Contenu | Menu | Recherche

Un Grog, ça coule comme de l'eau de source

City of Brass

.

Références

  • Gamme : D20 - City of Brass
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Necromancer Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : août 2007
  • EAN/ISBN : 978-1588467690
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte cartonnée comprenant trois livres à couverture souple et un livret agrafé de 24 pages.

Description

City of Brass est un supplément pour D&D 3.5 qui décrit le demi-plan du Molten Sky et la Cité d'Airain (City of Brass) en particulier. Il se compose de trois livres et un fascicule de cartes.

Livre 1 : City of Brass (128 pages)

Le premier livre est consacré à la description du demi-plan et de la ville elle-même. Pour chaque lieu y figurent sa description physique, les services et objets que l'on peut y trouver, ses PNJ - sans leurs caractéristiques techniques, rejetées dans le troisième livre - ainsi que les interactions possibles avec les PJ ("Que se passe-t-il si les joueurs..."). Des tables de rencontres sont aussi proposées pour chaque quartier ou région du plan.

L'introduction présente l'esprit du supplément, son organisation et différentes possibilités d'utilisation. Il décrit aussi un artéfact, la flasque de Sulymon, qui joue un rôle particulier dans cet univers et peut servir d'objectif à une campagne.

Le premier chapitre (4 pages) est consacré à l'histoire de la Cité d'Airain, depuis sa fondation par Sulyman en passant par la traîtrise d'Iblis et jusqu'à la prise de pouvoir par l'usurpateur, le Grand Sultan des Efrits, dont on murmure qu'il pourrait être Iblis lui-même.

Le second chapitre (28 pages) aborde le plan du Molten Sky en commençant par des considérations générales sur ses habitants et créatures, sur la magie et sur ses conditions climatiques, mortelles si l'on n'y prend pas garde. Différents éléments topographiques sont aussi présentés : rivières de feu, volcans, tempêtes de cendre ou de chaleur... Les principaux lieux remarquables du plan sont ensuite abordés. Ils comprennent plusieurs portes vers d'autres plans, des forteresses, des ruines, ou encore des monuments singuliers, comme cet ancien lieutenant d'Iblis condamné à être pétrifié.

Le Bazaar of Beggars qui s'étend aux pieds des portes de la ville fait l'objet du chapitre suivant (9 pages). Il détaille les différents services proposés à ceux qui attendent de pouvoir entrer dans la ville, et qui vont des besoins de première nécessité (nourriture, eau) à diverses formes de loisirs et de détente (jeu, drogue). Ils comprennent même la location d'une personne pour faire la queue à votre place. Le bazar a aussi attiré une forme de crime organisé qui rackette aussi bien les marchands que les habitants du camp, qu'ils soient permanents ou simplement de passage.

Le reste du volume est consacré à la ville en elle-même. Le premier (5 pages) expose quelques généralités sur les habitants, la religion, le commerce, l'esclavage et les lois imposées d'une main de fer par le Sultan.

Les chapitres suivants détaillent les différents quartiers de chaque plate-forme de la Cité. La plate-forme supérieure (18 pages), traversée de part en part par le Sultan's Boulevard depuis les portes jusqu'au palais, donne accès à plusieurs temples, au district militaire et aux quartiers nobles.

La plate-forme intermédiaire (18 pages) est un lieu hautement commercial, avec le Bazaar of One Thousand Sins où vous pourrez assouvir vos besoins inavouables ou le Bazaar of Arcana, spécialisé dans la magie. Pour chacun, les principaux marchands et les services qu'ils offrent sont détaillés avec leurs tarifs, ainsi que quelques autres bâtiments et personnages dignes d'intérêt.

La plate-forme inférieure (14 pages) abrite des docks (utilisés entre autre par les terrifiants corsaires de la mer de feu), une zone où les caravaniers viennent décharger leurs marchandises et temporairement résider, les marchés d'esclaves ou encore le QG d'une guilde de voleurs et d'assassins. Dans cette zone se trouve aussi l'entrée d'un système d'égouts qui s'étend sous la ville. Les quartiers les plus pauvres - et potentiellement les plus dangereux - se trouvent bien sûr aussi ici.

Le dernier chapitre (23 pages) est entièrement consacré au palais du Grand Sultan, à la splendeur de ses multiples cours et bâtiments intérieurs et aux personnages que l'on peut y croiser. Il propose aussi des pistes sur ce que les PJ peuvent venir y chercher. La fin du chapitre étudie les conséquences d'un hypothétique assassinat du Sultan par les PJ.

Livre 2 : Tales of Brass (112 pages)

Le second livre offre plusieurs lieux à explorer dans le cadre d'une campagne dont les grandes lignes sont présentées en introduction.

Le premier chapitre (10 pages) est un scénario pour PJ de niveau 10 à 12 qui amène ces derniers de leur plan d'origine à la Cité d'Airain. Il suppose l'existence dans le monde des PJ d'une ville de type moyen-orientale vouant un culte à Sulymon. Les PJ n'ont cependant pas besoin d'y résider au début de l'aventure. Ils se voient confier la mission de sauver les plans dont l'existence est menacée par la folie du Grand Sultan de la Cité d'Airain, et dont la première étape, objet de ce chapitre, consiste à rallier le plan du Molten Sky.

Les neuf chapitres suivants reprennent chacun un bâtiment de la Cité d'Airain décrit dans le premier livre. Ils explorent en un ou deux paragraphes son utilisation dans le cadre de la campagne, sous la forme d'une mission consistant à récupérer un objet ou une information, libérer une personne, etc., et censée les rapprocher du Sultan en personne. Chaque bâtiment est ensuite détaillé pièce par pièce.

Sont ainsi proposés :

  • The Shining Pyramid of Set (7 pages), temple d'un culte allié au Sultan et flottant au dessus de la ville.
  • The Minaret of Screams (8 pages), lieu de torture des dissidents, évité autant par les locaux que les visiteurs.
  • The Great Repository (15 pages), bibliothèque dont la somme des savoirs fait peur même au Sultan.
  • The City of the Dead Sultana (10 pages), plate-forme déserte et isolée, ancien palais d'une Sultane décédée et dans lequel les Efrits ne pénètrent jamais.
  • The Circus of Pain (14 pages), qui offre en spectacle les pires souffrances engendrées par des combats de gladiateurs et des tortures.
  • KhizAnah (11 pages), banque et dépôt central de la ville
  • The Ziggurat of Flame (12 pages), gigantesque pyramide située au centre de la Cité d'Airain et véritable ville dans la ville.
  • The Pagoda of Devils (9 pages), lieu de rendez-vous du mystérieux "Cult of Devils".
  • Tower of the Grand Vizir (8 pages), quartier général du bras droit du Sultan.

Ces scénarios s'étalent du niveau 12 à 22, avec une progression de 1 à 3 niveaux par aventure.

Livre 3 : Secrets of Brazen Throne (192 pages)

Les annexes commencent par les caractéristiques des monstres et PNJ décrits dans le premier livre (62 pages), repris dans l'ordre des chapitres. Elles sont suivies par un bestiaire de nouvelles créatures (93 pages), sous un format identique à celui du Manuel des Monstres. Il comprend quelques monstres issus du Tome of Horrors I (dans leur version mise à jour pour l'édition 3.5), du Tome of Horrors II et du Epic Level Handbook. Il comprend aussi quatre archétypes, l'afya (ombre fantomatique), le cheitan (un demi-efrit), le flame-spawned creature (élémentaire de feu) et skeleton warrior (guerrier squelette).

L'annexe suivante propose une série de PNJ du "Circus of Pain" (5 pages).

Les deux chapitres qui suivent (3 et 7 pages) sont consacrés à la magie. Le premier contient dix nouveaux sorts, et le second des objets magiques - notamment ceux cités dans les deux premiers livres.

Viennent ensuite deux nouvelles classes de prestige, le "Black Jackal of Set" (variation de l'assassin dévouée au culte de Set) et le membre de "l'Order of Devils" (variation du moine dévoué lui au "Cult of Devils"), et une nouvelle classe, l'alchimiste. Bien qu'accessibles aux PJ, ces classes sont plutôt destinées aux PNJ.

Enfin, la dernière annexe (11 pages) propose cent une idées d'aventure, développées sur un paragraphe chacune et organisées par lieu géographique.

Le fascicule de cartes de 24 pages reprend les cartes du plan du Molten Sky, de la Cité d'Airain et des bâtiments détaillés dans le second livre.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 1 mars 2015.

Critiques

Slawick Charlier  

J'avoue, j'ai hésité entre une note de 4 et 5. En effet, si globalement cette boite est de très, très bonne qualité, tant sur le fond que sur la forme, elle n'est pas sans défaut. Mais j'ai finalement opté pour le 5: avec ses 400 pages, il était difficilement concevable de faire un produit parfait, et il convenait de saluer l'effort remarquable des auteurs et de l'éditeur pour livrer un résultat aussi imposant. Mais rentrons dans le détail.

Côté forme, on notera déjà l'effort, assez rare de nos jours, de proposer un format boite. C'est plus pratique, même s'il n'est pas complètement exploité (pas de carte à déplier ou d'accessoire par exemple). A l'intérieur, la présentation est exemplaire, avec des illustrations de très bonne qualité et une maquette bien dans l'ambiance. Parmi les défauts, signalons une police peu lisible pour certains intertitres écrit petit, et surtout l'absence d'un index (vu le poid de la bête, un MJ aura tout intérêt à se faire le sien).

Côté fond maintenant. Le premier livre, la partie purement background, offre quantité de grands moments. Certes, certains lieux pourront faire un peu clichés, mais on trouve des éléments vraiment tripant, comme ce magicien qui échange des pintes de votre sang contre des pintes d'eau, un élément sévèrement contrôlé (l'eau est dangereuse pour les Efrits) mais indispensable dans un endroit où la chaleur est mortelle. Notons aussi que les auteurs n'ont pas beaucoup pratiqué l'autocensure, et que les lieux de débauche sont de VRAIS lieux de débauche, qu'il s'agisse de sexe, de drogues ou même de tortures sado-masochistes.

Le second livre contient le seul vrai défaut du supplément à mon sens. La campagne qu'il propose n'est pas plus bête qu'une autre, à défaut d'être transcendante. A l'exception du scénario d'introduction, tous les lieux abordés sont décrits indépendamment de cette campagne et peuvent sans problème être utilisé d'une autre manière - certains concepts sont assez jubilatoires d'ailleurs. En fait, c'est justement la "campagne" qui me pose problème. Il s'agit en fait d'un fil directeur reliant ces différents lieux de manière un peu artificielle. Il aurait fallut travailler et détailler l'introduction des joueurs à mon avis, le côté "machin leur donne la mission de récupérer tel objet dans tel lieu" ayant un côté old school un peu trop cheap pour être convaincant. Ca n'a rien de catastrophique non plus, et avec la quantité d'informations fournies, il devrait être facile pour le MJ de réécrire l'introduction de chaque "scénario" - ce qui permettra au passage d'en faire un peu plus que de simples donjons, une première impression non justifiée, car ces lieux, avec leur PNJ et leur vie intérieure, offrent bien d'autres possibilités que du PMT.

Les annexes remplissent aussi parfaitement leur rôle - quoique les deux premiers chapitres auraient pu être fusionnés en un seul bestiaire pour ne pas disperser les infos...

Je termine en soulevant aussi un doute sur la jouabilité de cet univers; il est en effet suffisamment dangereux pour nécessiter des PJ de niveau 10 grand minimum ; or D&D n'est pas réputé pour sa jouabilité au delà des niveaux 10-12.

En dehors de ces quelques points, City of Brass est supplément bien écrit, rempli de détails à l'ambiance excellente et qui devrait vous occuper un bon bout de temps. Produire un mastodonte de cette qualité méritait bien un 5, et tant pis pour ses quelques défauts mineurs...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques