Contenu | Menu | Recherche

We enforce plausible deniability

Finians (The)

.

Références

  • Gamme : D20 - Sláine
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2003
  • EAN/ISBN : 1-904577-80-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 32 pages.

Description

Après les Fir Domain, les Sessair et les Falians, c'est au tour de la tribu des Finians d'être présentée en détail. Géographiquement isolés des autres tribus, les Finians sont les moins connus des enfants de la Déesse. Connue sous le nom de "la Tribu qui endure", la tribu des Finians est réputée pour la résistance de ses membres, mais aussi leurs moeurs austères et leur humour acerbe. Le nord d'Alba est aussi connu pour ses devins et ses académies militaires tenues par de célèbres guerrières-magiciennes (celle de Scathach est décrite dans Tir Nan Og).

Le premier chapitre présente l'histoire légendaire et les traditions propres aux Finians (4 pages).

Le second chapitre fournit de nouveaux éléments de règles. On trouve ainsi des concepts de personnages, des archétypes de la tribu utilisant les classes de personnage disponibles, articulés autour d'un concept, d'une accroche dramatique, d'un avantage et d'un défaut, et fournis avec conseils d'interprétation. Les concepts proposés sont, par classe :
- Druide : fiosaich (druide devin);
- Guerrier noble : "unstoppable hero", "devilbane" (tueur de fomorians);
- Voleur : "murk lurker", cannibale;
- Guerrier tribal : élève d'académie, highlander;
- Sorcier : guerrière-magicienne, taibhsear.
On trouve ensuite une classe de prestige propre aux Finians, les Guerriers de Fianna, des guerriers d'élite utilisant leurs spasmes de furie pour défendre leur contrée. Le reste du chapitre présente les techniques de combat des académies militaires.

Les deux chapitres suivants proposent aux personnages Finians de nouveaux Dons (1 page) et de nouveaux sorts (4 pages).

Le cinquième chapitre présente des personnages importants ou intéressants de la Tribu. Les deux dernières pages fournissent des caractéristiques de PNJ Finians typiques.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 22 octobre 2009.

Critiques

The King  

"La mode des Clan books ... et alors, les navets n'ont jamais fait de mal à personne."

Ce dialogue résume en gros ce que je pense de ce livret sur les Finians. Loin d'être amateur de clan book, je me suis dit qu'il n'y en avait que 4 pour Slaine et ils ne coûtent pas trop chers. La tribu des Finians, mangeurs de navets, est celle qui se trouve le plus au nord et subit donc de plein fouet l'assaut des Formoriens. Son surnom, la tribu qui endure, veut tout dire.

Pour en venir au livret, rien de transcendant ni d'extraordinaire, mais de nouveaux feats et sorts spécifiques à cette tribu sont les bienvenus. Des concepts sont également donnés pour chaque classes de personnages selon le même modèle que les fameux "class kit" que l'on trouvait dans AD&D 2ème édition.

Bref, je trouve ce supplément très utile pour savoir se démarquer des autres tribus, donner un sentiment d'appartenance, d'autant plus que les classes sont peu nombreuses dans Slaine rpg (5 en tout et pour tout), ce qui permet de varier un peu. On peut toujours avancer que ces clan books auraient pu figurer dans le livre de base, mais je ne crois pas que cela soit leur place au final car ils s'adressent plus aux joueurs qui ont déjà choisi un clan et qui veulent affiner leur personnage.

Ma note tient également compte des illustrations, toujours extraites des BD, et du prix raisonnable.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques