Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey, GROG

Fudge

.

Références

  • Gamme : Fudge
  • Version : troisième édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Grey Ghost Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2000
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Fudge Expanded Edition. Livre de 128 pages à couverture souple.

Description

Cette version est disponible en livre ou sur Internet.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 24 mai 2010.

Critiques

Sherinford  

Le problème de Fudge, c'est que ce n'est pas un jeu de rôle : c'est un moteur de jeu qui permet de créer des jeux de rôles.

Non, ce n'est pas du tout la même chose. Le Maître de jeu qui souhaite utiliser Fudge aura des heures de travail devant lui pour parvenir à adapter les règles (un grand nombre d'options sont disponibles) à ses besoins.

Une sorte de jeu en kit, donc...

Antharis  

Entendons-nous bien, si je considère FUDGE comme "Excellent",c'est en toute raison et en tenant compte de l'exact paradigme créatif qui a mené à concevoir ce système de jeu.
Ne s'adressant qu'aux meneurs de jeu autonomes et désirant concevoir des jeux de rôle à leur mesure, Fudge offre un système simple er rapide mais non dénué de profondeur. Mécano de régles, il permet notamment de s'orienter vers des systèmes fluides et surtout rapides, légers et qui savent se faire discrets au profit de l'histoire et du roleplaying.

J'aime de plus l'idée, toute simple, de Niveau. Le fait de désigner des niveaux par des mots plutôt que par des chiffres permet de nettement mieux appréhender un personnage mais aussi sa place en terme de puissance dans le monde qui l'entoure. L'idée de l'échelle de puissance résout élégamment les différences majeures.

FUDGE, est en fait très proche de GURPS, mais il a l'avantage d'être plus simple.
J'aime et pratique sans condition.

loïc Maurre  

Fudge vous permet de faire votre "sauce" en terme de règles de JdR. Voilà, tout est dit dans une première approche... Passons maintenant à l'intérêt véritable de cette démarche que j'apprécie grandement, pour ne pas dire "dont je raffole".

Posons tout d'abord le paradigme suivant : ce jeu ne s'adresse en aucune manière aux MJs qui ne désirent pas s'investir au-delà de la conception d'un scénario. Fudge étant un ensemble de briques ludiques, il faut "maçonner le tout" pour créer son propre système de JdR. Il se destine donc aux auteurs en herbe qui se cherchent un système de jeu. Mais me direz-vous, il en existe déjà tout plein sur le net (dominion games, fuzion, action system, D20...). Certes, mais tous présentent des corpus de règles complets, cadrés, dirigistes, ayant fait des choix ludiques très prononcés.

Fudge, dans sa structure, offre juste un ciment de base (la notion de niveaux) assez souple pour que l'on puisse lui offrir la direction que l'on veut. Cette base de jeu est plutôt orientée vers les systèmes "light" et narratifs. Mais il est facile d'en faire une usine à chiffres et calculs savants. Fudge se plie à la volonté de chacun.

J'apprécie personnellement l'absence de "chiffrage" : les niveaux étant basés sur des termes plutôt que sur des nombres. C'est à mon sens plus lisible et plus parlant pour les joueurs (notamment novices). Plusieurs systèmes de gestion des compétences sont présentés ; du plus simple (aspect narratif à la herowars) au plus classique (points à répartir selon des niveaux de difficulté).

Le combat est du même ordre : trois solutions sont présentées : narratif, simultané, opposition avec moult variantes. On notera un très bon système de répartition de niveau pour la création de personnage, mélangeant avantages, désavantages, caractéristiques et compétences en une répartition combinée : très sympa mais ce n'est pas à la portée de tout le monde car le champ créatif étant très large, les joueurs habitués à être dirigés seront vite perdus.

Evidemment, nombre de fans se sont emparés de cette glaise pour la modeler et l'on trouve de fait un grand nombre de "briques" de règles toutes différentes pour tous les goûts. COncernant les systèmes de magie, il y a plein de choses intéressantes qui ont été produites à partir de systèmes déjà existants. Je pourrais discuter des heures sur ce paradigme de jeu, mais pour être synthétique je soulignerais à nouveau que "tout reste à faire" dans Fudge. Les bases sont là, ensuite vous formatez vos règles suivant le fil rouge des niveaux.

Fudge prend lentement son essor dans le monde ludique : Terra incognita et Les Deryni l'utilisent comme système car sa grande souplesse permet, je le redis, par un apport de règles-maison, de donner un ton différent au système selon les univers de jeu.

Couplé avec la gamme GURPS, Fudge est vraiment un puissant outil de conception. Mais il faut vouloir s'investir pleinement et donc disposer du temps nécessaire. A noter tout de même, la facilité avec laquelle on peut convertir tout système vers du FUDGE. Du bonheur que ce Castorama du JdR.

Personnellement j'aime sans condition.

Glabutz  

La note peut paraître un peu basse comparée à celle mise par mes prédécesseurs, dont je partage l'opinion. Mais elle prend en compte non seulement les règles de Fudge mais également l'ouvrage publié.

A vrai dire, l'ouvrage est peu agréable à lire. Surtout, il est très peu pédagogique et très peu clair, contrairement au système qui est très souple, très riche et très simple. Aucun exemple, aucune piste, à part des fiches de personnages sans grand intérêt, si ce n'est de démontrer ce que l'on savait déjà à la lecture du système.

Ainsi, à mon avis, il vaut mieux télécharger le système et les plug-ins qui sont sur le site de Grey Ghost et, pour soutenir le créateur, acheter les dés... Oui, c'est un système qui nécessite des dés spéciaux, que l'on peut faire soi-même (D6 avec des pastilles de couleur) ou acheter. Le concept tournant autour de ces dés offre une grande rapidité de lecture et une simplicité qui ravira ceux qui n'aiment pas les calculs complexes. Ils participent de façon importante au côté instinctif du système.

Sur le système lui-même, il est excellent, en raison de sa simplicité et de sa souplesse. Il est parfait tant pour l'initiation que pour les jeux où le système n'a pas de réelle importance (je vous défie de jouer à Bloodlust ou à INS avec). Cela convient, à mon avis, plus à des jeux du type Discworld, NAGS ou Dark Continent, des contemporains, du western ou pourquoi pas, à première vue, à RétroFutur.

Compte tenu du prix de ce moteur, il est dommage de passer à côté...

Guilhem  

Fudge, un jeu de rôle ? La bonne blague. Jugez plutôt :
Pas d'attributs imposés : le document vous propose des dizaines d'attributs (en fait, la liste de tous les attributs utilisés un jour ou l'autre par un jeu), à vous de choisir ceux que vous voulez garder. Mais ne comptez pas sur l'auteur pour vous proposer des définitions, ni vous indiquez le nombre d'attributs qu'il faut conserver. Idem pour les compétences et les avantages/désavantages.

Le processus de création de personnage est lui aussi laissé à la discrétion du MJ. Seule la résolution des actions est plus ou moins détaillée, mais reste très floue. Le reste des règles (combats, actions spéciales) est du même bois : c'est au Mj de se débrouiller pour en tirer quelque chose de correct.

Le comble, c'est que le système utilise des dés qui n'existent pas dans le commerce (à moins de les commander directement chez l'éditeur), ce qui est un comble pour un système qui se prétend "générique et facile d'accès". Comme le disait Sherinford, tout MJ désirant créer un JdR à partir de Fudge aura énormément de travail. Beaucoup plus même que s'il partait de rien.

Fudge doit sa réputation a sa seule gratuité. Ce qui était peut-être exceptionnel il y a quelques années, mais plus aujourd'hui. A oublier, à mon avis.

Bilbo  

Les avis sont partagés.En effet, ceux qui aiment être dirigés, avoir un système simulationniste prèt à jouer passeront leur chemin. En fait, Fudge sera surtout utile aux MJs désireux de créer leur propre système mais ne sachant pas comment s'y prendre ou si leur système est jouable. Si vous avez déjà jeté les ébauches d'un système, vous pourrez le concrétiser grâce à Fudge !

Fudge est le meilleur outil rôlistique que j'ai pu voir : le Système D6 de WEG s'en approchait mais il n'était pas aussi flexible. A noter : le livre de base (Fudge Expanded Edition) que l'on peut trouver en France dans certaines boutiques, propose un système pour un univers de fantasy : Fudge Fantasy, avec un système de magie, des persos pré-tirés, un bestiaire et... une aventure ! On peut donc commencer à jouer avec Fudge après 45 minutes de lecture !

C'est ce qui est arrivé de mieux au JdR depuis GURPS.

Dead JFK  

Je reste mitigé sur ce système qui est à la fois un outil de création de système et un système en soi. Inaccessible au débutant, cela fait vraiment trop fouillis pour même pour des joueurs expérimentés.

Dommage aussi que les dés FUDGE doivent être fabriqués soi-même ou par des logiciels de lancer de dés. Ca reste tout de même plus un outil qu'un jeu à proprement parler, plein de vide à remplir soi-même selon ses propres convenances. Dommage.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques