Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Al Amarja

.

Références

  • Gamme : Conspirations / Over the Edge
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Halloween Concept
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1996
  • EAN/ISBN : 2-910529-14-2
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 86 pages à couverture souple.

Description

Ce livre est le seul supplément officiel publié par Halloween Concept pour Conspirations, et il reprend des textes publiés dans le livre de base de la version originale. Les auteurs vous guident par le menu à la découverte de l'île d'Al Amarja, point de rencontre fascinant de l'univers du jeu. La ville principale de l'île, Vertigo, est sujet d'une vague présentation, quartier par quartier (les barrios). Les auteurs ont préféré ceci au schéma descriptif encyclopédique classique et se sont permis d'adapter différentes informations sur Al Amarja en provenance des sources américaines, supprimant quelques plans trop précis et les descriptions trop pointues. Ce qui n'empêche nullement les indications d'ambiance, les galeries de lieux et de PNJ, mais leur ajoute une vivacité dans la droite-ligne de l'esprit du jeu. Au-delà de Vertigo, c'est toute l'île qui est ensuite introduite sur le même modèle : de l'incontournable aéroport jusqu'à Freedom City en passant par l'asile.

En plus des quatre scénarios "express" jetés dans les pages du supplément, le dernier chapitre propose trois aventures complètes destinées à des joueurs installés sur Al Amarja : Les dodos ne dorment jamais la nuit (8 pages), Qui a peur du grand Werdhard Fafhrd ? (14 pages incluant une petite présentation du vaudou dans Conspirations) et enfin X-rated inferno (11 pages).

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 18 mai 2010.

Critiques

ST  

C'est beau crade, violent, étouffant, exhubérant... Un très bon lieu en somme.

Bon c'est dommage que les scénars ne suivent pas.

Jérôme Darmont  

Alors là, on touche le fond de la gamme Conspiration, qui d'ailleurs ne s'est pas remise de ce supplément exécrable. Tant du point de vue de la forme que du point de vue du fond, c'est minable. Je m'attendais à mieux de la part de Tristan Lhomme !

Forme : illustrations hideuses, fautes d'orthographes nombreuses, très TRES TRES nombreuses, vraiment trop, fautes de traductions...

Fond : incohérences avec le livre de règles, matériel qui n'apporte rien de plus que le livre de base, scénarios bofs...

Méga-déçu, le garçon.

soner du  

Le fond : La partie "background" du bouquin est très bien, c'est l'adaptation de la partie de l'édition américaine qui n'avait pas été intégré dans le livre de base français. Tout cela est très intéressant, et les petits bouts qui ont été rajoutés provenant de l'imagination des auteurs français ou de suppléments ou zines sont sympa aussi (quelques nouveaux lieux, des précisions sur les villes de l'île en dehors de Vertigo, sur le Mont Ralsius...).

Les scénarii sont... bizarres. Les deux machins de David Calvo sont hyper-loufoques, ce qui peut ne pas plaire à tout le monde. Le scénario de Fabrice Colin est à la fois hyper-glauque (du sexe, sado-maso et zoophile, drogues, etc.) et rempli de machin-trucs divers et variés, histoire de faire djeunz et fou. Bof.

La forme : A noter que la traduction n'est pas de Tristan Lhomme, mais de David Calvo, qui effectivement ferait mieux de se cacher (mais bon maintenant il y a prescription, et de toutes façon ça ne doit pas apparaître sur son CV). On repère facilement quelques erreurs de traduction, qui ne gènent pas trop à la lecture. Cependant si on a lu la version originale auparavant, certains contresens sautent aux yeux. Le pire étant la traduction de "ATM" (Distributeur de billets de banque) par "jukebox", ce qui parvient à faire tomber à plat l'humour du passage en question (un distributeur de billet diffusant de la musique de Karla Sommers).

Par ailleurs, il n'y a pas eu de correcteurs sur ce livre et c'est flagrant. Visiblement, ils n'ont pas non plus réussi à se servir du correcteur d'orthographe informatique, puisque des erreurs flagrantes (une plumme ?) ont survécu. La lecture en est pénible par moments... Ca fait vraiment foutage de gueule, et Halloween Concept devrait avoir honte (je pense qu'ils ont honte d'ailleurs).

Les illustrations sont correctes (moi j'aime bien) et la couverture est sublime ; je crois que c'est grâce à cette couverture que je mets une note de 2, dans un élan de magnanimité.

Olivier Briart  

Je suis d'accord avec les précédentes critiques, c'est vraiment qu'à propos de la forme, il y avait moyen de faire mieux - bien qu'au niveau orthographe, traduction et bugs divers, j'ai vu pire.

Mais bon, en ce qui me concerne, je passe allègrement par-dessus ces détails car le fond me paraît des plus intéressants. La description de l'île et de ses habitants constitue un background qui manquait peut-être un peu dans le livre de base. Avec ce supplément, croyez-moi, il y a déjà de quoi créer d'agréables situations pour ses joueurs (à condition bien sûr d'être un peu maso ;-)).

Quant aux trois scénarios, je les trouve personnellement excellents (mes joueurs ont pris leur pied) et tout à fait en corrélation avec l'idée que je me faisais du monde fou fou fou de "Conspirations".

Aurélien Vervelle  

Pour ce qui est du fond, ce supplément est très utile car il décrit en détail l'île. Malheureusement, les illustrations sont un peu ratées. De plus, les trois scénarios sont très moyens et apporte très peu à un jeu qui doit, à mon avis, se jouer en campagne. Le scénario sur les Dodos est particulièrement médiocre.

Cédric Ferrand  

Oui, mon client n'est pas un bon supplément. Mais ce n'est pas sa faute, Monsieur le Juge, ce jeu n'est pas aimé en France. Allons-nous condamner un supplément pour si peu ? Notre justice est-elle aussi aveugle que Ray Charles, Steevy Wonder et Gilbert Montagnier réunis ? Je ne le pense pas Monsieur le Juge.

Certes le traducteur a commis quelques erreurs de traduction mais qui sommes-nous pour critiquer aussi facilement un professionnel sous-payé qui a peut-être préféré regarder Rolland Garros sur sa télé plutôt que de faire un effort de traduction ? N'avons nous même pas eu parfois des notes déplorables en anglais parce que nous n'étions pas très forts dans la langue d'Elton John et de Lady Di ? Je vous demande un peu de compassion, messieurs les jurés.

Bon, passons au second chef d'accusation : dessins médiocres. Alors là je dis non, halte à la dérive. Déjà, primo, la couverture est absolument dans le ton : dérangeante, légèrement foldingue et totalement dénué de barbare à muscles saillants avec des femmes lascives à forte poitrine qui se traînent à ses pieds. Et en ces temps troublés, Monsieur le Juge, c'est déjà ça de gagné. Ensuite, pour ce qui est des illustrations internes et ben, moi, je les aime. Je sais, ce n'est pas une preuve mais je donne mon avis, c'est tout. Et puis j'ajouterai que c'est un livre de jdr que nous avons là et non pas une BD alors qu'importe si les dessins ne plaisent pas à un groupuscule de critiques qui préfèrent sans doute les dessins que l'on trouve chaque semaine dans Télé Z.

Maintenant, passons au contenu. C'est médiocre, j'en conviens aisément. Si la description de l'île est plutôt bonne et agréable à lire, en revanche l'idée de faire jouer les scénarios que contient ce livret ne m'a jamais effleuré même en période de disette rôlistique. Je connais des scénarios pour DD3 mieux écrits pour tout dire. Alors, un fois qu'on enlève les scénarios à ce supplément, il reste quelques pages à lire et on se dit : "Ah tout de même, ils auraient pu intégrer cette description d'Al-Amarja dans le livre de base et éviter de nous servir cette daubasse insipide pour 119 Francs (soit 18,14 Euros)".

Pour conclure ma plaidoirie, Monsieur le Juge, je dirai que nous avons là l'archétype du mauvais supplément de jdr : léger dans le contenu, traduit en 4ème vitesse et pas intéressant pour deux sous. Ce supplément explique aisément l'échec de Conspirations en France. Il existe tant de bons supplément en VO qu'on se demande pourquoi Halloween Concept s'est senti obligé de nous pondre ce navet peu ragoûtant.

C'est pourquoi mon client plaide coupable et demande à ce qu'on lui inflige la note de 2 car quand même y'a bien un ou deux chapitres qui tirent leur épingle du jeu.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

  • Tristan Lhomme  

Critiques

  • Moyenne des critiques