Contenu | Menu | Recherche

Ceux que le gouvernement intergalactique appelle quand il ne reste plus aucun espoir

Aegis

Statistiques

  • Gammes avec des critiques : 19
  • Ouvrages Critiqués : 26
  • Commentaires : 1

Critiques

»
Appel de Cthulhu (L') 
»
Aventures dans le Monde Intérieur 
»
B.I.A. 
»
D&D4 - Eberron 
»
D20 - Royaumes d'Acier 
»
d20 Modern 
»
Dresden Files (The) 
»
Ex Machina 
»
Fantasy Craft 
»
Hellywood 
»
Hollow Earth Expedition 
»
Humanydyne 
»
Kuro 
»
Livre des Cinq Anneaux 
»
Metal Adventures 
»
Scion 
»
Spycraft 
»
Star Wars d20 
»
Tri-Stat dX 

Commentaires

René

J'ai beau jouer aux jeux de rôle depuis un bon moment, je n'ai découvert René que très récemment. Sceptique au début, je dois avouer que la lecture du jeu m'a finalement vite emballé, sans parler de la partie qui a suivi. Le concept est quand même très particulier : jouer un illuminé de la période romantique, entre poête, artiste, libre penseur et libertin, dont le seul dessein est bien souvent de mordre la vie à pleines dents.

Malgré tout, ce pitch un peu curieux permet de créer des situations étonnantes et bien marrantes. Le système de jeu archi-simple fait qu'on ne se prend pas la tête, qu'on reste en permanence dans le personnage et qu'on peut favoriser l'aspect théâtral du jeu de rôle. Assumer sa rage, vaincre son désespoir, assumer la vieillesse ennemie, tant de concepts des plus simples qui ont tendance à couvrir au final tout ce dont on a besoin pour 99% des situations.

Le concept "jeu" est finalement très simpliste dans René, presque absent. Les règles ne sont qu'un prétexte à l'interprétation de personnages ultra-carricaturaux dont les grandes lignes données en exemple sont parfois à mourir de rire. En revanche, l'aspect "rôle" est au premier plan, tout en restant merveilleusement décalé et pas du tout sérieux ou élitiste. Même la lecture du document est un vrai plaisir. Court, bien écrit et plein d'humour, il s'assimile en un quart d'heure.

Bref, un beau jeu très simple, très sympa, à tester en soirée avec des amis, initiés ou pas au jeu de rôle, après une partie plus "sérieuse" ou simplement à l'occasion d'un scénar. J'imagine mal faire jouer une campagne entière avec ce système et ce concept, mais clairement, pour un jeu d'un soir, ça détend et ça décape. Rafraichissant !