Contenu | Menu | Recherche

Leader européen des sites de jeu de rôle

Cypher System

Références

Thème(s) : Générique, Générique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 1
  • Moyenne des critiques : 1

Description

Le Cypher System est un corpus de règles génériques qui se destine à simuler toutes sortes d’univers et de genres. Il a vu son origine à travers la publication des jeux Numenera, puis The Strange, des mêmes auteurs.

On crée son personnage en complétant la phrase "Je suis un (nom) (adjectif) qui (verbe)".

  • Le nom (type en VO) correspond à l'archétype du personnage : Warrior (combattant), Adept (pratiquant la magie ou d'autres formes de pouvoirs surnaturels), Explorer (un découvreur, un aventurier, un explorateur) et enfin Speaker (diplomate, marchand, baratineur, etc).
  • L'adjectif (descriptor en VO) donne accès à un package préconstruit de bonus et compétences. Il peut par exemple s'agir de charmeur, fort, etc.
  • Enfin, le verbe, (focus en VO), définit l'activité réelle du personnage. On trouve par exemple « assassine » “ou encore « vit dans la nature » ou “combat des robots”.

Chacune de ces trois composantes offrent un large choix de capacités spéciales et de pouvoirs liés. Elles peuvent être partiellement échangées contre des Flavors, des composantes thématiques comme la technologie, la discrétion, l'investigation ou le combat, pour accentuer certaines spécialités et mieux coller aux genres fictionnels.

Un personnage est également défini grâce à trois caractéristiques. Might gouverne la force brute des personnages et leur résistance, Speed leurs réflexes et leur agilité, et Intellect leurs capacités intellectuelles. Les caractéristiques fonctionnent comme des réserves de points à dépenser pour faciliter, voire garantir une réussite. Elles sont déclinées en deux valeurs : la première constitue la réserve dans laquelle pioche le joueur, tandis que la seconde influe sur le coût d'un effort, quand le personnage veut se surpasser. Une troisième valeur, commune à toutes les caractéristiques, indique le nombre d'efforts que le personnage peut réaliser en une seule action. Chaque utilisation d'effort permet de diminuer la difficulté d'une action d'un cran supplémentaire.

Pour réussir une action, il faut lancer un dé à vingt faces et obtenir un chiffre égal ou supérieur à trois fois le seuil de difficulté donné par le meneur. Ce seuil varie de 1 à 10 (donc de 3 à 30). La particularité du système réside dans le fait que les joueurs doivent réduire la difficulté pour que l'action soit plus facile. Pour cela, ils peuvent utiliser des capacités offertes par leurs personnages, des compétences (qui réduisent de un à deux niveaux la difficulté) mais aussi la dépense de caractéristiques. L'ensemble du système repose sur cette échelle de difficulté. Ainsi même les monstres, les véhicules, les équipements et les PNJs sont tous notés de 1 à 10.

On notera que ces réserves de points mesurent aussi la santé du personnage : quand il est blessé, on retire des points de Might, puis de Speed, puis d'Intellect. Une fois à 0 dans les trois caractéristiques, le personnage est quasi mort.

L'évolution des personnages se fait par l'obtention de points d'expérience. Le système de gain favorise l'exploration plutôt que l'éradication de monstres, ainsi que travail d'équipe, en imposant dans certains cas de donner l'un des points d'expérience reçus à un autre personnage. Les points d'expérience peuvent être dépensés soit pour réussir des actions en cours de partie, soit pour améliorer les caractéristiques. Toutes les quatre améliorations, les personnages changent de niveau (ces derniers sont appelés Tiers) jusqu'à un maximum de 6. Chaque niveau s'accompagne de nouvelles capacités spéciales en fonction des composantes du personnage, qui peuvent changer.

Le Cypher System propose d'autres spécificités :

  • Faire 18,19 ou 20 sur le dé d'action provoque toujours un effet narratif supplémentaire. Le meneur décrit alors des conséquences bénéfiques et imprévues à l'action.
  • L'Intrusion du meneur : Le meneur peut introduire un évènement négatif imprévu en cours de partie. Les joueurs peuvent refuser cet ajout en dépensant un point d'expérience. S'ils acceptent ou ne peuvent payer, ils reçoivent en échange de nouveaux points d'expérience tout en subissant l'évènement. Une Intrusion automatique se produit également quand le dé fait 1.
  • La gestion minimaliste des PNJs  : Les monstres et PNJs sont définis très simplement par leur niveau général et possiblement par une ou deux capacités spéciales qui marquent une exception à leur niveau. Par exemple, un mutant sera décrit comme “Mutant niveau 4 (12), Santé 15, Epée 5 blessures, combat comme un niveau 6”.
  • Le meneur ne lance jamais les dés : durant le combat les personnages attaquent puis se défendent activement contre un seuil fixe : le niveau de l'adversaire. De même, les blessures infligées par les armes sont toujours fixes, mais peuvent être augmentées en faisant 18,19 ou 20 au dé.
  • Enfin les règles présentent les Cyphers, des objets magiques ou spéciaux éphémères (ils ne produisent qu'un unique fois leur effet). Ils peuvent être utilisés pour simuler des artefacts magiques, aliens, voire des poisons ou des gadgets de haute technologie : bref tout ce qui produit un effet spécial. Ils sont aussi mesurés par un niveau mesuré de 1 à 10.

L'équipement classique (armes communes, communications, etc) au contraire a peu d'impact en terme de règles et est géré par grandes catégories (armes légères, armes lourdes, etc) ; de même leur valeur est mesurée de manière abstraite et non en comptant les pièces.

La gamme générique du Cypher System est entièrement compatible avec Numenera et The Strange. Des paquets de cartes sont également vendus à part pour aider le meneur à utiliser les points d'expérience, les Cyphers et les Intrusions du meneur.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Cypher System
première édition
Livre de basejuillet 2015Monte Cook GamesPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 8 juin 2016.  Dernière mise à jour le 8 juin 2016.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...