Contenu | Menu | Recherche

Pour ceux qui kiffent grave le jdr.

Eldritch Skies

Références

Thème(s) : Space Opera, Cyberpunk / Anticipation Fantastique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Eldritch Skies prend pour base un monde fondé sur les nouvelles écrites de H. P. Lovecraft dans la dernière décennie de sa vie, où l'orientation horreur laissait place à une approche plus SF. Les créatures de ces récits n'étaient pas des démons mais des extraterrestres, et les textes extrapolent sur l'évolution possible de l'humanité.

Après l'intervention des forces fédérales à Innsmouth en 1928, puis la découverte quelques années plus tard d'une cité perdue en Antarctique par l'expédition Miskatonic, le gouvernement des Etats-Unis comprit que des formes de vie intelligentes autres que l'humanité avaient existé sur Terre. L'écrasement d'un vaisseau mi-go à Roswell en 1947 confirma encore la présence de certaines races étrangères sur notre planète, et les révélations d'archéologues anglais et australiens sur l'existence d'une cité enfouie dans l'Outback vint conforter ces théories. De toutes ces sources, l'humanité tira des informations et des technologies qui, dès les années 50, amenèrent des hommes dans l'espace et sur les planètes voisines, puis très vite jusqu'au reste du système solaire et de la galaxie. Dans le même temps, des deux côtés du rideau de fer, des expériences furent menées sur le cerveau humain et sur certaines connaissances mathématiques d'un niveau tel qu'elles s'apparentaient à de la sorcellerie. Dans les années 1970-1980, des fuites puis des mouvements pour la transparence de l'administration forcèrent à révéler ces informations au grand public. Ce qui avait été mené de façon secrète fut alors porté au grand jour, provoquant une première vague de colonisation de l'espace.

Le jeu prend place en 2030, l'humanité a établi plusieurs colonies à travers les étoiles, tout en sachant qu'elle cohabite avec des créatures totalement étrangères. L'ONU, par le biais de sa branche spéciale OPS (Office of Paranormal Security) s'assure que les détenteurs des secrets de ce qui est toujours appelé de la sorcellerie ne fassent pas de dommages. Les bio-améliorations obtenues par commerce avec les mi-go se répandent et les étoiles sont à portée de main avec leurs promesses et leurs dangers.

Eldritch Skies utilise une variante de l'Unisystem d'Eden Studios, utilisé auparavant dans les jeux Buffy, Angel, All Flesh Must Be Eaten, SorCellerie. Les personnages ont à la base six Attributs : Force, Dextérité, Constitution, Intelligence, Perception et Volonté. De ces Attributs découlent les Points de Vie. Le joueur peut également acheter des aptitudes spéciales, des niveaux de compétence, et récupérer des points par le choix de désavantages. Enfin des Drama Points permettent de réussir une action, de diminuer des dommages ou d'effectuer des actions extraordinaires. Le système de simulation repose sur la comparaison entre le total 1D10 + Attribut + Compétence + modificateurs et un seuil (9 dans le cas d'une action sans opposition). La différence entre le total et le seuil peut donner des succès supplémentaires permettant d'obtenir des résultats plus importants.

Le ton se veut cinématique, bien que des options permettent de modifier cette orientation : soit vers un mode plus sombre et difficile, soit à l'opposé vers un mode pulp assumé. Les personnages pourront être des civils, éventuellement confrontés aux créatures du Mythe, des vétérans des forces armées, ou des membres de l'OPS, chargés de lutter contre la dissémination et l'utilisation malfaisante des technologies et des connaissances dangereuses.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Eldritch Skies
première édition
Livre de basemai 2012Battlefield PressPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 28 mai 2012.  Dernière mise à jour le 3 juin 2012.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...