Contenu | Menu | Recherche

Recommandé par les éleveurs de rôlistes

Horror Recognition Guide

.

Références

  • Gamme : Hunter : the Vigil
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : White Wolf
  • Langue : anglais
  • Date de publication : février 2009
  • EAN/ISBN : 978-1-58846-355-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 328 pages à couverture souple au format 15x22,5cm.

Description

Ce supplément atypique se présente comme le carnet de notes, compilé pendant plusieurs mois d'activités, par un groupe de chasseurs isolés de Philadelphie. Il rassemble donc des commentaires, des e-mails, des photos ou des transcriptions d'enregistrements, organisés autour du récit de seize cas. Il peut ainsi servir d'aide de jeu ou d'inspiration pour une campagne de Hunter, aucune explication défintive ni aucun élément de règle n'étant fourni. Chaque lecteur est ainsi libre de son interprétation, d'autant que certains récits cherchent à surprendre les joueurs en abordant des créatures manifestement connues, mais d'un point de vue humain.

Ce sont les commentaires du commando Valkyrie, après qu'ils aient mis la main sur le guide, qui tiennent lieu d'introduction et de table des matières. Les récits sont les suivants.

  • Blood dolls (12 pages) : dans l'underground gothique, un petit groupe élitiste qui semble se prostituer cache probablement un groupe de goules.
  • The cat lady (12 pages) : une vieille femme apparemment sans histoire est capable de prendre possession des victimes de ses chats. Les choses s'aggravent lorsqu'il ne s'agit plus seulement d'oiseaux.
  • Oleg Chernenko (14 pages) : à travers le récit de la cavale d'un gangster russe, on découvre les exactions d'un parrain terrifiant, sans doute un Promethean.
  • City of ghosts (24 pages) : dans un quartier sans histoire, des enfants disparaissent, victimes d'une maison hantée.
  • Close encounters (12 pages) : dans cette affaire, on retrouve des agents gouvernementaux, des hommes en noir et des formes de vie extra-terrestres.
  • Frostbite girl (14 pages) : une jeune femme vulnérable est vraisemblablement un Changeling, utilisant ses pouvoirs afin de convaincre des mortels de se livrer à sa place au seigneur qui la pourchasse.
  • Gillen, Emily (22 pages) : il suffit parfois des crimes d'un "simple" serial killer pour pousser un chasseur vers sa retraite, mais aussi pour lui trouver un remplaçant.
  • Gnosopharm (48 pages) : une cabale de mages peut aussi être un adversaire terrifiant, lorsqu'elle abuse du contrôle mental.
  • The market (22 pages) : un mystérieux marché apparaît dans notre réalité, dans lequel tout se vend et tout s'achète, mais où les clients ne sont pas toujours conscients de ce dont ils ont le plus besoin.
  • The ogre (18 pages) : une cellule de chasseurs est décimée par un Changeling qui va et vient à travers la Haie.
  • Shy's kill (22 pages) montre comment dans le monde des ténébres le monstre n'est pas nécessairement celui qu'on croit, alors qu'une meute de loup-garous rencontre une cellule de chasseurs.
  • Snake vs. bird (20 pages) : deux sectes très anciennes s'affrontent pour la possession d'une relique.
  • Ten photographs (16 pages) : ces dix clichés mêlent des sujets terrifiants et étrangers à des décors familiers. Mais comme elles ont été trouvées sur le cadavre d'un Vampire, on ne peut pas les considérer comme de vulgaires montages.
  • Thing from the deep (14 pages) raconte la traque d'un monstre marin qui cherche à se reproduire.
  • The vivisection (22 pages) : des êtres mystérieux enlèvent et opèrent des marginaux, à l'aide d'une technologie trop avancée pour être humaine.
  • Theleme and maman (26 pages) donne un aperçu de la biographie du chevalier Theleme, chasseur immortel, et de sa mère, un démon.

Cette fiche a été rédigée le 1 octobre 2009.  Dernière mise à jour le 7 avril 2010.

Critiques

batronoban  

Très joli ouvrage : il se présente sous la forme d'un carnet souple en format A5, pages épaisses, couverture glauque.

A l'intérieur, on y trouve des tas d'histoires à l'ambiance sordide et inquiétante, c'est un vrai recueil de nouvelles, en réalité, dans tous les sens du terme. Pas un seul machin technique, pas de référence directe à des jeux...

Le bon :

- Un vrai carnet bien glauque, illustrations très réussies

- Des histoires très différentes mais aussi toujours évocatrices

- Les nombreuses références cachées aux différentes créatures des gammes du WoD 2004, mais pas seulement. Il y a des rencontres inédites. Pareil pour les personnages qui reviennent comme le Chevalier Thélème.

- Une bonne source d'inspiration, y compris pour toutes les autres gammes s'il on veut faire du crossover

Le mauvais :

- Demande de la réflexion pour intégrer ça en scénario ou nécessité d'acheter en plus "Collection of Horrors" en PDF, le complément de ce livre...

Car oui, il existe un gros PDF qui adapte en mini scénario chacune des nouvelles présentes dans ce bouquin. Mais dispo à part, et payant.

 

 

Critique écrite en juillet 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques