Contenu | Menu | Recherche

Ce qui ne te tue pas te rend plus fort

No Dignity in Death

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret A5 de 36 pages.

Description

No Dignity in Death est un recueil de trois scénarios pour jeu médiéval fantastique old school originaux ou retro-clones (Labyrinth Lords, Original ou Basic D&D, Swords & Wizardry, OSRIC).

Les trois scénarios proposés ont pour point commun de se dérouler dans et autour de la petite ville de Pembrooktonshire (environ 2000 habitants), nichée à l'écart des routes les plus fréquentées, au creux d'une chaine de montagnes.

Le premier scénario, Small Town Murder, se déroule à l'arrivée des PJ dans la ville, juste après le meurtre d'une jeune fille dont est accusé un tzigane suite à une altercation violente lors de l'anniversaire de la victime la veille. Après une perquisition dans le camp des tziganes, un Chevalier de Science (dignitaire pouvant faire office de policier, juge et jury) présent en ville a condamné toute la famille, hommes, femmes et enfants, à la mort par le bûcher, en dépit des protestations d'innocence des accusés. Les PJ pourront s'intéresser à cette affaire et chercher si les accusés sont bien coupables, et qui a pu commettre ce forfait.

Le deuxième scénario, The Great Games, se déroule dans les jours suivant le dénouement de l'enquête précédente. Durant cette période se déroulent, comme tous les dix ans, de grands jeux rassemblant les jeunes couples de la ville afin de déterminer quelle jeune fille sera sacrifiée au dragon qui, dans la montagne voisine et par sa seule présence, protège la ville des envahisseurs et des pillards. Là encore, les PJ peuvent s'intéresser aux dessous de cette coutume et décider d'aller rendre visite au dragon.

Le troisième scénario, A Lonely House on a Lonely Hill, les mettra au courant de la découverte d'une pierre précieuse dans une maison établie un peu plus haut dans les montagnes, et de la disparition de jeunes gens de la ville qui se sont rendus sur place pour voir s'il y en avait d'autres. Ils pourront alors s'intéresser aux habitants (anciens ou actuels) de la maison.

Les deuxièmes et troisièmes scénarios contiennent des plans des lieux, le premier n'en a pas besoin dans la mesure où il s'agit d'un scénario d'investigation. Les différents personnages et "monstres" rencontrés au cours de ces aventures sont décrits de façon très sommaire, par leur classe et leur niveau, uniquement.

Cette fiche a été rédigée le 27 octobre 2009.  Dernière mise à jour le 15 juillet 2014.

Critiques

Alahel  

Cette mini campagne est une petite déception, tellement mon attente pour tout ce qui touche à LotFP est élevée.

Les pitchs des 3 scénarios sont intéressants, on y retrouve la cruauté et l'absurdité de l'univers, la plupart des PNJ sont hauts en couleur (mais certains sont carrément ridicules), mais il manque une certaine cohérence dans tout cela, une ligne directrice claire, et finalement la ville de Pembrooktonshire est relativement banale.

Le premier scénario notamment, qui se présente comme très ouvert, finalement ne propose qu'une seule piste à laquelle personnellement je n'accroche pas. Un autre point qui me dérange est que par moment les conseils de maîtrise sont légions, alors qu'ils sont à peine esquissés à d'autres.

Du coup, je pense que j'utiliserais un jour No Dignity in Death, mais en remaniant à ma sauce les scénarios, et finalement en ne conservant que les synopsis.

Ceci dit, une fois pris en main et adapté à votre manière de maîtriser, je suis persuadé que vos joueurs s'en souviendront encore de nombreuses années plus tard.

Par contre, je ne le conseille vraiment pas à des MJ débutants, tellement ces aventures peuvent partir dans tous les sens, en fonction des actions des joueurs.

Il est également à noter que comme pour les autres scénarios de la gamme, selon les actions et le manque de discernement ou de prudence des PJ, tout cela peut rapidement se terminer en massacre.

Critique écrite en août 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques