Contenu | Menu | Recherche

War doesn't determine who's right, only who's left.

WGQ1 - Patriots of Ulek

.

Références

  • Gamme : AD&D - Greyhawk
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : T.S.R.
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 1992
  • EAN/ISBN : 1-56076-449-X
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 32 pages, couverture souple détachable en deux volets.

Description

Patriots of Ulek est une aventure prévue pour des personnages de niveau 1 à 3. L'action se déroule dans la principauté d'Ulek, dans le sud de la Flannèse. La principauté est confrontée à l'expansion violente des orques du Pomarj, ce module étant conçu dans le cadre des guerres de Greyhawk décrites dans le supplément Greyhawk Wars.

Après les crédits et la table des matières (une page en tout), une introduction d'une page présente le contexte de l'aventure et la mission des personnages (PJ). Celle-ci consiste à aller prendre des nouvelles de la province de Prinzfeld qui n'a envoyé ni informations ni troupes alors que la menace d'une invasion par les orques du Pomarj se précise sur la frontière orientale de la principauté.

Le premier chapitre, The Prince, décrit en deux pages la rencontre des PJ avec le prince d'Ulek et le briefing que ce dernier et ses conseillers font de la situation dans la province de Prinzfeld. Dans The Journey north, deuxième chapitre de l'ouvrage (cinq pages), sont explicitées les rencontres que les PJ peuvent faire et les informations qu'ils peuvent gagner en chemin vers Prinzfeld. Cette section contient une page de la province de prinzfeld à utiliser pour jouer le chapitre suivant.

Le troisième chapitre Prinzfeld décrit sur quatre page la province du même nom ainsi que les informations que les PJ peuvent glaner en explorant villages et bourgs de la province. Le quatrième chapitre (The Graf's Mansion) est le plus conséquent de l'ouvrage. Il propose en treize pages une description de chaque pièce du manoir du Graf Twembly, seigneur de Prinzfeld. Les plans du manoir sont donnés dans les pages intérieures de la couverture et portent des numéros qui renvoient au texte du module.

Le cinquième et dernier chapitre, The Defence of Prinzfeld (3 pages), permet de jouer la bataille opposant les PJ et les forces locales aux envahisseurs humanoïdes. Une page d'annexe donne les caractéristiques des troupes impliquées dans le dernier chapitre pour Battlesystem, le jeu de figurines d'AD&D. Il est à noter que les caractéristiques correspondent à la deuxième édition du jeu.

Une page de publicité pour Battlesystem Skirmishes conclut l'ouvrage qui compte par ailleurs une illustration pleine page donnant à voir la bataille de Prinzfeld, ainsi que deux illustrations d'une demi-page.

Il est à noter que la couverture est la même que celle du module B12 de D&D.

Cette fiche a été rédigée le 13 avril 2014.  Dernière mise à jour le 14 avril 2014.

Critiques

Ivryen  

J'ai une tendresse pour la gamme de Greyhawk et je dois dire que Patriots of Ulek est le scénario le plus nul sorti pour ce monde. Je me demande également s'il ne s'agit pas d'un des scénarios les plus nuls sortis pour AD&D.

Il y a d'abord un problème de contenu. L'intrigue de ce scénario tient sur un ticket de métro alors qu'il existait la possibilité, avec l'offensive orque sur les états d'Ulek de construire quelque chose. La province de Prinzfeld ne possède aucun charme, aucune particularité intéressante et son background est des plus légers. Le contenant ne mérite pas non plus beaucoup d'induglence. La majeure partie du  est couverte d'encadrés très dirigistes qui détruisent tout mystère éventuel. Pas moins de treize pages sont consacrées à la description d'un manoir à 90 % vide de tout occupant, piège ou trésor. Ca sent le remplissage à pleins nez à l'instar de la couverture en fait pompée d'un autre scénario pour D&D.

On touche même le ridicule avec ces fameux encadrés qui gangrennent ce scénario. La rencontre avec le prince d'Ulek (trois pages d'encadré à lire aux joueurs) donne le ton dès le début du scénario. En plus du monologue princier, la description décrit également les réactions des PJ. Bref, les joueurs écoutent le MJ leur lire un texte avant de prendre la main. Cette technique était celle des jeux vidéos de l'époque avec les cinématiques d'introduction. Sauf qu'ici personne ne peut taper sur la barre d'espace pour passer l'introduction. Plus qu'un scénario linéaire ou même dirigiste, Patriots of Ulek invente l'anti-scénario  de JdR dans lequel la possibilité même de role-play est dissoute par une narration figée et de mauvaise qualité.

D'ordinaire, je cherché à retirer une bonne idée et j'aime bien donner des conseils sur la manière de concilier des scénarios en apparence pas terribles avec d'autres éléments pour en faire quelque chose de bien. Je n'y suis pas parvenu avec Patriots of Ulek. Il n'y a, en effet, rien à sauver dans ce sous-produit tellement creux qu'on y a ajouté une page de caractéristiques pour Battlesystem. A éviter car Patriots of Ulek fournit un exemple parfait de la manière dont TSR a parfois maltraité le monde de Greyhawk en le confiant à des auteurs en manque flagrant d'inspiration.

Critique écrite en avril 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques