Contenu | Menu | Recherche

Leader européen des sites de jeu de rôle

Monsternomicon

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 240 pages à couverture rigide. Sous titré Volume I V3.5- Denizens of the Iron Kingdoms

Description

Ce livre est la mise à jour du Monsternomicon aux règles 3.5 de Donjons et Dragons. Le contenu en est autrement inchangé.

Cette fiche a été rédigée le 16 mars 2010.  Dernière mise à jour le 22 avril 2010.

Critiques

Aegis  

Allez, vu que j'ai dernièrement acheté la version révisée du Monsternomicon, je vais me fendre d'une critique relative à sa nouvelle mouture. Peu de changements par rapport à la précédente, tout juste quelques corrections et le passage à D&D 3.5. Côté contenu, donc, c'est toujours du très bon matos.

Je ne sais pas si le Monsternomicon est mon bestiaire préféré, mais il figure sans aucun doute en tête de ceux qui m'ont le plus captivé. Il se lit bien, les bestioles sont intéressantes à introduire en jeu, les illustrations à l'encre sont de belle qualité, et il y a même de sympathiques annexes à la fin.

Le Monsternomicon contient pas moins de 100 monstres d'Immoren occidentale, des îles Schardes aux Marches d'Héliotrope, des steppes septentrionales du Khador à l'extrême sud du Cygnar. Ces créatures sont variées, tant par leur puissance relative que par leur nature. On y trouve beaucoup d'horreurs terrifiantes capables de vous retourner les tripes (parfois littéralement) mais aussi des bêtes plus communes, comme du gibier, des charognards, des bêtes de somme ou encore des créatures artificielles.

Chaque entrée commence par un bloc de statistiques pour D&D 3.5, suivi par une description de la main du professeur Viktor Pendrake, de l'université de Corvis. Ces descriptions à l'allure d'anecdotes donnent un certain charme à l'ouvrage, il faut bien l'avouer. Les extraits d'informations à donner aux joueurs aussi. La description des aptitudes et les pistes d'aventure qui terminent chaque entrée font un peu pâle figure à côté, mais pas de quoi en faire un fromage.

Je n'ai que peu survolé les annexes, au final, mais il y a du contenu à la fois en termes de description que de règles. On y trouvera des informations sur le fameux professeur Pendrake, sur le sinistre Ordre du Nonokrion, quelques nouvelles classes de prestige et des dons relatifs à l'utilisation des connaissances des personnages dans leur lutte contre les monstres.

Bref, au final, on a un bouquin très complet, avec plein de "petits trucs en plus" qui le font sortir de la masse des bestiaires habituels. Mais c'est la simple qualité des monstres proposés, originaux, terrifiants pour certains, faciles à introduire en jeu, joliment décrits et illustrés, qui lui vaut une excellente note. Les petits bonus lui permettent tout simplement de prétendre à un 5/5.

Critique écrite en juin 2010.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques