Contenu | Menu | Recherche

Le GROG est votre ami

Behind the Eyes of Madness

.

Références

  • Gamme : Fates Worse Than Death
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Vajra Enterprises
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2005
  • EAN/ISBN : 0-9713095-2-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en noir et blanc de 144 pages à couverture souple.

Description

Premier supplément de la gamme, cet ouvrage focalise son attention sur la folie dans le Manhattan de 2080 à travers quatre parties.

City of madness (80 pages)
Ce premier chapitre fait le tour d'horizon de la folie en présentant tour à tour plusieurs aspects du problème. La société moderne n'admet pas la défaillance mentale comme quelque chose d'acceptable. Aussi, rien d'étonnant à ce que les personnes qui manquent le plus de stabilité se retrouvent à Manhattan, c'est une situation qui arrange les habitants normaux de New York. Le 21ème étage de l'hôpital de la ville est le lieu de soins des problèmes psychiques. Le personnel y emploie toutes les théories psychologiques en vigueur, y compris celles qui sont apparues entre 2005 et 2080 grâce à la nouvelle technologie et l'avancée de la science.

Un balayage plus précis de différents problèmes psychologiques et de leurs conséquences sociales est donc effectué :
- le sexe : pornographie, sexolique, homosexualité, prostitution, déviances, etc.
- la modification corporelle : les gens qui veulent devenir inhumain, ressembler à un enfant ou changer de sexe,
- les criminels violents : serial killer, pyromane, violeur en série, pédophile, etc.
- les colins : ces êtres capables de dupliquer leur esprit dans le cerveau d'un autre homme, qui sont ici longuement passés en revue,
- la religion : ses grandes courants et cultes ainsi que l'influence qu'ils ont sur les croyants,
- la politique : ses différentes idéologies et militants,
- les sans-abris fous (surnommés Crazies), dont le nombre grandit sans cesse dans les rues.

La cinquantaine de classes de personnage disponibles pour les joueurs est également passée au peigne fin afin d'aborder pour chacune son rapport à la folie.

Rules of madness (13 pages)
La folie peut venir de quatre sources :
- d'un traumatisme (NDE, torture, abandon...),
- d'un sentiment profond de méconnaissance de soi,
- de l'isolement qui fait perdre le lien social,
- de dommages cérébraux.
Pour chacune de ces sources, des méthodes et des règles sont décrites sur la manière de devenir fou, comment vivre avec et quels moyens utiliser pour faire disparaître cette folie. Ces règles utilisent d'ailleurs une feuille de gestion qui vient compléter la fiche de personnage.

Playing madness (18 pages)
Une série de neuf avantages et de 45 défauts liés à la folie sont présentés pour donner une dimension psychologique aux personnages. De nouvelles compétences liées à la sphère mentale sont également décrites, ainsi que du matériel et des services. La classe de personnage de Crazies est aussi définie puisqu'elle est accessible aux joueurs.

Adventures in madness (11 pages)
Deux aventures permettent de mettre en scène la thématique du supplément :
- My friend Jim, qui propose aux personnages de partir à la recherche d'un homme alors qu'une étrange maladie fait des victimes dans les rues,
- Bride of Colin, qui confrontera les personnages à l'église des colins, dont certains paroissiens sont tombés amoureux d'une femme bien particulière.

L'ouvrage se termine par différentes tables aléatoires qui permettent de déterminer des rencontres, le ou les défauts cachés d'une ou un petit ami, ainsi que le profil psychologique d'un PNJ. On trouve également un plan stylisé de Manhattan ainsi que la feuille annexe de personnage qui permet de prendre notre des détails psychologiques de son alter ego.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Cédric Ferrand  

Une fois de plus, l'auteur de FWTD propose une vision très détaillée de son univers. L'approche est méthodique, ne laisse rien au hasard et fait le tour complet du sujet. C'est remarquable de recherche et d'analyse.

Plus qu'un simple ramassis de règles sur la folie, ce supplément analyse toutes les sources et les conséquences de la déviance mentale pour en faire un thème majeur du jeu. Le MJ ne pourra certainement pas traiter tous les aspects de ce supplément, mais pourra inlassablement puiser dans ce supplément pour donner du relief à ses personnages et à sa vision de Manhattan. Il y a derrière ce livre une réelle envie de placer la folie au coeur du drame urbain, pas juste un prétexte pour ajouter des règles de santé mentale pour gérer la montée en puissance d'un personnage psychopathe.

Décidément FWTD est un univers riche et subtil qui utilise une approche très sociale et qui délaisse totalement le militarisme et la course à la puissance cybernétique qui minait le mouvement cyberpunk dans le jdr. Si vous avez envie de mettre en scène un futur étrange où la société a bien évolué, alors ce supplément vous comblera de joie. Mais si pour vous le cyberpunk est juste une excuse pour jouer un cyborg à la Terminator, passez votre chemin.

Yoolbee  

Le premier supplément de Fates Worse Than Death est une véritable réussite. D'apparence sobre, les 140 pages de Behind The Eyes Of Madness sont bourrées d'informations. Le style est plus aéré que celui du livre de base, agrémenté de quelques illustrations de bonnes qualités.

Le principal interêt de BEOM est d'intégrer la folie comme élément de la vie quotidienne du monde de Fates Worse Than Death. Ce n'est pas qu'un simple guide ni un recueil de règles destinées à des PJs désirant jouer des malades mentaux. Le supplément va bien au de là de ça. L'approche est résolument adulte et le contenu de BEOM est destiné à un public averti. Loin de sombrer dans le glauque, BEOM décrit froidement les tueurs en série, les violeurs, les pédophiles en expliquant les pathologies mentales qui les conduisent à commettre des actes immoraux et permettant au MJ de dresser leur profil psychologique.

Le sexe occupe une place importante dans l'ouvrage, analysé sous toutes ses formes, des plus softs (hétérosexualité, homosexualité, sado-masochisme) aux plus hards (fétichisme, zoophilie, pornographie, snuff et VR illégales).

Enfin BEOM enrichie le background et l'ambiance du livre de base en analysant les différents courants religieux et politiques de Manhattan en 2080 et grâce à l'ajout de nouvelles compétences, de matériel (lié aux pratiques sexuelles, à la folie et à ses thérapies), d'une 40ne d'avantages et d'inconvénients supplémentaires et de plusieurs tableaux de rencontre et de créations de PNJ faciles à utiliser.

En conclusion, ce supplément est de la même trempe que le livre de base, extrêment documenté, bien rédigé, intéressant à lire et doté d'un intérêt ludique exeptionnel. Sans doute l'un des meilleurs jeux de rôle du moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques