Contenu | Menu | Recherche

C'est méchant un Grog

Bestiaire Fantastique 3

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 224 pages en quadrichromie à couverture rigide.

Description

Le Bestiaire Fantastique 3 est, comme son nom l'indique, un nouveau catalogue venant compléter le premier Bestiaire Fantastique. Il offre environ 300 nouvelles créatures réparties sur plus de 70 entrées allant d’araignée à Yuan-Ti. L'ensemble couvre tous les niveaux possibles, jusqu'au niveau 35 avec Lolth. Celle-ci est illustrée en couverture et décrite ici avec ses seconds.

Ces monstres comprennent des variantes de créatures déjà proposées dans les deux précédents bestiaires, comme les squelettes, les trolls, les géants, les flagelleurs mentaux, de nombreux elfes noirs et créatures de Lolth, des tyrannoeils, ou encore les dragons, mais cette fois-ci, il s’agit d’une nouvelle catégorie de dragons : les dragons de désastres (volcaniques, sismiques, blizzard...). On y retrouve aussi pour la première fois certaines créatures classiques des précédentes éditions qui avaient pour l’instant été laissées de côté : catoblépas, dévoreurs d’intellect, Derros, fils de Kyuss, krakens, nymphes, mimiques, ombres des roches. Des créatures originales sont aussi présentées telles que les mousses à oubli de Féerie.

Chaque entrée fait en général deux pages avec :

  • une rubrique connaissance qui donne des informations sur la créature en fonction de la compétence nécessaire pour la connaîitre
  • une rubrique qui décrit le type le type de rencontre qu'on peut faire avec la ou les créatures
  • une rubrique qui présente la stratégie du monstre

Chaque type de créature dans l'entrée a droit a un bloc de statistiques qui sont organisées un peu différemment des précédents bestiaires : après les caractéristiques principales, on trouve la liste de toutes les actions simples disponibles pour la créature, puis les actions spéciales (mineures, déclenchées...), et enfin les compétences, alignement, langages. Quand la créature est épique, un insert décrit son culte et les grandes lignes d'une campagne qui la concernerait.

En plus de la page de crédits, le catalogue est complété par :

  • une notice explicative des blocs de statistiques (début d'ouvrage, 4 pages)
  • un index alphabétique (début d'ouvrage, 1 page)
  • un index par niveau (fin d'ouvrage, 2 pages)
  • un Glossaire (fin d'ouvrage, 6 pages)

Cette fiche a été rédigée le 12 juin 2011.  Dernière mise à jour le 20 octobre 2014.

Critiques

Archeo  

Que dire sur ce Bestiaire, sinon qu'il est, à l'image des précédents, très bon ? Les illustrations sont toujours aussi sympas, la maquette reste sensiblement la même...

Mais ce n'est pas tout. Alors que je n'attendais qu'un catalogue supplémentaire de monstres à envoyer à mes joueurs en manque de poutrage, j'ai été agréablement surpris par l'ouvrage, qui ajoute encore quelques plus.

D'une part, niveau background, c'est plus travaillé, plus approfondi, et on a vraiment envie de développer l'histoire de certaines crétures, de leur dédier des scénarii voire des campagnes entières ! De plus, l'ajout de nouveaux monstres parmi des groupes déjà existants (yuan-tis par exemple) est vraiment appréciable, complexifiant leur organisation, mais également diversifiant leurs niveaux.

Parlons-en du niveau ! Les monstres atteignent des hauteurs assez phénoménales, jusqu'au niveau 35 avec Lolth, à l'affiche de ce guide et qui se voit dédier une jolie section comportant quelques serviteurs et avatars notoires qui donnent un dimension plus ample à ce "big boss" qu'aux précédents, comme Orcus.

Enfin, le système de jeu, déjà amplement rôdé malgré son côté très chargé (mais je ne reviendrai pas là-dessus) s'est vu encore amélioré avec une petite nouveauté "plus-produit" dans ce bestiaire : les pouvoirs des monstres se voient désormais triés par type, facilitant grandement le travail du Maître, qui aura accès plus rapidement aux informations.

En conclusion, un excellent bestiaire, dans la lignée des précédents mais qui échappe avec brio à la répétition exagérée, et qui ajoute même de plaisants détails par rapport à ceux-ci.

Critique écrite en mars 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :