Contenu | Menu | Recherche

Au commencement l'univers fut créé. Et puis on a commencé à recenser les JDR...

Prêtres du Soleil Universel (Les)

.

Références

  • Gamme : Fading Suns
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Multisim Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : juin 2002
  • EAN/ISBN : 2-84476-128-3
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 144 pages.

Description

Après les Seigneurs des Mondes Connus consacré à la Noblesse, c'est maintenant au tour du Clergé de se voir décrit en détail. L'Eglise Solaire Universelle est en effet incontournable, son influence est omniprésente et la religion fait partie des thèmes de base du jeu.

Cet ouvrage, paru pour la première édition américaine de Fading Suns, a été compilé avec Lords of the Known Worlds, complété, et mis à jour, dans Lords & Priests, après la parution de la seconde édition américaine. L'éditeur de la traduction française a fait le choix de scinder Lords & Priests en deux ouvrages, et a ajouté les annexes consacrées aux prêtres que l'on trouvait dans Lords & Priests.

Après le traditionnel extrait du journal d'Alustro (intitulé Visions), une introduction présente brièvement ce que représente le choix d'incarner un personnage membre du Clergé, et la vision qu'ont les auteurs du côté religieux de l'univers de Fading Suns.

Le premier chapitre, Extraits de l'Evangile Omega (Readings from the Omega Gospels), est consacré à la théologie de l'Eglise. Chaque disciple du Prophète, depuis canonisé, est présenté, au travers de son histoire légendaire, son iconographie, et ses adorateurs.
Le chapitre continue avec l'exposé des thèmes majeurs du discours de l'Eglise des Mondes Connus.

On trouve ensuite dans les chapitres suivants un développement sur chacune des Sectes majeures, émaillé d'encarts et de précisions, tant au niveau du background que des règles. Chaque chapitre s'ouvre sur une courte nouvelle, et se termine sur un encart intitulé Une journée dans la vie de.... Les chapitres sont consacrés, dans l'ordre, à :

  • L'Orthodoxie Teyrienne, la branche principale de l'Eglise, le tronc sur lequel se greffent les autres sectes. Le chapitre commence par une section qui relate l'histoire de l'Eglise ainsi que l'oeuvre des principaux Patriarches. On trouve également, parmi les éléments annexes, la liste des différents synodes et conseils cléricaux, ainsi que des détails sur les Kalinthis (les chasseurs de démons), la Flotte Patriarcale, les Pénitents (psis au service de l'Eglise) et les différents types de péchés et hérésies.
  • La Fraternité des Armes, le plus célèbre des ordres de moines-guerriers, avec l'historique de cet ordre militaire, ses missions actuelles, ses intérêts plus ou moins avouables (religieux, politiques, matériels), sa théologie propre, sa hiérarchie, ainsi que les rumeurs d'hérésies en son sein.
  • L'Ordre Eskatonique, secte mystique si souvent décriée, avec un récit centré sur l'occultisme à travers les âges et les écritures apocryphes, avant de relater l'incorporation de l'ordre dans l'Eglise il y a peu encore, durant le conflit contre les Symbiotes. Sont également décrites les sciences marginales étudiées et une théologie à part, ainsi que la vie des membres de cette secte.
  • Le Temple Avesti, dont on apprend la portée et la source de son intransigeance fanatique, à travers ses dogmes et son credo. Sont inclus un récit type de jugement inquisitorial, les devoirs de chaque Avestite ainsi que les détails au sujet de la bande dessinée produite par le Temple...
  • Le Temple du Sanctuaire Eternel, dont l'historique insiste longuement sur la vie de sa fondatrice, Sainte Amalthée, puis de ses successeurs, avant de poursuivre sur la théologie et les techniques de soins des prêtres guérisseurs - tout un glossaire particulier est d'ailleurs fourni.

Restent les sectes à part, avec leurs propres théurgies :

  • Les étranges Moines Mendiants (Hésykastes),
  • Les hérétiques Incarnats,
  • Et en dernier les gitans de l'espace : les Enfants de Zuran.

La version française de l'ouvrage présente ensuite les appendices de Lords & Priests : la liste des prières quotidiennes, les grandes fêtes religieuses, les promotions au sein de l'Eglise, et les pouvoirs des prêtres face aux nobles et aux guildiens.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 janvier 2012.

Critiques

hasdrubaal  

Au niveau de la forme je n'ai rien à reprocher : la plastique et les illustrations sont bonnes et le texte est relativement agréable à lire (malgré quelques lourdeurs).

Pour le fond, c'est un supplément à mon avis indispensable avec le livre sur les nobles et celui qui va paraître sur la ligue. Le contenu va du très bon avec la Fraternité des armes au moins bon avec le temple du sanctuaire éternel, en passant par tout le reste qui est bon et je répète indispensable si vous voulez interpréter un membre de l'église (tout ça est assez subjectif il faut le dire). Vous avez mine de rien une petite révélation dans le chapitre des frères d'arme (sur une possibilité d'hérésie...), je ne sais pas si elle est intentionnelle ou pas mais elle ouvre pas mal de perspectives sur l'avenir (même si on s'en doutait un peu).

J'ai pas mal aimé le petit chapitre sur les enfants de zuran mais ce que je reprocherai à l'ouvrage c'est le manque d'originalité, l'église universelle c'est l'église catholique, les incarnats les protestants, les enfants de zuran un mélange juif/tzigane/créole, Zacharie c'est Jésus, bref dans 3000 ans rien n'a changé, quitte à inventer une nouvelle religion ils auraient pu plus la démarquer de la religion chrétienne surtout au niveau historique (il y a même le dernier repas de Zacharie avec ses disciples).

Malgré tout l'univers est très riche, la trop grande similitude me gêne un peu, mais bon c'est un choix des auteurs probablement pour que les joueurs puissent plus facilement s'identifier à l'univers.

Stef  

L'ensemble de ce supplément sur les prêtres est franchement réussi et donne moultes infos à la fois pour créer un perso prêtre et pour le MJ.

L'organisation de l'Eglise et les points de théologie éclaircissent pas mal de points et donnent de la profondeur. Néanmoins, j'ai trouvé ça un peu court et comme la précédente critique un peu trop proche du catholicisme médiéval. Mais cela doit permettre de créer un scénar au goût "Nom de la Rose" sans problème.

La description de chacun des ordres sur le même modèle ne m'a pas paru trop lourde à lire et à digérer. Côté fond, les avestites sont encore plus (trop ?) caricaturaux que je ne l'imaginais et les eskatoniques encore plus étranges. Le cas d'école de l'inquisition sur un assassinat est vraiment tordant. Les infos sur les planète-sièges de chaque ordre sont vraiment trop laconiques.

Les infos sur les incarnats vous permettront de ne pas être déstabilisé quand l'évêque de Pandémonium dira aux PJs que les gens d'Iver sont d'affreux hérétiques et qu'ils répondront "eh ben pourquoi ?"

En conclusion, un bon supplément même si certains choix de background et la complétude ne sont pas parfaits à mon goût.

Solaris  

Là encore un supplément clef. Les principaux ordres sont passés au crible et nuancent largement le discours sur la foi dans les Mondes Connus. Bien sûr le Temple avestite veille au grain, mais les Amalthéens, plus proches et plus apppréciés du peuple, démontreront que l'Eglise est aussi un acteur social incontournable et pas seulement un pouvoir spirituel théorique. Sans oublier la ribambelle d'ordres religieux mineurs qui comme les maisons nobles mineures, enrichissent là encore l'univers.

Le principal reproche vient plutôt de la forme en fait. Si le livre est bien organisé et très lisible, les illustrations sont parfois limites, pour ne pas dire hideuses, et c'est dommage.

En revanche,  l'inspiration issue de nos religions contemporaines sont par contre un plus et permettent de beaucoup mieux s'imprégner des pratiques religieuses.

En tous les cas, un livre incontournable.

Critique écrite en juin 2011.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :