Contenu | Menu | Recherche

War doesn't determine who's right, only who's left.

Épées & Sorcellerie

.

Références

  • Gamme : Épées & Sorcellerie
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Brave Halfing Publishing
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2009
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 60 pages régulièrement agrémenté de gravures tirées de l'Historia de gentibus septentrionalibus de Olaus Magnus.

Description

Après les crédits et une introduction présentant le jeu et son concept de rétroclone, et donnant les remerciements d'usage, le livre débute directement sur le chapitre consacré à la création de personnages. Ainsi, Les Personnages (8 pages) présente les règles de création proprement dites, définit les 6 caractéristiques, les 3 classes de personnages et leur évolution jusqu'au niveau 12, les 3 alignements et les 4 peuples en plus de l'humain. Les points de vie, langues et talents, classe d'armure, mouvement et l'équipement de départ complètent la création.

Le second chapitre, L'Aventure (4 pages) explique comment gérer les actions non martiales des personnages, le système de sauvegarde, les différentes sources de dangers, les rencontres et enfin, l'expérience.

Le Combat (4 pages), comme son nom l'indique, donne les principes de résolution des conflits armés : séquence de combat, attaque et dégâts, style de combat, manoeuvres, moral et combat de masse.

La Magie (13 pages), présente en 2 pages  la gestion des capacités magiques des prêtres et sorciers, de la préparation des sorts à la création d'objets magiques. Le reste du chapitre est consacré aux listes de 42 invocations des prêtres  et de 38 sorts des sorciers.

Les Monstres (20 pages) décrit succinctement en 2 pages les caractéristiques des monstres et donne quelques conseils pour les intégrer au mieux dans les scénarios. S'ensuit une liste de 139 monstres. Le chapitre se clôt sur une page consacrée à la nature des trésors que les personnages seraient susceptibles de trouver sur les dépouilles des monstres précédemment occis.

L'ouvrage se termine par 4 pages de tableaux récapitulatifs (listes de sorts, monstres, etc.), une page décrivant la licence OGL (en anglais), une feuille de personnage et une table des matières.

Cette fiche a été rédigée le 25 février 2010.  Dernière mise à jour le 11 janvier 2013.

Critiques

baron zero  

J'utilise actuellement ce systéme dans une partie de JDR sur le forum du scriptorium. Je trouve qu'il est adapté à des parties d'initiation avec des regles pas prise de tete et fluides. Le seul reproche que j'émettrai concerne les points de vie maxi des races non humaines (meme un nain est moins robuste qu'un humain) et le peu de diversité de l'arsenal (toutes les armes infligent le même nombre de dégat (1d6))

Avec un peu de travail il pourrait etre amélioré, c'est pour ça que je met une note de 3, un systéme à conseiller à des Mj débutants donc....

Critique écrite en avril 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques