Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Edge of Midnight (The)

Références

Thème(s) : Historique Fantastique

  • Ouvrages référencés : 5
  • Nombre de critiques : 10
  • Moyenne des critiques : 4,1

Description

Le bruit régulier de la Remington résonne dans le silence du bureau un soir de week-end. Le rédac' chef a commandé ce papier de toute urgence, à terminer pour hier. Heureusement, vingt dollars et deux bouteilles de Rye ont suffi au machiniste pour simuler une panne de l'équipement. Ça laisse le week-end pour terminer ce satané papier. The Edge of Midnight, c'est le nom du jeu à chroniquer. Un mélange de noir, de fantastique et d'aventures urbaines pour un jeu qui puise à des inspirations aussi diverses que Le Faucon Maltais, Le Dahlia Noir, L.A Confidential, The Crow ou Usual Suspects. Une bouffée supplémentaire et, alors que la fumée bleue nimbe la machine à écrire, le bruit régulier de la Remington résonne à nouveau.

On retrouve bien tous les codes du genre dans ce Edge of Midnight : détectives désabusés et alcooliques, poupées hypertrophiées qui chantent divinement, flics et politiciens véreux, gangsters notoires, tueurs à gages sans scrupule, journalistes fouille-merde. La société est à l'image de ses habitants : décadente, corrompue, dépeinte en nuances de gris qui tournent bien plus souvent au noir qu'au blanc immaculé. Il faut dire qu'à la fin des années 40 dans ce United Commonwealth qui ressemble à s'y méprendre aux Etats-Unis et au Canada d'après-guerre, il y a assez peu de raisons d'espérer : la politique va main dans la main avec le crime, et tout le monde a au moins une patte un peu grasse. Et de toute manière, personne ne se souvient vraiment de ce qui a précédé la grande explosion de lumière blanche, celle qui a mis fin à l'Ordre de Nu, là-bas en Europe. Chacun a déjà bien assez de soucis avec sa vie de tous les jours, sans même parler des Gaunts, ces abominations dotées de capacités physiques hors du commun, ou des Warlocks, ceux qui savent manipuler la "Magie", et corrompre les lois de la Physique comme d'autres corrompent les juges.

Une nouvelle bouffée et celle-là est terminée. Le cendrier est plein et il en émane une odeur de tabac froid qui imprègne l'air autour du bureau. L'éclat d'une allumette se reflète sur le papier, avant que le bruit régulier ne reprenne, accompagné maintenant du bruit de la pluie sur les carreaux des vitres. Personne ne se souvient vraiment, mais certains se demandent, et posent des questions. Ils sont quelques-uns ("The Few"), chez qui les souvenirs sont un peu plus vivaces, chez qui l'absence de traces concrètes inquiète, et qui finissent tôt ou tard par s'intéresser à ce qu'il y avait avant. Ils sont peu nombreux, disséminés dans tout le United Commonwealth. Et les personnages en font partie.

Le papier avance, mais la nuit aussi. Le vieux Phang, qui bosse au coin de la rue, est venu apporter le repas. Et malgré toutes les précautions, la dernière page est tâchée de gras. Encore un peu de temps de perdu. Encore une allumette de plus, et le bruit de la Remington. Brains, Brawn, Build, Gut, Moxie et Smoothness, ce sont les six attributs de tout personnage de Edge of Midnight digne de ce nom. Ils sont évalués entre 1 et 10, tout comme les compétences, et la moyenne humaine se situe à 4. Viennent alors les compétences, réparties en trois catégories : une vingtaine de compétences générales, six compétences de combat et six compétences de science, ou de magie, selon celui qui les utilise. Quelques "backgrounds" supplémentaires - comme autant d'avantages - et le choix d'une profession, le personnage est prêt à évoluer dans cet univers noir, à la lisière de minuit.

La pluie a été remplacée par un brouillard épais. Quelques gobelets de café vidés de leur contenu traînent sur le bureau et du seul gobelet plein n'émane plus aucune fumée : il est déjà froid depuis longtemps. Ne reste plus que quelques lignes à écrire, au bruit régulier de la Remington. Le système de jeu utilise deux dés à dix faces. Lors d'un test, le meneur détermine la compétence et l'attribut à utiliser, ainsi qu'un seuil de difficulté (TN, pour "Target Number"). Le joueur lance deux dés, et ajoute chacun des dés soit à son attribut, soit à sa compétence. Si les deux totaux dépassent le TN, c'est une réussite complète. Si aucun des deux ne l'atteint, c'est un échec. Si un seul des deux est assez élevé, c'est un succès partiel : l'action est réussie, mais un événement impromptu ou inattendu laisse un goût amer à la victoire. Système de compétence, de combat et de magie utilisent tous ce système de base, bien entendu agrémenté de possibilités d'actions combinées, d'actions opposées, et de succès ou d'échecs critiques.

Alors que l'aube point, les bruits de la rue remplacent bientôt le silence opaque de l'épais brouillard. Et toujours, la Remington, usée et fatiguée. La "magie" consiste en fait, pour les Warlocks, à être capables de détourner certaines lois de la physique. Six domaines président son utilisation : électricité, gravité, cinétique, magnétisme, énergie atomique ("tensile energy") et énergie thermique. Selon le niveau de puissance du Warlock, qui correspond à son score dans la compétence correspondante, des effets de plus en plus importants peuvent être obtenus. Mais toute chose a un coût, et la magie corrompt son adepte, par un phénomène particulier d'accoutumance. Plus un warlock pratique la magie, et plus cela lui sera aisé. Mais cela ponctionnera aussi une part de son énergie vitale, énergie qui ne reviendra que lentement, d'autant plus lentement que la puissance du sort fut importante.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Edge of Midnight (The)
première édition
Livre de baseaoût 2006Edge of Midnight PressPapier et Electronique
Gamemaster's Screen
première édition
Ecrandécembre 2006Edge of Midnight PressPapier
Gaunts and the Underworld
première édition
Supplément de contexteaoût 2007Edge of Midnight PressPapier
Naked City (The)
première édition
Supplément de contextejanvier 2007Edge of Midnight PressPapier et Electronique
Warlocks and Detectives
première édition
Supplément de contexteaoût 2008Edge of Midnight PressPapier

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 18 mars 2010.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...