Contenu | Menu | Recherche

Ah, the pitter patter of tiny feet in huge combat boots

Laelith, 20 Ans Après

.

Références

  • Gamme : Générique : Médiéval-Fantastique
  • Sous-gamme : Laelith
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Casus Belli
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2000
  • ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

"Laelith, la Ville mystique 20 ans après"
Hors-Série Casus Belli (ISSN 0243-1327). 98 pages agrafées, en couleurs.

Description

Laelith est une ville sainte, un centre mystique, un lieu de pélerinage. Sa neutralité proverbiale en fait une terre de prédilection pour les créateurs et les visionnaires. Dans cette cité cosmopolite et oecuménique, cohabitent quatre clergés, sous l'autorité d'un Roi Dieu. La ville elle-même est bâtie en terrasses sur les flancs d'un immense plateau brisé par un ancien cataclysme, et abritent pélerins, marchands, artisans, savants, anachorètes, guerriers, etc. Tant bien que mal, habitants et visiteurs s'accomodent du Cloaque, le réseau de souterrains et de tunnels qui percent le sous-sol de la ville, et que hantent nombre de créatures.

Laelith est une cité intégrable à tout monde médiéval-fantastique, point de départ d'aventures et d'intrigues en tous genres. Cette ville, autonome, possède une atmosphère qui lui est propre. Elle fut créée par la rédaction de Casus Belli. La première mouture, telle qu'elle apparaît dans les n° 35, 42, et dans le hors-série n°2 de l'ancienne formule, fut plébiscitée par les joueurs. Mais cette première version, épuisée, était devenue introuvable. 10 ans après "Laelith, la Ville mystique", voici donc "Laelith, la Ville mystique 20 ans après". Comme le titre l'indique, l'hstoire a suivi son cours, et cette nouvelle Laelith présente quelques changements avec l'ancienne.

Avec le temps, Laelith la spirituelle était devenue de plus en plus matérialiste. A la mort du précédent Roi Dieu, la vacation du pouvoir avait permis à des usurpateurs de prendre le pouvoir. Cette usurpation fut lourde de conséquences, car le brusque déséquilibre politique entraîna de nombreuses calamités, parmi lesquelles des invasions étrangères et le soulèvement du peuple du Cloaque. C'était il y a 15 ans. Aujourd'hui, le Roi Dieu règne à nouveau. Il a repris sa place sur le plan militaire et son contrôle politique est plus important. Il a rétabli les usages du pélerin. Le retour du sacré est arrivé.

Le hors-série est composé comme suit :
- "Bienvenue à Laelith" est un rapide survol de la ville.
- "Visite guidée" propose une description plus en détail de la ville et de son histoire, afin de se faimiliariser avec cette "nouvelle Laelith".
- "Invasions" décrit la période de troubles que la ville a vécue 15 ans auparavant.
Viennent ensuite les descriptions des Terrasses, les quartiers de Laelith : la Chaussée du Lac, la Main qui Travaille, la Prospérité, le Nuage, la Haute Terrasse, et le Châtiment. Les quatre temples font chacun l'objet d'une description, à la suite de la Terrasse où ils se situent.
- Le Cloaque, les Environs de Laelith, et les Provinces sont les sjets des chapitres suivants, et clotûrent la partie descriptive de l'ouvrage.
- "Rencontres" proposent un panel d'animaux, de créatures, et de personnages typiques, susceptibles d'être croisés en ville.
- Enfin, "Secrets" ne s'adresse qu'aux seuls MJ, et contient des "spoilers" sur la ville et la réalité de sa politique. Ce ne sont toutefoisque des propositions, que le meneur est libre d'ignorer ou de réinterpréter. Cette partie contient aussi les caractéristiques de quelques créatures et PNJs pour D&D 3.

Tout au long des pages, les marges proposent des descriptions de personnages, des anecdotes, des précisions culturelles (le calendrier, les forces armées), ou des idées d'aventures. De plus, un encart sur lequel figure une carte de la ville et de ses environs est présente au milieu du hors-série.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

flosonni  

J'avoue :
Je n'ai pas fini de lire le HS de CB présentant le retour de leur mytique ville-background. Mais de ce que j'ai lu pour le moment je peux dire 2 choses :
1) c'est complet, rempli à ras bord, intéressant, jouable et au moins assez original pour ne pas avoir cette impression de déja-vu à la D&D3.
2) mais par contre, ne connaissant rien au monde de laelith ancienne version j'ai ou plutôt, j'avais du mal à m'y retrouver et me rappeler qui fait quoi où et pour qui ? Bon, à force on finit par s'y retrouver mais on a au début une sensation de fouilli organisé.
D'ou le 4 et pas 5. Mais ca vaut le coup, ce genre de supplément, de cette richesse et de ce poids, pour juste 50 balles...
À bon entendeur, salut
Et que le JDR soit avec vous.

Splash la Tomate  

J'ai tout simplement adoré le travail fait sur la Laelith originale : originale (justement), fouillée, pleine de petites idées à développer, la sensation d'avoir un monde véritablement vivant sous les yeux du fait du nombre important de personnages décrits, des guildes et cultes particuliers à Laelith, des nombreux aspects de la gestion d'une citée qui sont évoqués,...

C'était dense, bien écrit et avec la pointe d'humour du Casus de l'époque. C'est avec plaisir que j'ai voulu voir le nouvel opus, mais là ce fut la déception :
Une maquette horrible, des polices de caractère désagréables (enfin pour moi), des descriptions interminables qui ne vont pas toujours au but. J'ai eu la désagréable sensation d'une resucée mal faite. Je comprends bien qu'il faut mettre au courant ceux qui ne connaissent pas Laelith, mais là ça m'a semblé mal fait tout simplement.

Heureusement, j'ai toujours mon original, en bon état et agréable à lire lui.

Jérôme Darmont  

Ca fait toujours plaisir de retrouver Laelith, mais c'est une Laelith que je ne reconnais qu'en partie qui est décrite dans ce supplément. Si vous avez joué tous les scénarios ADD parus dans Casus Belli ancienne formule, vous vous y retrouverez. Par contre, si comme moi vous êtes allergiques aux niveaux, la transition sera plus rude tant l'histoire "20 ans après" fait référence à des scénarios que vous n'avez pas joués. Bref, j'ai failli me remettre au med-fan avec Laelith+20, et puis non...

Jack Fast  

Pourquoi 1? Pourquoi être si dur? Parce que je suis possesseur de la première édition et que je ne peux m'empêcher de comparer les deux : la première donnait l'impression d'être grouillante de vie, d'originalité. Tout semblait pouvoir y arriver. Le style rédactionnel était épuré mais parvenait à faire le tour des questions traitées. Et l'atmosphère était très ouverte, on sentait que l'on pouvait y jouer selon des style très diffèrents depuis Glorantha jusqu'à des jeux de capes et d'épées (cfr HS5 de Casus ancienne formule).

Rien de tout ça ici, des tas de détails qui faisaient vrai on était jeté à la trappe et quitte à apporter des révélation, cette réédition aurait pu apporter lever des mystères évoqués dans la première. Rien de tout cela. Dommage.

Enfin, le style de la deuxième édition est formaté, il me donne davantage l'impression d'être un supplément multisim pour guildes qu'un supplément réellement universel de la première.La story line évolue mais n'apporte rien à la ville hormis un coup de théâtre qui n'en est pas un (admissible si l'on joue dans une vision archétypale des gobelinoides et donc à ADD2) : le Roi Dieu est un Ork. Bof!Je met 1 parce qu'au vu du matériel de la première édition et du résultat de la deuxième, on ne peut s'empêcher de se dire que c'est un travail baclé et noter en conséquence. J'aurais été prêt à mettre 4 pour une simple réédition et 5 pour une version augmentée mais là...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques