Contenu | Menu | Recherche

Restez sur vos gardes, ne faites confiance à personne, gardez vos dés à portée de main

Cthulhu Dark

.

Références

  • Gamme : Cthulhu Dark
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Thieves of Time
  • Langue : anglais
  • Date de publication : novembre 2017
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 200 Pages

Description

Cette édition de Cthulhu Dark est issue d'un financement participatif en 2017. Une bonne partie de son contenu a été proposé par l'auteur dans une édition limitée préliminaire au financement.

Le livre commence avec les titre, crédits, sommaire et une illustration pleine page (10 pages en tout) avant d'aborder la première partie, Player's Section (12 pages). Celle-ci contient des informations de base pour les joueurs, à savoir les règles du jeu. Ces dernières sont d'abord rappelées selon le même modèle que la première édition, sur 2 pages (The Rules), puis revisitées avec plus de détails, exemples et explications.

La deuxième partie (Keeper's Section, 40 pages) commence par des conseils au Gardien, d'abord généraux, explorant le principe de l'Horreur Cosmique façon Lovecraft, avant de partir sur des domaines plus précis, l'écriture de scénarios (9 pages), dix moyens de les regarder sous un angle nouveau pour les améliorer (4 pages) et enfin comment les mener face aux joueurs (12 pages). Threats of the Mythos (11 pages) discute ensuite de 17 éléments tirés des histoires lovecraftiennes (de Cthulhu à Erich Zann, de Nyarlathotep aux Rats dans les murs, des Couleurs au Trapézoèdre scintillant) avec pour chacune le (ou les) thème qui le sous-tend, les motifs qui l'accompagnent et un ou deux cadres de jeu à titre d'exemple et d'idée à développer.

Plusieurs cadres sont ensuite proposés, chacun commençant avec un plan du cadre physique (Londres, etc.), un guide de noms possibles, quelques professions adaptées, et pour chacune dans quelles circonstances elles peuvent ajouter un dé aux mains des joueurs, et un aperçu de la vie locale (transports, monnaie, etc.) pour aider le Gardien à en rendre l'ambiance, et accompagné d'un scénario.

  • London 1851 (20 pages) commence avec un plan de Londres, avant de proposer une vingtaine de professions pour les investigateurs (8 pages), puis un guide de Londres exposant l'état des transports, de la vie courante et décrivant quelques quartiers précis (les docks, Westminster).
    • Screams of the Children (14 pages) est un scénario prenant pour cadre le Londres de 1851  mettant en scène des habitants ordinaires de Londres, logeant dans une même maison. En rentrant de leur travail un soir, ils y retrouvent une ancienne résidente en détresse. Son époux s'est emparé de l'enfant auquel elle vient de donner le jour et l'a chassée dans la rue, où, ne sachant où aller, elle a repris le chemin de son ancien logement. Le scénario propose cinq investigatrices prêtes à jouer et expose les dessous de l'affaire, avant de présenter plusieurs lieux qu'il sera possible de visiter pour trouver l'enfant et comprendre le but de son père.
  • Arkham 1692 (12 pages) passe de l'autre côté de l'Atlantique, pour explorer la Nouvelle-Angleterre à l'époque de la chasse aux sorcières. Comme le précédent, ce cadre propose une quinzaine de professions et un guide de la ville, située dans un cadre bien plus incertain à l'aube de la colonisation des futurs Etats-Unis, avec un aperçu des conditions de vie courante et de l'atmosphère de suspicion générée par la superstition des habitants.
    • The Doors Beyond Time (20 pages) fait suite au procès d'une famille d'Arkham, accusée de sorcellerie et pendue. Les investigateurs, tous membres d'une même famille, découvrent, après un mauvais rêve, le corps d'un des témoins du procès. Discuter avec les principaux suspects de ce crime va amener les investigateurs à réaliser que leur situation n'est pas des plus simples dans cette affaire. Le scénario propose cinq investigateurs prêts à jouer.
  • Jaiwo 2017 (10 pages) est un petit Etat de la côte occidentale de l'Afrique, dans la capitale duquel, nommée Paratunke, se trouvent les investigateurs. Le texte propose une douzaine de professions et un survol de la capitale du Jaiwo.
    • The Curse of Zimba (14 pages) tourne autour d'un village où les investigateurs vont venir en visite, dont de nombreux habitants ont disparu récemment, les habitants du coin blâmant une sorcière locale. Une fois sur place, les investigateurs pourraient bien ne pas être plus en sécurité que les villageois restants.
  • Mumbai 2037 (10 pages) est située dans un monde où la technologie et l'argent règnent, jusque dans les dessous du réseau. L'auteur présente huit professions possibles ainsi qu'un guide de la ville. Pour accentuer le côté futur, il a laissé un certain nombre de néologismes dans le texte, que le MJ et les joueurs sont invités à définir pour leur partie.
    • Consume (14 pages) tourne autour d'un immeuble où travaillent les investigateurs. Un matin un de leurs cousins a disparu, la rumeur voulant qu'il ait sauté du toit du building. Ils pourront bientôt découvrir que Ranjit n'est pas le premier à qui cela arrive et que le Tanwar Building a peut-être une part de responsabilité dans ces disparitions.

L'ouvrage se termine avec une série d'annexes (21 pages dont deux d'ouverture du chapitre) et quatre pages vides :

  • conseils pour modifier Cthulhu Hack (2 pages)
  • Design notes (7 pages), explicitant les choix de l'auteur
  • des documents correspondant aux scénarios précédents, à remettre aux joueurs (10 pages)

Cette fiche a été rédigée le 4 avril 2019.  Dernière mise à jour le 4 avril 2019.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.