dure de 200 pages.

Description

Sous-titré The Iron Simulacrum, ce supplément est le premier cadre de campagne paru pour Legend. Un autre supplément, The Iron Companion, a vu le jour avant que le monde de Thennla ne soit repris par The Design Mechanism avec les règles de Mythras. Proche de la Sword & Sorcery, cet univers permet aussi à un mortel d’atteindre l’apothéose et devenir un dieu. Le terme de trahison s’applique à toute personne portant préjudice à l’empire, à commencer par le simple vol.

Si le livre apporte sa part de règles, il ne se suffit pas à lui-même et les règles de Legend ou de RuneQuest II sont nécessaires.

L’ouvrage commence directement par les Crédits et la Table des matières sur une même page, puis passe directement au premier chapitre : The Taskan Empire (6 pages) qui présente brièvement l’histoire de la région, laquelle a été conquise par un humain sur le point de se transfigurer en divinité. Il ne communique plus avec son peuple qu’à travers un simulacre de fer qui est à mi-chemin entre le réceptacle d’une partie de son âme et une construction mécanique autonome.

Adventurer Creation (18 pages) permet de créer un personnage issu de ce monde. Les règles subissent quelques modifications : le Statut Social (SOC) est une nouvelle caractéristique qui s’échelonne entre 0 (paria) et 21 (empereur) et peut évoluer. Nager et Équitation deviennent des compétences avancées, tandis que Rite est une nouvelle compétence de base. Les professions sont étoffées et réparties en catégories qui dépendent du SOC : mendiants et voleurs, soldats, marins, professions rustiques (chasseurs, fermiers, etc.), services essentiels (acrobates, acteurs, etc.), artisans, marchands, gentlemen et érudits.

Adventurer Skills (13 pages) présente quatre nouvelles compétences de base avec Bagarre, qui remplace Combat sans arme et inclut les armes improvisées, Conduite, Influence et Rite, ainsi que quatre avancées : Commandement, Éducation (culture spécifique), Baratin et Connaissance (rhétorique forensique), laquelle permet de prouver l’innocence ou la culpabilité d’une personne. huit styles de combat de base sont développés, dont les armes à poudre noire qui restent très rares, et quatre styles spécialisés, comme par exemple le combat au couteau, ou avec une dague et une cape. Une partie de ce chapitre porte aussi sur le combat à cheval, l’art de la persuasion, les joutes oratoires, ainsi que sur les pots-de-vin et la corruption.

The World (10 pages) fournit un aperçu de la géographie et des peuples de Thennla, qui sont essentiellement humains. Il n’y a pas de nains ou d’elfes, mais des orcs qui pratiquent la magie du sang et sacrifient les humains à leurs divinités sanguinaires. Quelques créatures propres à cet univers sont ensuite détaillées, avant que ne soit abordées les différents types de magie : commune, divine, spirituelle et la sorcellerie.

Religion and Divine Magic (11 pages) décrit le panthéon tarsénien, composé de quinze déités, puis les modes d’adoration qui apporte bénédictions (des sortes de don) et sorts de sorcellerie, ainsi que la dévotion. Deux nouvelles aptitudes héroïques apparaissent : Saint Homme (qui permet d’être inspiré par son dieu) et Pacte. Seize nouveaux sorts de magie divine sont répertoriés. Les miracles, les dons, les lieux d’adoration et de pèlerinage ne sont pas oubliés.

Sorcery (17 pages) propose des règles sur l’alchimie, permettant de créer potions et élixirs, puis sur les enchantements ; ceux de base servent à créer des familiers, à écrire des grimoires ou encore à créer une source magique, alors que les enchantements avancés concernent la création d’objets uniques. Les vertus apportent des qualités spécifiques aux enchantements et sont liées aux caractéristiques de base. Elles permettent d’augmenter des compétences (par exemple, un masque augmentera la capacité de déguisement ou la furtivité). Il devient alors possible d’enchanter des créatures vivantes (en liant des esprits) ou de créer des golems à partir de n’importe quel matériau. L’apogée des enchantements est bien évidemment le simulacre de fer de l’empereur qui est présenté en détail. Ce chapitre se termine par la conjuration, pour laquelle une table d’échec critique est fournie.

Spirit Magic (7 pages) aborde les différents types d’esprit et leurs traits inhérents. Quatre cultes magiques liés aux esprits sont ensuite détaillés avec leurs apports bénéfiques et leurs obligations : les Sorcières de Qom, un culte des ancêtres, un autre qui se consacre à la recherche et la destruction des esprits malins, ou encore une fraternité spirituelle aux ambitions politiques. Le lien entre la sorcellerie et les esprits est parfois ténu, puisque les conjurateurs dont il est question dans le chapitre précédent peuvent imposer aux esprits de se manifester pour les emprisonner ou les lier.

Cults, Clubs and Societies (13 pages) est consacré aux organisations sociales : les cultes familiaux, communautaires (guides, quartier d’une ville, etc.), publics (dédiés aux divinités tutélaires, etc.), propitiatoires et de mystères (liés à la mythologie, une relique, un site sacré, etc.), avec là aussi les bénéfices et les obligations. Plusieurs exemples sont ensuite présentés et des règles sont aussi fournies pour en créer. Les fraternités militaires ne sont pas en reste et sont essentiellement liées à des unités spécifiques.

Exploring the Empire (10 pages) est un atlas de l’empire qui traite également des voies de navigation et du système routier impériaux. Les distances entre les plus grandes villes donnent une idée des déplacements, lesquels peuvent être rendus difficiles selon l’époque de l’année et les rencontres aléatoires. La dernière page du chapitre présente le calendrier taskan et ses treize mois lunaires.

Beyond the Frontiers (20 pages) décrit brièvement les treize régions extérieures à l’Empire, cartes à l’appui, dont la Korantie pour laquelle un ouvrage a été publié. Chacune est présentée selon le même format : une brève introduction, comment s’y rendre, les liens politiques, les sites de peuplements principaux, la société et le gouvernement, la magie et la religion, le commerce et la monnaie, l’aspect militaire et enfin, les aptitudes héroïques spécifiques, le cas échéant.

Adventures (65 pages) comprend une mini-campagne en 5 épisodes pour PJ débutants.

  • Dans le 1er épisode, les aventuriers doivent inspecter une tour de guet qui surplombe une ville oasis, puis se renseigner sur une cité en ruines située en plein désert.
  • Dans l'épisode suivant, la plus grande ville de la région sous contrôle de l’empire est le théâtre d'un soulèvement. Un fortin se retrouve isolé par des tribus hostiles et sa garnison est en danger.
  • Dans l'épisode 3, les aventuriers doivent lutter contre la menace des tribus hostiles et les insurgés. Alors qu’ils arrivent dans la ville-oasis de Bosabra, ils se retrouvent au centre d'une conspiration visant à monter la population locale contre l’empire.
  • Dans l'acte 4, les aventuriers partent à la recherche d'une puissante sorcière qui hante des marais salants et qui soutient les insurgés.
  • Dans la dernière partie, les aventuriers pénètrent dans le royaume de l'autre monde d’Arxoon, la déesse mineure dont la sorcière est l’avatar. Ils pourront chercher à établir un culte propitiatoire en son honneur pour l'amener définitivement dans le camp impérial, ou du moins mettre un terme à ses activités.

Appendices (6 pages) propose sept personnages prétirés, puis le livre se termine par un Index (1 page) et une Feuille de personnage (2 pages).

À noter que les 2ème et 3ème pages de couverture comprennent chacune la même carte sur deux pages représentant l’empire taskan et les nations voisines.

Cette fiche a été rédigée le 27 février 2020.  Dernière mise à jour le 22 mars 2020.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.