Contenu | Menu | Recherche

Nous servons le jdr et c'est notre joie

Gemini

.

Références

  • Gamme : Gemini
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Cell Entertainment
  • Langue : suédois
  • Date de publication : janvier 1998
  • EAN/ISBN : 978-91-630-6855-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 240 pages dont 48 en couleurs.

Description

Ce livre s'ouvre sur 14 pages en couleurs (Välkommen till Gemini en VO, Welcome to Gemini en anglais), présentant le monde d'une manière générale, avec un bref résumé historique accompagné d'informations sur l'Église, le Ténébreux, les Royaumes, les Elfes et les Nains. Le tout se temine sur une carte du monde en double page.

Après la page des crédits, Vad är Gemini? (What is Gemini?) (5 pages) présente les principes du jeu de rôle (un narrateur, des joueurs) et du système de résolution. Puis, Hur du skapar hin hjälte (How you create a hero, 25 pages) décrit le processus de création de personnage en sept étapes : attributs primaires, race, attributs secondaires, compétences, profession, description, équipement.

Handlingar (Actions, 11 pages) explique ensuite le système de résolution et la façon d'utiliser les différentes compétences dans diverses situations, à l'exception du combat. Celui-ci est en effet l'objet du chapitre suivant, Strid (Combat, 14 pages), qui contient aussi les caractéristiques des armes et armures.

Puis vient le tour de la Magi (Magic, 18 pages), construite autour d'aspects (feu, air, lumière, froid, etc.) devant être combinés pour construire un sort, un peu à la manière d'Ars Magica. Des exemples de sorts terminent le chapitre.

Att förändras (To change, 5 pages) et Berättaren (The Narrator, 4 pages) sont deux courts chapitres respectivement consacrés au règles d'évolution des personnages et à des conseils au meneur de jeu.

Utrustning (Equipment, 11 pages) est un catalogue d'objets quotidiens (vêtements, outils, etc.) et de services (logement, nourriture, salaires, etc.), dont la description se limite, pour la plupart, au coût et, le cas échéant, au poids. À côté de ce catalogue se trouvent un bref bestiaire et quelques personnages typiques (moine, paysan, etc.), sous forme de "bloc" de caractéristiques, et quelques pages consacrées aux plantes et aux drogues, avec leurs effets et la façon de les préparer.

Geminis historia (The history of Gemini, 9 pages) est une chronologie détaillée de l'univers, suivi de Världen (The world, 27 pages), un atlas du continent. Chacun des 12 royaumes est décrit sur 2 pages, carte à l'appui, dont Orschild.

Kyrkan (The Church, 20 pages) explique tout d'abord la philosophie de l'Église, puis présente ses Marquis (mélange d'apôtre et d'évêque de l'église catholique) et les différents corps : les Soigneurs, les Moines-Guerriers, l'Inquisition et les Chevaliers du Temple. Les cinq dernières pages de chapitre sont en couleurs et contiennent, outre des illustrations pleine page, quelques textes d'ambiance, quelques paragraphes sur l'exorcisme et une description de Dantero, un porteur de relique.

Mörkret (The Darkness, 18 pages) en est le miroir : c'est un chapitre consacré au Ténébreux qui s'ouvre sur cinq pages en couleurs présentant à certaines personnalités et quelques démons, caractéristiques à l'appui. La doctrine, l'histoire et l'organisation du côté ténébreux viennent ensuite.

Järnalverna (The Elfs, 15 pages) raconte l'histoire de ce peuple et ses tribus, avant d'évoquer la possibilité pour un joueur d'en incarner un. Les 7 dernières pages de ce chapitre sont en couleurs et, comme précédemment, présentent des textes d'ambiance et des personnalités remarquables. Dvärgarna (The Dwarfs, 14 pages), consacré au peuple nain, suit le même modèle.

En slottsherres död (A castle lords' death, 18 pages) est un scénario d'introduction dans lequel les personnages, appelés au secours par un gouverneur désespéré, devront déjouer plusieurs intrigues indépendantes. Une annexe de 4 pages contient les caractéristiques des personnages non-joueurs du scénario. Elle est suivi d'un index (2 pages) et de la feuille de personnage.

Précisons que la quasi-totalité des pages de l'ouvrage sont agrémentées d'un en-tête présentant un lieu, une situation, une légende, une personne... qui sont autant de sources d'inspiration.

Cette fiche a été rédigée le 25 novembre 2012.  Dernière mise à jour le 29 novembre 2012.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

    Autres versions

    • Traductions :