Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Flying Swordsmen

Références

Thème(s) : Médiéval Fantastique, Oriental / Manga

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Flying Swordsmen est un jeu souhaitant émuler les films d'actions de Hong Kong du genre wuxia, où des bretteurs s'affrontent et combattent des créatures démoniaques au cours de confrontations pleines de sauts et d'acrobaties, un genre illustré notamment par Zu Warriors of the Magic Mountain ou Histoires de Fantômes Chinois et porté à la reconnaissance du public occidental par le Tigre & Dragon d'Ang Lee. Il a été conçu comme un retro-clone du Dragon Fist de Chris Pramas, lui-même ayant évolué à partir du système D20.

Les héros en seront donc des Xia, des héros aux capacités martiales prouvées, voyageant pour approfondir leur connaissance du combat tout en combattant les forces maléfiques.

Les personnages sont donc définis par les six caractéristiques classiques du système D20 (Force, Constitution, Dextérité, Intelligence, Sagesse et Charisme) variant de 3 à 18. Chacune d'elle donne un dé de Prouesse (Stunt) fonction de son niveau, d'un d2 à partir de 11 à un d12 au-delà de 20. Ces Prouesses (respectivement Might, Fortitude, Acrobatics, Savy, Insight, Charm) apporteront un bonus aux actions des personnages, ajouté au résultat du d20 normal. Chaque personnage appartiendra à une classe (guerrier, magicien -Wizard-, shaman ou voleur) éventuellement affinée par un Profil (le guerrier pourrait être ainsi aussi bien un artiste martial qu'un maître d'armes). Le personnage pourra maîtriser des manœuvres d'arts martiaux, en fonction de sa classe et son niveau. Enfin diverses caractéristiques secondaires (jets de sauvegarde, points de vie, classe d'armure,...) entreront en jeu notamment lors des combats.

Le système de jeu dérivé des mécaniques au d20 motorisant AD&D/D&D3 repose sur la comparaison entre le résultat d'un jet de dé (d20 modifié éventuellement par une Prouesse) comparé à un seuil de réussite (la classe d'armure de l'adversaire, lors des combats).

La magie se présente de façon différente pour les shamans et les magiciens. Les premiers doivent méditer pour obtenir de leur divinité les sorts qu'ils choisissent pour la journée. Le magicien peut de son côté jeter les sorts qu'il souhaite parmi ceux qu'il connait, avec un maximum dépendant de son niveau.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Flying Swordsmen
première édition
Livre de basemai 2012Auto-éditionElectronique

Cette fiche a été rédigée le 24 octobre 2018.  Dernière mise à jour le 27 octobre 2018.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...