Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

Seigneurs des Mondes Connus (Les)

.

Références

  • Gamme : Fading Suns
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : avril 2002
  • EAN/ISBN : 2-84476-120-8
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 144 pages.

Description

Cet ouvrage, paru pour la première édition américaine de Fading Suns, a été compilé avec Priests of the Celestial Sun, complété, et mis à jour, dans Lords & Priests, après la parution de la seconde édition américaine. L'éditeur de la traduction française a fait le choix de scinder Lords & Priests en deux ouvrages, tout en ajoutant les mises à jour et modifications apportées par les suppléments postérieurs.

La Noblesse est un des piliers de l'ordre social dans les Mondes Connus. Il était normal qu'un supplément entier lui soit consacré.

Comme de coutume, l'ouvrage s'ouvre sur un extrait du journal d'Alustro, Une rencontre entre nobles (On Meeting a Noble). L'introduction qui lui succède présente succinctement la façon dont on accède au statut de noble, et les privilèges qui en découlent. Quelques qualités et défauts propres aux personnages nobles sont également proposés.

Chaque Maison Royale se voit ensuite consacrer un chapitre entier. Ces chapitres sont tous bâtis sur le même modèle : présentation générale, histoire complète, apparence et comportement typique des membres de la Maison, progression en son sein, alliés et ennemis, possessions de la famille, personnages célèbres, et à la fin, quelques éléments propres au jeu (comment interpréter un membre de la Maison, comment gérer pour le MJ un personnage de la lignée, et attributs spécifiques). On trouve ainsi la description des cinq Maisons auxquelles ont été consacrés des rapports impériaux (Cf. série des Imperial Surveys) :

  • Hawkwood
  • Decados
  • Hazat
  • Li Halan
  • al-Malik

Après la description des cinq Maisons Royales, on trouve une présentation plus sommaire de dix Maisons mineures :

  • la Maison Juandaastas, née de la fusion de plusieurs groupes voués à la cause xénomorphe
  • la Maison Justinien, une ancienne Maison Royale, tombée avec Vladimir Alecto
  • la Maison Keddah, vassale des al-Malik après avoir été sous la coupe des Decados
  • la Maison Masseri, une maison mineure en voie d'extinction, dont les membres se tournent vers le mercenariat
  • la Maison Shelit, qui a quitté le Califat Kurgan pour intégrer la Maison Hazat, amenant du même coup ses cybertechniciens hors pair
  • la Maison Thana, issue d'une famille de psychomanciens à l'apparence angélique
  • la Maison Torenson, qui a choisi d'exercer son influence par la maîtrise des règles complexes de l'étiquette
  • la Maison Trusnikron, une famille militaire spécialisée dans le dressage et l'équitation (au sens large : la cavalerie des Mondes Connus n'emploie pas que des chevaux)
  • la Maison Van Gelder, alliée aux Decados et spécialisée dans l'espionnage et l'assassinat
  • la Maison Xanthippe, le seul matriarcat des Mondes Connus, réputée pour son vin et ses mercenaires

Le chapitre suivant est consacré à la description de la noblesse chez les trois espèces xénomorphes les plus connues : Ur-Obun, Ur-Ukar, et Vorox.

La version française de l'ouvrage présente ensuite dans un premier appendice les ajouts de Lords & Priests : les obligations des nobles, le système de la vassalité, la gestion des fiefs et des garnisons, et les techniques d'escrime particulières de chaque maison majeure.
Un second appendice, La noblesse vue d'en bas, présente la vision de la noblesse qu'ont un franc-tenancier et un serf.
Enfin, un troisième appendice lève le voile sur le Califat Kurgan et la Nation-Etoile Vuldrok.
Le quatrième appendice de la VF contient les errata du livre de base et de l'écran.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 janvier 2010.

Critiques

Ghostdog  

On peut dire que ce supplément vaut son pesant d'euros. En effet, si au premier abord il peut paraître un peu cher, le prix ne s'en révèle pas pour autant excessif car la somme d'informations regroupées ici donne une vision à la fois précise et enrichissante de la noblesse.

Le découpage en plusieurs chapitres chacun dédié à une maison royale permet une lecture claire, et on prend vraiment plaisir à lire chaque paragraphe. Rien de superflux ni redondant. Ce supplément s'avère vraiment intéressant pour une réelle compréhension du fonctionnement et des relations de la Noblesse, et carrément indispensable si vos joueurs souhaitent jouer des Nobles.

Alban  

Un excellent supplément, qui ne tombe pas dans la caricature typique des "jeux à clans" et donne envie d'exploiter les idées inclues. Je ne met que 4 parceque j'en veux à Multisim d'avoir publié ce livre, alors que la dernière édition en date de ce supplément en VO contenait aussi le supplément sur les prêtres...

nccolm  

Pour ma part je le trouve moyen... déjà cher pour le contenu, (plus de 25 euros), il faut savoir qu'il est très orienté "background", en expliquant le fondement de chaque maison, et en détaillant les personnages marquants de chacune.

Il n'offre pas le petit plus que j'attendais, en permettant une spécialisation plus poussée de chacune des maisons par l'intermédiaire de règles, atouts, avantages qui permettraient de mieux cerner son perso... mais bon, peut-être suis-je trop marqué livre de clan à la vampire ou L5A :p

SkoS  

Contrairement à d'autres jeux, ce supplément met l'accent sur le roleplay des personnages. Ici, pas de règles qui s'étalent sur 50 pages pour dire que les Decados, bah, ils faut pas leur faire confiance. L'historique, la mode vestimentaire, la culture de chaque maison sont détaillés et donnent beaucoup de vie aux personnages (cela s'est vérifié autour d'une table).

Pas de passage du style "cette maison n'aime pas celle la et celle la"... mais on donne quelques indications sur les "liens politique et/ou économiques" avec les autres factions (et non les opinions).

Peut être cher, mais très bien foutu.

Kan Arv'écé  

D'accord, il est cher.
Mais le jeu de rôles n'est pas un loisir accessible à un prix dérisoire (on peut certes s'en plaindre), ça fait longtemps qu'on le sait.

D'accord, il ne contient pas le supplément sur les prêtres, contrairement à la dernière édition de la VO. Mais pour moi, c'est un plus : on a moins de chances de se perdre lorsqu'on recherche un passage précis (personnellement, j'arrive facilement à me perdre dans le livre de base, à cause du très grand nombre de pages).

D'accord, il ne met l'accent que sur le background et le role-playing. Mais si voulez lancer des dés, D&D3 commence à être bien étoffé et encore plus bruyant (les dés qui roulent, ça fait du bruit) que les précédentes éditions.

Sinon... c'est tout simplement l'un des trois suppléments indispensables (avec ceux sur les prêtres et les marchands) si vous voulez créer avec vos joueurs cette ambiance si particulière qu'on ne fait qu'entrevoir dans le livre de base.

Ne boudez pas votre plaisir, ce livre est très bien organisé et très bien traduit, le contenu est riche, intéressant et donne énormément d'idées (Les épuiser toutes est une tâche au moins ubuesque). Il présente très bien les cinq maisons royales et donne de l'intérêt à des maisons apparemment inintéressantes (comme les Hazat) dans le livre de base, ou par trop stéréotypées (Hawkwood et Decados, pour ne pas les citer). Il permet d'enfin cerner les al-Malik (ce système de voies à suivre est d'autant plus intéressant qu'aucune règle ne vient le limiter) et de découvrir des maisons mineures qui, si elle ne méritent pas un traitement si succint, sont tout de même très intéressantes à intégrer (plus comme PNJ que comme PJ, mais ce n'est que mon opinion).

J'attends donc impatiamment le supplément sur les prêtres et celui sur les marchands. Bon jeu à tous...

bepher  

Euh, pour moi, pas beaucoup de règles, c'est un plus, d'autant que le livre de base est très complet à ce sujet. D'autre part, pour le prix... je me contenterai d'un exemple : ce supplément fait 145 pages (dont 3 de pub, il est vrai) pour 26 euros. Les vieux supplément insmv, eux, faisaient 80 pages pour à peu près 19,5 euros. Je crois qu'il n'y a pas besoin de calculer pour comparer le rapport page/prix.

Et pourtant, je n'ai jamais vu personne gueuler à propos du prix sur les critiques consacrées a INSMV. Je ne sais pas si cela vient d'une réputation que s'est faite multisim avec nephilim, du fait que tous les joueurs d'insmv sont des multimillionaires (dans ce cas, je dois être l'exception qui confirme la règle) ou alors si je me plante quelque part (et dans ce cas là, mon mail est à disposition pour que vous puissiez l'expliquer à un ignorant qui ne demande qu'à s'instruire).

Bon, à part ça, au niveau des dessins... assez inégaux, le pas terrible côtoie le très joli, mais dans l'ensemble, je préfère le boulot d'okidoki, même si cela permet de voir que les nobles ne sont pas que des boîtes de conserves.

Pour le contenu, c'est bien organisé, c'est assez clair, intéressant meme si le schéma se répète (l'histoire 5 fois d'affilée, certains trouveront ça ennuyeux) clarifie les quelques points obscurs et donne pas mal d'idées... bah tout a été dit plus haut. Ca vaut son 5. Et vive les décados!

Hasdrubaal  

Seigneurs des mondes connus est un bon supplément, au niveau de l'historique des maisons, des caractéristiques de chacune etc. Pour la critique je dirai que je préfère dix fois les illustrations françaises aux illustrations américaines (c'est une affaire de goût) et aussi qu'il y a quelques lourdeurs dans le texte.

Pour les plus que j'ai particulièrement appréciés, la petite histoire au début de chaque chapitre (très bon pour se mettre dans l'ambiance) ainsi que la page d'illustrations au début de chaque maison royale (pour la même raison) - dommage qu'elles n'y soient pas pour les maisons mineures; la liste des attributs caractéristiques de chaque maison, l'histoire à la fin (une journée dans la vie...).

Pour le reste c'est plutôt bon mais comme je l'ai dit il y a des lourdeurs parfois qui rendent la lecture pénible...

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Un supplément de choix pour l'univers de Fading Suns. Il contient vraiment ce qu'il faut pour donner vie à des personnages de Nobles. Il y a des mini nouvelles bien explicites, l'historique des familles où on peut piocher plein de sources de conflits. Le feeling général de la famille est donné ainsi que ses variations principales. Les personnages clé sont très utiles, il en faudrait plus car ce sont de bonnes sources d'inspirations. Extrêmement intéressant aussi la description très succincte des mondes occupés par la famille. Trop succinct, on s'en rend compte dès qu'on ouvre la série des fiefs (imperial surveys en V.O.). Bref un ouvrage de transition pour commencer à apprécier l'univers, mais il reste encore trop général parce que l'univers est très très vaste. Je préfère largement un byzantium secundus. Enfin, la note la plus positive, c'est que la lecture de l'ouvrage donne plein d'idées de scénarios. C'est bien ce qu'on demande à un supplément de contexte, non?

Stef  

Ce premier supplément consacré aux factions des mondes connus est de bonne facture. Chaque maison noble est bien présentée : histoire, personnalité, politique, dissensions, profils type, planètes... Les historiettes contribuent à rendre le texte intéressant. J'appréhendais la répétition des présentations, mais elles passent bien et on dévore le supplément.

Sur le fond, les maisons nobles gagnent en profondeur par rapport au livre de base et leurs dissensions internes apportent la possibilité de situer les PJs dans la politique intra - maison. Pour le MJ, l'ensemble du supplément regorge de pistes de scénarios.

Au chapitre des regrets, certaines maisons mineures ne m'ont pas beaucoup plu : trop atypiques, difficiles à intégrer dans un monde déjà complexe.

A noter pour les amoureux des règles et ceux des xénomorphes la présence des bottes de chacune des maisons et la description des nobles obun, ukar et vorox.

Solaris  

La noblesse enfin détaillée ! Si le livre de base permet de se donner une idée générale des maisons royales, ce supplément est vraiment utile pour entrer dans les détails : historiques, personnalités, quelques petits ajouts de règles et matériels, mais surtout, on est dans le vif du sujet. Les rivalités, les "ententes" et le subtil équilibre entre les 5 maisons royales est beaucoup plus clair (encore qu'avec les nobles...). Il est très intéressant par exemple de se rendre vraiment compte que rien n'est figé et qu'une lignée n'est pas éternelle... Même si l'époque actuelle du jeu semble plutôt à la "consolidation".

Autre point très positif, un peu court toutefois, le chapitre sur les les maisons mineures, relativement toutes intéressantes. Elles offrent une richesse incroyable au background. Et surtout, un joueur pourra choisir d'incarner un membre de l'une de ses dix maisons mineures, ce qui avec les alliances et les animosités entre maisons, apportera un plus indéniable.

Un très bon supplément, bien fait et vraiment utile. Mais à ne pas mettre dans les mains de ses joueurs pour garder une bonne part de mystère.

Critique écrite en juin 2011.

 

À tout seigneur, tout honneur : la gamme française de Fading Suns s'ouvre sur une présentation détaillée des cinq grandes maisons nobles qui gouvernent l'Univers. Chacune est traitée en une quinzaine de pages, selon un plan tout à fait classique : histoire, culture, planètes... Pas d'informations ultrasecrètes classifiées ou de révélations taraziboumantes pour MJs exclusivement, juste d'abondantes précisions et tout ce qu'il faut à un joueur curieux pour se glisser dans la peau d'un noble héritier de deux mille ans d'Histoire.

Mention spéciale aux deux derniers chapitres, consacrés aux maisons mineures et aux seigneurs extraterrestres. Le premier décrit succinctement dix maisons à la fois très différentes les unes des autres et tout à fait jouables ; leur introduction compliquera considérablement le jeu politique des Mondes Connus. Le second lève un coin du voile sur les Obun, les Ukar et les Vorox.

Côté traduction, c'est aussi agréable à lire que le jeu de base. Chaque chapitre s'ouvre sur une petite nouvelle qui en dit plus que des pages de commentaires verbeux sur l'état d'esprit de la maison.

En deux mots ? " Dense " et " informatif ".

Pierre Latour - Casus Belli n°13

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :