Contenu | Menu | Recherche

Dans le web 2.0, c'est quand même le 0 qui prend le dessus (Manu Larcenet)

Creatures

.

Références

  • Gamme : D6 System
  • Sous-gamme : D6 Fantasy
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Catalogue
  • Editeur : West End Games (WEG)
  • Langue : anglais
  • Date de publication : août 2004
  • EAN/ISBN : 1-932867-03-1
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 96 pages à couverture souple.

Description

Une courte page d'introduction commence par définir quelques principes de jeu : facteur de peur, échelle de taille, talent des animaux. Puis l'ouvrage s'attache à décrire près de 85 créatures de différentes sortes :
- Une douzaine d'animaux communs dans le genre médiéval-fantastique avec quelques variantes de type ours noir, grizzly et ours polaire pour certains d'entre eux.
- Plusieurs créatures magiques ou féériques : licornes, fées, nymphes, etc.
- Plusieurs races qui pourraient être choisies par les joueurs pour leurs personnages : elfes, nains, gnomes, etc.
- Plusieurs monstres classiques : démons, élémentaires, hydres, géants, squelettes, dinosaures, etc.
- Plusieurs types de vampires issus de la mythologie terrienne : empusa (grec), yara-ma-yah-who (aborigène), ekimmu (babylonien), vampyr (vampire traditionnel de type humain ou elfe).
- Quelques types de dragons : eau, feu, terre, air, oriental, squelette.
- Quelques créatures ou monstres issus de Creatures of Aysle pour Torg.
- Quelques créatures issues de la mythologie : loups garous, fiannas, etc.

 

Le principe de rédaction est généralement un monstre par page avec sa description, son historique et son écologie sur un paragraphe, suivis d'une illustration. Viennent ensuite ses caractéristiques, ses compétences, ses niveaux de blessures ou points de vie, son bonus de dommage de base, l'échelle de taille, ses points de destin, ses avantages et désavantages, et les capacités spéciales d'un représentant moyen de l'espèce. Il est bien entendu possible, et conseillé, d'adapter plusieurs de ces facteurs pour obtenir un représentant plus imposant ou un adversaire mémorable.

Un index de deux pages similaire à celui de l'écran, appelé "D6 Genre Conversion", conclut l'ouvrage pour permettre aux meneurs de jeu d'adapter les personnages ou les créatures aux autres jeux de la gamme, même si cela n'a rien d'obligatoire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 janvier 2018.

Critiques

Shaman Chat  

J'ai encore du mal à donner une note. Pourquoi ce 4 alors que les illustrations valent rarement le 4, parfois le 3 et souvent le 2 ? Parce que ce n'est pas juste un livre avec des caractéristiques, tactiques de combat, possibilités d'xps et facteur de puissance (choses qui ont tendance à m'ennuyer de toutes les manières en jdr).

Ce n'est certainement pas l'ouvrage qui décrit le mieux l'écologie de certaines créatures également même si cela est quand même bien survolé mais il y a un parfum de ce que je recherche dans ce genre de catalogues : de l'inspiration. J'aime aussi beaucoup, beaucoup, beaucoup le fait qu'on puisse à peu près tout créer en faisant un mix des capacités spéciales et avantages du livre de base. Et le côté fourre-tout aurait tendance à m'aller.

Le livre mérite pour moi un 4 dans le sens où les maîtres de jeu comme moi, ceux qui aiment improviser et créer des trucs sur le pouce auront quelques guides en s'inspirant de certaines créatures ; les créatures fournies ne sont que des représentants moyens de leur espèce. Le vampire classique, par exemple, celui qui est décrit dans l'ouvrage m'a permis de voir comment le D6 système pouvait être modulaire. A partir de cette base de vampire, je peux supprimer ceci et cela, comme la peur des cours d'eau et rajouter truc ou machin, comme tenir le coup à la lumière car la destruction des vampires à la lumière du soleil n'est pas spécifiquement un truc liés aux mythes populaires, ça vient plus du cinéma. J'aime que les choses ne soient pas ancrées dans la pierre. Ceux qui aiment pas mettre du monstre à tire larigot, et j'en fais partie également, ont tout de même les grands classiques qui sont traités. Et puis surtout, il n'y a pas cette notion de mal ou de bien (ou presque).

Je peste cependant un peu contre le grog car j'aurais préféré le 3,5 du fait de la qualité des illustrations. Si vous cherchez des belles illustrations, les elfes de vos rêves, des trésors à pouvoir gagner un moyen d'opposer une résistance X à un groupe ayant un niveau Z, alors cet ouvrage ne vaudra pour vous qu'un 2

Mention spéciale aux choses qui m'ont vraiment plu :
- L'elfe de base est autre chose que l'elfe de base donjon et dragon. Pour sûr.
- Les vampires de différents mythes
- La possibilité sans prise de tête de lire quelques créatures dans les temps creux pendant qu'on est aux toilettes : ce n'est vraiment pas étouffant à lire.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques