Contenu | Menu | Recherche

Non, pas l'auteur de Bitume...

Athala

Références

Thème(s) : Médiéval Fantastique

  • Ouvrages référencés : 1
  • Nombre de critiques : 0
  • Moyenne des critiques : 0

Description

Athala est un jeu médiéval-fantastique qui s'adresse aux joueurs expérimentés, à la recherche d'un système sophistiqué et modulable, à tendance simulationniste. De l'aveu même de son créateur, il ne cherche pas à se distinguer par son originalité, mais plutôt par l'efficacité de sa mécanique, et possède donc un caractère old school assumé et revendiqué.

Athala a commencé comme un jeu amateur, maintenant disponible en impression à la demande. Il continue toutefois son existence dans une version gratuite téléchargeable sur le site du jeu. La première version du système (l'édition "zéro") a été finalisée en 1987 par l'auteur pour son utilisation personnelle. Avec l'avènement de l'internet, une première version publique a été proposée en 1999. En 2004 le jeu a été révisé, enrichi d'un univers propre, le monde de Rayhana, et traduit en anglais. La première version payante, sortie en 2012, est donc la troisième édition du jeu.

L'action se déroule donc sur le monde de Rayhana, créé pour Athala. Il s'agit d'une planète à l'histoire mouvementée. Prise sous la domination des Draconides puis des Varlans pendant des millénaires, l'humanité n'y a gagné son indépendance que depuis trois siècles suite à une guerre contre un esprit maléfique. Les humains se sont alors répandus sur les terres du continent d'Esteral, créant villes et royaumes, et oubliant les guerres passées, préférant voir celles à venir. Mais les forces du mal rôdent toujours, sous de nombreuses formes. Les draconides pourraient aussi bien réapparaître et réclamer leur dû, ou d'autres reliques d'un passé lointain refaire surface. Ceci sans compter sur les rêves de conquête et de richesse des humains pour apporter guerres et chaos.

Le système quant à lui se veut modulaire, en proposant plusieurs options pour adapter le niveau de simulation au goût de chacun, tout en restant sophistiqué. La résolution des actions utilise deux dés à dix faces (D10) : on en fait la somme, que l'on ajoute à une compétence et que l'on modifie en fonction des circonstances extérieures. Si le résultat final dépasse 20, l'action est un succès. Les jets sont par ailleurs ouverts et permettent donc d'obtenir des résultats extrêmes : quand les dés sont tous deux des 9 ou 10, les dés sont relancés et le nouveau jet est rajouté au total ; s'ils sont tous deux des 1 ou 2, les dés sont relancés mais le nouveau jet est retranché du précédent. Le système de combat propose plusieurs options comme le combat à deux armes ou les arts martiaux, alors que les blessures sont déterminées de façon très précise en fonction de leur localisation et de l'arme utilisée.

Enfin, deux systèmes de magie cohabitent. La magie intuitive se compose de formules simples et figées, développées par certaines professions ou certains ordres, à l'efficacité limitée. Nettement plus noble, la magie construite est la province des initiés, et combine des mots de pouvoir, des runes, afin de construire dynamiquement des phrases décrivant l'effet magique souhaité. Il s'agit donc d'une magie free form dont les joueurs conçoivent eux-mêmes les sorts.

A la fin d'un scénario, le meneur de jeu attribue des points d'expérience aux joueurs selon la réussite (ou non) de l'aventure, et la maîtrise que les personnages auront montrée. Ces points servent à augmenter des talents ou à acquérir des capacités magiques. Il n'existe pas de niveau comme dans d'autres jeux, mais en revanche Athala utilise des grades (de 1 à 7), fonction du cumul d'expérience, pour illustrer l'acquis global d'un personnage.

Les derniers ajouts sur cette gamme

Gamme Générale

Titre de l'ouvrage
Type ouvrage
Parution
Langue
Editeur
Support
Athala
première édition
Livre de basejuin 2012Auto-éditionPapier et Electronique

Cette fiche a été rédigée le 14 juillet 2012.  Dernière mise à jour le 26 juillet 2012.

Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Organiser la gamme par ...